Battements de coeur Shaumbra - Ancres de réalité par Jean Tinder Shaumbra mensuel 15 - Février 2012 - L 'Artiste, Les ateliers, , Poésie, Espace Shaumbra, Guidances textes divers, Science et Conscience,

Quatorze

Quatorze

Battements de coeur Shaumbra - Ancres de réalité par Jean Tinder Shaumbra mensuel 15 - Février 2012

Introduction :

Cette  traduction n’est pas officielle. Nous pouvons même dire que c’est une interprétation personnelle avec l’aide d’outils merveilleux que sont les traducteurs car je ne connais pas l’anglais. Mais sans ma Présence ainsi que celle, à mes cotés, de nos Grands Frères et Sœurs bien aimés que sont les Êtres de Lumière, cela ne suffirait pas. Sans L’Amour que Je suis, sans l’Amour que Nous sommes et une infinie Patience, voire même un certain courage par moments, cela ne suffirait pas à en extraire l’Essence, le Meilleur du Meilleur pour Ma  plus grande Joie. Alors si cela parle à votre cœur, soyez assuré(e)s que vous saurez également, et de manière appropriée pour vous, y puiser l’Essence même du message. Et c’est toujours Merveilleux ! Et c’est ainsi ! Namasté.

 

Avec Tout mon Amour. Féollah

 feolla.ca@gmail.com  http://quatorze.blog4ever.com

 

_____________________________________________________________

 

 

Battements de coeur Shaumbra - Ancres de réalité

 

 

par Jean Tinder- Shaumbra mensuel 15 - Février 2012

 

 

 

Peut-être que l'expérience la plus attendue d’un voyage en Egypte est une visite à la Chambre du Roi dans la Grande Pyramide de Gizeh. Bien sûr, la récente tournée Shaumbra ne fait pas exception, et un total de quatre heures dans la chambre du roi était l'aboutissement de notre incroyable voyage de 12 jours. En montant le couloir sombre et étroit, je me demandais ce que ce serait d'être enfin au cœur de la Grande Pyramide. Aurais-je à découvrir des souvenirs personnels, comme j'en ai eu dans quelques-uns des temples? Aurais-je  à ressentir les anciennes énergies tourbillonnantes qui nous avaient accompagnés à chaque point le long de la route? Aurais-je une sorte de d’épiphanie époustouflante?


Les questions se sont fanées pendant que mon attention était prise par des soucis plus mondains tels que de ne pas trébucher sur les marches rudimentaires, en gardant une prise sur les rails latéraux, ne pas heurter la personne en face de moi, et ne pas oublier de respirer pendant la longue montée. Enfin le chemin a nivelé et nous sommes entrés dans une petite chambre puis avons dû nous pencher pour passer par un autre passage bas débouchant enfin dans la légendaire chambre du Roi. Visuellement, c'est banal. Les murs noirs étaient en pierre non sculptée à la différence de n'importe quel autre temple ou tombeau que nous avions visités.  La chambre, un simple rectangle avec un plafond haut, ne portait aucune indication de quoi que ce soit de spécial. Le sarcophage, à une extrémité, était juste une boîte profonde en granit avec un coin cassé. Par rapport aux nombreuses merveilles qui avaient rempli nos yeux et nos cœurs pour les derniers jours, la Chambre du Roi était un peu décevante.


Chaque personne trouva une place sur le sol et s'assit sans un mot. L'air chaud et humide a été renforcé par plus de 50 personnes, respirant toujours difficilement à cause de la montée, et je me demandais  dans combien de temps je me sentirais désespérée pour avoir l'air frais de la nuit, à l'extérieur. Il était temps de respirer consciemment. Comme d'autres, installés, je me suis assise dans le silence et me suis ouverte, balayant les énergies qui pourraient être là.


Ceci a bientôt causé un peu de confusion et de déception, parce qu'autour de moi, je n'ai absolument rien senti. Avais-je atteint la saturation avec les constantes et nouvelles aventures le long de la route? Avais-je tout simplement arrêté à la fin d'une journée longue et pleine? Étais-je trop dans ma tête? Pourquoi ne pouvais-je rien sentir?


Gerhard et Einat ont commencé à modifier la tonalité  ( NDT : Ils ont sorti des cd de sons et c’est en vente au crimson circle ) et ont invité le groupe à se joindre dedans. Généralement c'est quelque chose qui me plait énormément, mais je ne sentais rien. Enfin il y eut un silence absolu, puis Saint-Germain, tirant pleinement partie de la voix profonde de Geoffrey et de l'acoustique incroyable de la salle, en plein essor: «Je suis ce que Je Suis!" (Ce son, faisant écho à travers les murs ... et bien, vous auriez dû l'entendre pour le croire!) Il a dit, "Vous êtes montés dans la salle de rien. Rien. "Il a parlé de la façon dont certains d'entre nous avaient été là dans d'autres vies sentant l'échec de ne trouver absolument rien, et notre peur d'avoir la même expérience encore une fois pour avoir fait tout ce chemin et sentir ensuite ne rien recevoir du tout. Comment pourrions-nous passer de nouveau par cela encore? Et pourtant, dans le rien est le tout ...


Être dans la Chambre du Roi était peut-être ma première expérience consciente de ne rien éprouver. Il y avait quelques «vraies» choses autour de moi - le sol de pierre sur lequel je me suis assise, les Shaumbra à proximité, la voix familière parlant- mais en même temps je me sentais complètement seule. Et c'est cette immense solitude interne qui peut rendre fou - ou apporter un face à face avec soi.

Saint-Germain nous a demandé, "Dans cette chambre, pouvez-vous être avec votre Soi? Pouvez-vous être avec vous? Pouvez-vous mourir pour vivre? Pouvez-vous libérer afin de recevoir? Pouvez-vous oublier pour vous souvenir? "Pourrions-nous libérer notre« réalité »et permettre une transformation? Dans le Shoud seulement deux semaines plus tard, Adamus nous a invités à libérer les ancres de réalité qui nous gardent enfermés dans les limites et les structures de nos vies.


"Lâcher les ancres réalité." Cela sonne bien, mais cela peut être très déconcertant et déroutant. Cela peut déclencher le doute, comme je l'ai senti dans cette grande chambre. Cela peut déclencher un traumatisme et même la folie, comme beaucoup d'autres avant ont connu. Lâcher prise, des choses qui nous ont ancrés dans notre réalité exige que nous devenions complètement ancrés en nous-mêmes, à notre âme, à notre Essence. Sommes-nous prêts à le faire? C'est un peu comme apprendre à nager. Il arrive un moment où vous devez laisser aller le bord de la piscine et compter uniquement sur vous-mêmes pour éviter de se noyer. Et pourtant, c'est là que réside notre liberté.

Les Ancres de Réalité sont partout! Ma réalité interne est imprégnée de bons et mauvais souvenirs, des espoirs et des craintes, des connexions de cœur avec des amis physiques et non physiques, et plus, tous les facteurs qui contribuent à ancrer mon sens du Soi intérieur. Que faire si elles disparaissaient ou changeaient toutes? Plongerais-je dans le doute et le désespoir? Ma réalité externe est aussi bien remplie de points de référence – les personnes autour de moi, le déroulement des opérations de mon travail, la nourriture dans mon frigo, les événements de mon calendrier, les vêtements dans mon placard, et tout le reste dans ma vie. Que ferais-je si ceux-ci se mettaient soudain à changer?


Je sais déjà, pour avoir éprouvé une étrange anomalie il y a quelques jours, que la première chose que je fais est de douter de ma santé mentale! Ensuite, j'essaie de le comprendre logiquement. Puis, j'ai simplement essayé de l'oublier. Mais en fait, moins je me tiens étroitement sur « la manière dont les choses sont censées fonctionner » et plus je peux réellement décaler plus facilement ma réalité - SI je suis solidement reliée à mon Soi.


Vous n'avez pas à aller à la Chambre du Roi pour commencer le lâcher-prise de vos ancres de réalité. Bien sûr, vous pouvez vous accorder facilement à ces énergies en écoutant les canaux de sons de l'âme ou l'alchimie de la conscience (à la fois fortement recommandé), ou même la belle compilation par Anders Holte appelée Oh-Be-Ahn. Ou vous pouvez simplement commencer à explorer la vie au-delà de vos points d'ancrage de réalité. Il est presque certain de ne pas sentir quelque chose de ce que vous attendez. En fait, vous ne sentirez rien du tout, et c'est le temps de respirer, de faire confiance, et de se connecter avec la seule chose qui est vraiment réelle dans votre réalité - votre Soi. Invitez votre âme, accueillez votre Essence, prenez le temps d'être avec Vous, seul. Lâchez le bord de la «réalité» piscine et découvrez que vous ne pouvez pas vous noyer.


Il y a des lustres, nous avons donné naissance à l'existence dans le grand néant au-delà du Mur de Feu. Prêts à tout pour sentir un certain sens du Soi, nous avons commencé à créer d'innombrables réalités différentes et les avons utilisées pour nous définir nous-mêmes ainsi que notre expérience. Maintenant il est temps de s’unir à Notre Soi Créateur et d’aller au-delà des boîtes avec lesquelles nous avons joué .


Sommes-nous prêts à commencer à lâcher les ancres de réalité du temps, de la physique, de la dualité, du magnétisme, des regrets, de la peur, du doute, des promesses, et toutes les règles et les limites des autres amusements que nous avons créés ? Si nous voulons des trucs marrants comme la manifestation instantanée, la téléportation et tout cela, nous devons d'abord laisser aller la façon dont nous pensons que la vie est «censée» travailler. Nous pouvons commencer à petite échelle. Quand quelque chose disparaît, jouons avec l'énergie et l'expérience. Quand quelque chose arrive que vous ne pouvez pas expliquer – n’essayez pas. Plus nous faisons confiance aux petites choses, plus nous en viendrons à libérer des ancres plus grandes du temps et de l'espace étroits et plus nous expérimenterons l’espace «du rien" où tout est possible.

Oh Soyez Ahn (NDT : non trouvé).


C'est l'endroit, où aucune chose n’a d’importance.

Vous venez pour rencontrer votre Soi, Vous venez pour faire face à votre Soi, vous venez pour sentir votre Soi, vous venez pour être votre Soi. Il n'y a que Vous.

C'est le lieu, la place spécifique et exacte, l'espace sans espace ( NDT :autre version : l’espace avec plus d’espace ( c’est cela la divine dichotomie :-)). Ici, vous trouverez L’Esprit à l'intérieur, vous trouverez ici Son chant, vous trouverez ici Son amour

Ecoutez ...

Ici, dans cet endroit, vous êtes libre ... clair ... ouvert. Ici, vous laissez derrière tout des illusions

Oh Soyez Ahn. (NDT : non trouvé).

(Ah-Kir-Rah de Sounds of the Soul et le CD Oh-Be-Ahn)

http://blog.crimsoncircle.com/

http://crimsoncircle.com



03/03/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi