Aucun Doute - Par Kim Seppälä - Shaumbra Magazine Avril 2018 - L 'Artiste, Les ateliers, , Poésie, Espace Shaumbra, Guidances textes divers, Science et Conscience,

Quatorze

Quatorze

Aucun Doute - Par Kim Seppälä - Shaumbra Magazine Avril 2018

AUCUN DOUTE

 

KIM SËPPALAÄ 2.png

Par  Kim Seppälä

Shaumbra Magazine Avril 2018

www.crimsoncircle.com

 



Récemment, j'ai eu beaucoup de chagrin. Je veux dire de la douleur physique dans ma poitrine, particulièrement quand je suis dans un état profond de permettre. D'après ce que j'ai entendu, c'est un symptôme commun de Shaumbra ces derniers temps. Je me demandais de quoi il s'agissait, car j'étais tout à fait sûre que je n'étais pas sur le point d'avoir une crise cardiaque même si c'était exactement ce que je ressentais. Je comprends maintenant qu'il s'agit pour moi de suivre mon cœur; mon cœur souffre pour être entendu.  Quelque chose qui était si naturelle pour moi quand j'étais enfant et même adolescente. Mais de plus en plus, pas seulement à cause de la gravité de la conscience de masse, mais aussi à cause de la lourdeur de l'expérience d'éveil, j'avais oublié. Le cœur était éclipsé par le doute.

 

Peut-être étais-je trop curieuse, trop têtue ou tout simplement trop ignorante dans les premiers stades de l'éveil pour être tracassée par le doute. La plupart du temps, je suivais mon cœur sans trop m'adresser à lui. Cela ne m'a pas rendue heureuse et cela ne m’a pas facilité la vie, mais je savais que j'étais sur le bon chemin. Je ne me suis pas interrogée quand ma vie s'est effondrée. J'ai remis la vie en question, mais je ne me suis pas constamment remise en question.

 

Ce n'est qu'après avoir été profondément dans le déroulement de mon éveil, après avoir rencontré environ mille manifestations différentes de ma propre obscurité, que le doute s'est vraiment infiltré en moi. Alors que j'aurais pu être davantage en contact avec ma connaissance intérieure au fil des ans, le doute a continué à jeter des ombres sur mon chemin et à bloquer cet espace entre l'humain et le divin.


Mais pourquoi ai-je gardé le doute avec tant de ténacité? Ce n'est pas seulement parce que le fait de consacrer ma vie à l'illumination incarnée est considéré comme fou par la plupart des gens, ou que nous sommes en avance sur notre temps. C'était mon excuse, mais maintenant j'ai vu comment les autres sont engagés dans des visions bien avant leur temps, et ils ne sont pas distraits par le doute. Je fais référence ici à Elon Musk, au cas où vous auriez manqué le dernier Shoud (3 mars 2018). À quoi cela ressemble de suivre votre cœur et votre expérience avec des visions que d'autres n'osent même pas rêver? À quoi cela ressemble de rester fidèle à vos visions et de ne pas tenir compte du doute quand tout le monde autour de vous pense que vous êtes fou? Il est temps de le découvrir. Je sens ce point de séparation s'approcher brusquement et rapidement. Je peux sentir que là où je vais, là où je choisis d'aller, il n'y a pas de place pour le doute.

 

Un ultimatum donné par le Soi - Maître: choisissez-vous la maîtrise, ou choisissez-vous le doute ? Je crois, à ce moment-là, que nous sommes tous des experts perdants. Pouvez-vous le nier? Nous sommes tous des experts dans la perte, la libération et le lâcher-prise, de tout ce qui servait à définir notre expérience humaine. Nous avons abandonné les identités, les ancêtres, la santé, les relations, la conscience de masse et même notre peur de la mort. Combien de fois avons-nous pensé: Il n'y a plus rien à laisser aller? Et, bien sûr, il y a toujours quelque chose de plus à lâcher. J'aurais dû écouter le sage Tobias qui nous a mis en garde au sujet de poser des questions ! Quoi qu'il en soit, ce que je veux dire, c'est que pour moi, le doute est mon seuil, ma prison de cristal. Ce n'est que le mois dernier que j'ai réalisé que le fait de permettre est l'antonyme du doute : quand je permets tout ce qui est, sans contrôle, le doute ne peut pas exister. D'autre part, si je m'accroche au doute, je ne permets pas vraiment. Si le fait de permettre peut être comparé à la pédale d'accélérateur de notre expérience d'illumination incarnée, alors le doute est le frein. Le fait est que nous sommes trop loin pour faire demi-tour, et appuyer sur le frein à ce stade est plus dangereux que d'appuyer sur l'accélérateur.

 

La question socratique à poser ici, si nous suivons l'école de pensée d'Adamus, serait: En quoi le doute me sert-il, et pourquoi je l'aime autant? La réponse, pour moi, était douloureusement évidente. Dans le passé,  le fait de suivre mon cœur et de ne pas douter de moi-même m'a conduite à des expériences très désagréables. D'où le renforcement négatif de l'association de la confiance en soi et de la douleur, qui a conduit à une dépendance du doute de soi. De la psychologie humaine 101. Mais alors mon Soi-Maître a déclaré, tout à fait nonchalamment, que peut-être éviter la douleur n'a jamais été le but. Intéressant. Vous voyez, l'humain pourrait penser : "Comment puis-je reconditionner mon mental à associer la confiance en soi avec des expériences positives?" Mais hélas, le Maître n'a aucune tolérance pour le conditionnement de quelque type que ce soit. Le Maître n'a pas peur d'être humain et d'éprouver la douleur occasionnelle qui l'accompagne.


Alors voici la psychologie d'âme: Peut-être que le fait de suivre mon cœur m'a conduite exactement à ces expériences déchirantes, potentiellement mortelles, déprimantes, embarrassantes et culpabilisantes qui m'ont parfaitement servie, parce que mon destin d'âme était/est de réaliser mon illumination dans cette vie. D'une manière typiquement humaine, j'avais supposé que suivre mon cœur mènerait à une vie heureuse et facile. Et je suis sûre que cela aurait été le cas si mon âme-destin devait mener une vie heureuse et facile. Mais ce n'est pas le cas. Mon destin choisi, choisi par l'âme, est de permettre à mon humain et à mon divin d'être présents ici sur cette Terre, ensemble et conscients l'un de l'autre - même quand cela signifie passer par des expériences temporairement désagréables. L'humain est vraiment très drôle, il pense: "D'accord, je me ferais pleinement confiance, mais seulement si j'ai la garantie que ma vie sera heureuse et que je serai libre, riche et en bonne santé".  Mais même l'humain doit admettre que la confiance en Soi est inconditionnelle, auquel cas, ce n'est pas une vraie confiance.

 

J'ai finalement réalisé que toutes ces expériences considérées comme des échecs par l'humain, qui m'avaient séduite en me faisant douter de moi-même, m'ont parfaitement servie. Le fait de suivre mon cœur m'a conduite exactement là où je devais être pour arriver jusqu'ici. Ce qui signifie que cette boussole magique appelée le cœur fonctionne! Le fait d’avoir réalisé cela m'a apporté un tel soulagement, parce que maintenant je peux enfin dire honnêtement que je n'ai plus besoin de douter. Je peux suivre mon cœur en sachant que quel que soit l’endroit où il me mène, c'est pour me servir. Je peux sentir toute une chorale angélique rouler des yeux et penser : " Nous te l’avions dit." Eh bien, c'est une chose de comprendre quelque chose et c'en est une autre de le savoir avec une pleine conviction.

 

En parlant de conviction, cette citation d'Elon Musk m'est venue à l'esprit: «Si quelque chose est assez important, même si les chances sont contre vous, vous devriez quand même le faire.» Peut-être que nos créations ne semblent pas très grandes comparées à celles de Musk, peut-être que personne ne nous célébrera pour être allé au-delà de la gravité de la conscience de masse parce que nous le faisons sans navettes spatiales fantaisistes, et peut-être resterons-nous aussi invisibles que des agents secrets sous camouflage, mais avec des salaires encore plus bas! Si oui, une seule question demeure: l'illumination incarnée est-elle suffisamment importante pour tout risquer - même l'échec?

 

Je peux sentir ma propre réponse dans mon cœur, fort et clair. Où mon cœur me conduit-il en ce moment ?  Directement dans le permettre. Permettre à chaque émotion, pensée, aspect et expérience de circuler à travers moi dans l'intégration,  sans résistance. Quelles sont mes visions au-delà des voiles du doute? Vous continuez à coloniser Mars, Musk. Je Suis occupée sur la Nouvelle Terre.

 

--------------------------------

Kim est écrivaine, psychologue de la nouvelle énergie en formation et membre du Royal Théâtre Shaumbra, vivant actuellement au Portugal. Vous pouvez lire son blog et la contacter via son site web: www.kimseppala.com. Son premier livre, Getting Real About Enlightenment, a été largement inspiré par Shaumbra, et peut être commandé chez Amazon (pour les États-Unis ou le Royaume-Uni) ou Alibris (pour les autres pays).

_______________________

 

 

Interprétation de Feolla  https://quatorze.blog4ever.com     feolla.ca@gmail.com

 

 

 



15/04/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi