FEMMES DANGEREUSES- Par Ingerid Esme Ferrer Ezhno - Shaumbra Magazine Mai 2018-05-12 - L 'Artiste, Les ateliers, , Poésie, Espace Shaumbra, Guidances textes divers, Science et Conscience,

Quatorze

Quatorze

FEMMES DANGEREUSES- Par Ingerid Esme Ferrer Ezhno - Shaumbra Magazine Mai 2018-05-12

FEMMES DANGEREUSES

 

 Ingerid Esme Ferrer Ezhno.png

Par Ingerid Esme Ferrer Ezhno

Shaumbra Magazine Mai 2018-05-12

www.crimsoncircle.com

 

 

Lorsque les femmes n'ont plus besoin d'amour en dehors d'elles-mêmes, elles deviennent dangereusement libres et constituent une menace pour le pouvoir masculin déséquilibré établi, ce qui provoque la chute de l'ancienne ère patriarcale.


Les femmes qui n'ont pas besoin d'approbation passeront par des portes qui n'ont jamais été ouvertes auparavant. Leur Liberté sera comme des bombes qui explosent, les portes et les fenêtres uniquement touchées par les mains des hommes seront soufflées de leurs gonds.


Les femmes, qui n'ont pas besoin de la sécurité des hommes qui détestent les femmes, ne nourriront plus les démons affamés à l'intérieur de ces hommes. Ces femmes n'ont plus leurs visages tournés vers le coin de la honte. Elles ont brûlé la niche et elles n'aboient plus, mais restent inébranlables dans leur propre ouragan entouré de feu. Elles ne sont plus dans leur cage de confort.


Les femmes, qui n'ont plus besoin de s'asseoir sur les genoux de leur partenaire pour raconter des histoires nocturnes, sont impossibles à endormir. Leurs yeux sont comme des diamants brillants, leurs oreilles entendent les tempêtes de l'océan de l'autre côté de la terre, et elles chantent les oiseaux et les animaux à la maison. Elles appellent toutes sortes de mères avec leurs bébés à se libérer. Leurs corps nus sont des prières sacrées synchronisées avec le soleil flamboyant.

 

Panthère noire.png
 

Quand les femmes n'ont plus besoin d'être aimées en dehors d'elles-mêmes parce qu'elles ont grandi de 10'000 pieds dans l'Amour Inconditionnel pour elles-mêmes, elles ne courbent plus le dos pour embrasser le sol pour les rois et les tyrans, mais elles dansent avec l'univers.

Leurs robes ne sont plus trop serrées ni trop petites pour convenir à une gentille fille bien élevée, polie et silencieuse, mais elles sont illimitées comme le paradis et ont des poches pour les lunes, les soleils et les étoiles. La voie lactée est leur tapis rouge.

 

Pour ces femmes, le patriarcat, ce n'est plus rien d'autre que des petits garçons et des filles jouant dans le bac à sable. Ces femmes ne sont disponibles que pour la Vérité, Dieu, la Liberté Absolue et les hommes qui ont le courage d'entrer dans leur tempête et la taille majestueuse de leurs vagues.


Ces femmes sont rares, elles sont têtues, sans honte, et elles sont intransigeantes avec leur partenaire parce qu'elles savent exactement comment s'aimer elles-mêmes. Elles maintiennent le contact visuel beaucoup plus longtemps qu’auparavant parce qu'elles sont toutes dans l'indompté et le sauvage. L'authentique et le brut est vital pour leur Cœur qui brûle clairement d'une Connaissance Supérieure de leur Vraie Nature. Elles embrassent leur peur d'être abandonnées. Leur peau présente encore des marques de brûlures et des cicatrices dues au fait de tenir les bords tranchants des partenaires précédents, mais elles ne font que les embrasser.

 

Ces femmes n'ont pas de boucliers. Elles les ont brûlés il y a longtemps quand leur corps s'est souvenu du rugissement primal.

 

Les femmes qui savent exactement comment être aimées poseront les questions que vous fuyez depuis des éternités, mais cette fois vos pieds seront gelés, cloués au sol de leur Passion. Vous saurez qu'il n'y a pas moyen de contourner une femme comme ça. Vous saurez que, soit vous courez, soit vous restez et prenez vie.

 

Quand les femmes n'ont plus besoin d'être aimées en dehors d'elles-mêmes, elles sont impossibles à apprivoiser. Le passé en tant qu'esclaves affamées ne leur est plus connu. La faim de loup s'est tournée vers des jardins sacrés où elles déposent leurs corps dans l'eau de rose et la musique de la Création prend forme avec de nouvelles fleurs aux nouvelles couleurs et nouveaux parfums qui n'ont jamais été connus auparavant.

 

Ces femmes ne sont plus un mensonge pour elles-mêmes. Elles sont puissantes au-delà de l'imagination, et le monde et tous les êtres vivants ne peuvent plus vivre sans elles. Elles ne sont plus à la hauteur du concept et des attentes pour être une femme. Elles ont cessé d'être une gentille fille. Elles se souviennent à nouveau pleinement. Il n'y a plus de doute ou d'insécurité, elles savent juste, oh si bien, qu'elles sont des femmes accomplies, qu’elles sont Dieu manifesté.

 

 ---------------------------------------------------------------

 

Ingerid a été présentée au Crimson Circle en 2005, à peu près au moment même où on lui a diagnostiqué un cancer du sein. Elle sent que les matériaux lui ont «sauvé la vie» alors qu'elle s'est abandonnée au processus de la mort et de la transformation. Elle peut être contactée sur Facebook.

 

 

 

Interprétation de Feolla   feolla.ca@gmail.com   http://quatorze.blog4ever.com



12/05/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi