KEAHAK : Une École de Mystère des temps modernes - Par Geoffrey Hoppe Mai 2017 - L 'Artiste, Les ateliers, , Poésie, Espace Shaumbra, Guidances textes divers, Science et Conscience,

Quatorze

Quatorze

KEAHAK : Une École de Mystère des temps modernes - Par Geoffrey Hoppe Mai 2017

KEAHAK :  

 

Une École de Mystère des temps modernes

 

Ecole de Mystère.png

 

Geoffrey Hoppe ds Kéahak png.png

Par Geoffrey Hoppe

Shaumbra Magazine Mai 2017

www.crimsoncircle.com

 


 
J'adore Keahak. Cet article ne concerne pas ce que Keahak fera pour vous, mais plutôt ce qu'il a fait pour moi personnellement au cours des sept dernières années, car Adamus a d'abord introduit ce programme pour une année.

 

En effet, je savoure les Shouds mensuels parce qu'ils sont une histoire courante de Shaumbra et de notre arrivée à la réalisation. C'est mon point de contact mensuel avec des dizaines de milliers de Shaumbra dans le monde entier, car Adamus souligne ce que nous avons connu depuis notre dernier rassemblement. Ce qui est amusant, c'est que nous connaissons déjà ce dont il parle parce que nous l’avons vécu, mais il a une façon de le mettre en mots et expressions qui rendent cela plus clair.


Je chéris les ateliers en personne car c'est pour moi le temps d’être physiquement en présence des Shaumbra. Nous arrivons à nous étreindre, à nous regarder dans les yeux, à partager un bon repas et un verre de vin, à rire et à pleurer ensemble. L'énergie dans la salle de réunion est palpable et indéniable; cela peut être perçu et ressenti à différents niveaux. Adamus est très personnel et interactif dans les ateliers et, quel que soit le titre de l'atelier, il adapte tout aux Shaumbra dans la salle plutôt qu’aux Shaumbra en général.


J'adore Keahak. Deux fois par mois, Linda et moi, nous nous asseyons pour la soirée de Keahak, avec les conseillers Keahak Alain Bolea et le Dr. Doug Davies, et des centaines de Keahakers de tous les coins du monde. Parfois, nous faisons les séances dans le confort de notre salon dans les Rocheuses du Colorado. D'autres fois, nous le faisons dans une chambre d'hôtel lorsque nous voyageons. Nous avons fait des séances à l'ombre de la Grande Pyramide en Égypte, près des chutes d'Iguaçu, au Brésil, sur l'océan en Australie et la Méditerranée dans le sud de la France, et les anciens quartiers d'Adamus en Transylvanie. Keahak embrasse une énergie très globale.


Je peux sentir Adamus faire son entrée exactement 15 minutes avant de commencer chaque session de Keahak. C'est une facette légèrement différente d'Adamus que celle qui se manifeste pour les Shouds ou les ateliers mensuels. Cela se sent comme s’il venait donner une petite conférence à un petit groupe intense plutôt qu'à un grand auditorium d'étudiants comme lors d'une réunion mensuelle. Ses notes sont bien préparées et il connaît le sujet spécifique pour la journée. Bien que les Shouds récapitulent ce qui s'est passé au cours du mois écoulé, les séances de Keahak sont de nouveaux matériaux et expériences qui poussent souvent les limites de mes niveaux de confort.


Les Shouds et les ateliers peuvent être très divertissants à certains moments. Je me retrouve en train de rire alors que j’essaie de rester concentré sur la canalisation d'Adamus. Il y a beaucoup d'interactions personnelles pendant ces événements, ce qui conduit souvent à rire de nous-mêmes ou d’Adamus. J'ai toujours pensé que nous devrions faire un enregistrement vidéo, une comédie de Shaumbra avec les moments les plus drôles pendant les Shouds au cours des années parce qu'il y a eu beaucoup de moments humoristiques, si ce n'est pas scandaleux (par exemple, l'échange "Conduire en Chine" pendant le Shoud du 1er avril ).


Keahak est différent. Il y a très peu ou pas de plaisanteries. Adamus accueille les auditeurs dans la Maison sacrée de Keahak et se lance ensuite dans sa discussion du jour. C'est en réalité plus Saint-Germain qu’Adamus; sa cadence est très lisse, son ton est ferme mais doux, et son message se déroule de manière très délibérée et délicate. Je peux sentir Adamus debout à côté de chaque Keahaker. Parfois, cela me distrait parce que je peux "voir" leurs chambres et ressentir leurs réactions tout en essayant de canaliser Adamus.

 

J'ai énormément bénéficié de Keahak à un niveau personnel. L'information est si nouvelle pour moi qu'il est parfois difficile de canaliser. Les concepts viennent d’Adamus et je dois rapidement mettre en mots ce que je ne comprends pas nécessairement au niveau humain. Souvent, j'aimerais prendre quelques instants pour absorber ce qu'il dit (et parfois, je dois faire une pause pendant quelques instants supplémentaires) mais mon travail est de continuer à traduire les enseignements d'Adamus et de ne pas être pris dans mes propres besoins. Il sera toujours temps pour cela plus tard.


Je sais que j'ai assisté à la vie dans écoles de mystère par le passé. C'est en fait là où j'ai appris à canaliser. Pour moi, Keahak est l'école de mystère des temps modernes. Nous n'allons pas là pour des conseils ou de l'attention ou des discussions de groupe. Nous venons à Keahak pour nous asseoir avec un Maître Ascensionné et apprendre à connaître l’état de conscience intérieure, l'énergie et la création. Nous venons apprendre au sujet du non-physique terrestre. Nous venons apprendre à aller au-delà du mental sans trop imposer nos cerveaux. Nous apprenons sur les illusions de la vie, les fausses croyances de la conscience de masse et le grand cadeau «J'existe».

 

L'information peut être difficile parfois et un soulagement à d'autres moments, mais elle est toujours unique. En fait, elle est différente de tout ce que j'ai jamais entendu ou lu dans mes vies d'études spirituelles. Parfois, j'essaie d'intégrer le matériel dans mon contexte actuel de conscience, et parfois cela ne fonctionne tout simplement pas, alors je dois démanteler les structures mentales et recommencer à nouveau.

 

Après chaque séance de Keahak, je me sens désorienté et étrange, beaucoup plus qu'après un Shoud ou un atelier de travail. Je suis tellement " hors d’ici " que j'évite de conduire un véhicule pendant au moins 2-3 heures. Il serait difficile d'être arrêté par un policier et d'avoir à expliquer que je "CSI" (NDI : abréviation) – conduis sous influence – non pas d'alcool mais plutôt d’avoir canalisé une entité très intense.

 

J'adore ce sentiment parce qu’il est tellement expansif, mais il est très difficile de faire un travail mental comme celui de répondre à des courriels, d’écrire un article ou d’avoir une discussion logique. J'ai tendance à être très affamé juste après une session de Keahak, donc Linda et moi avons l'habitude de trouver un restaurant à proximité pour nous nourrir. Pour une raison quelconque, c'est quand un cheeseburger et des frites ont le goût d’un repas gastronomique.

 

J'adore Keahak. Il combine le meilleur de ce que nous faisons au Crimson Circle, et je trouve que c'est ma «classe» préférée pour mon illumination incarnée.

 

 

____________________________________

 

L'inscription à Keahak VII est ouverte jusqu'au 15 juin et débute le 2 juillet. Il y a deux sessions par mois avec Adamus. Vous pouvez écouter les sessions en direct, et / ou écouter les enregistrements à tout moment dans la Maison de Keahak. Vous pouvez vous abonner à Keahak VII même si vous n'avez participé à aucun programme précédent de Keahak; C'est différent et unique chaque année.

 

 

Interprétation de Feolla  feolla.ca@gmail.com     http://quatorze.blog4ever.com

 



14/05/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi