Les Nouvelles Espèces Humaines - Discussion avec Steve Rother, Geoffrey Hoppe et Jim Self, Session 1 et 2, enregidtrées à Louisville au Colorado le 25 Août 2018 - L 'Artiste, Les ateliers, , Poésie, Espace Shaumbra, Guidances textes divers, Science et Conscience,

Quatorze

Quatorze

Les Nouvelles Espèces Humaines - Discussion avec Steve Rother, Geoffrey Hoppe et Jim Self, Session 1 et 2, enregidtrées à Louisville au Colorado le 25 Août 2018

 

Les Nouvelles Espèces Humaines

 

 

Par

Geof Jim Self Steve Rother.png

 

       Steve Rother                  Geoffrey Hoppe               Jim Self

 

Enregistré à Louisville, Colorado le 25 août 2018
Avec Steve Rother, Jim Self et Geoffrey Hoppe
modéré par Linda Benyo Hoppe

 


L'audio et la vidéo de cette présentation peuvent être téléchargés gratuitement dans Crimson Circle Store.

 

Les vidéos sont également disponibles sur YouTube:

Les nouvelles espèces humaines  Part 1 - Discussion

Les nouvelles espèces humaines  Part 2 -  Q & R

 

© 2018 Steve Rother, Jim Self et Geoffrey Hoppe

 

Vous pouvez distribuer librement ce texte, dans son intégralité, sur une base non commerciale, sans frais, y compris ces notes. Toutes les autres utilisations doivent être approuvées par écrit par Geoffrey Hoppe, Golden, Colorado.

 


Pour plus d'informations, visitez s'il vous plaît :

 

www.espavo.org

www.crimsoncircle.com

www.masteringalchemy.com

 

*********

 

 Image the new human Species.png

 

SESSION 1

 

 

LINDA: Bienvenue dans la série New Human (Le Nouvel Humain). Nous sommes ici à Louisville, au Colorado, au Crimson Circle Connection Center, dans notre magnifique studio, et nous sommes ici avec Jim Self, Steve Rother et Geoffrey Hoppe, et ils ont des informations très spéciales à partager avec nous, j'en suis sûre. J’en suis tellement sûre que je suis nerveuse et je ne le suis jamais.


JIM: Moi aussi.

2.png
LINDA:
Mais je suis nerveuse.


Donc, nous avons un studio complet, absolument complet, complètement plein. Nous sommes heureux que vous ayez pu être ici et là pour nous, et nous espérons que vous apprécierez. Et puis, nous avons un très large auditoire qui écoute ou qui regarde en ligne, et cela pourrait durer longtemps. Nous avons déjà des personnes provenant de plus de 53 pays et ce n'est que le début. Donc, apparemment, ce sujet suscite beaucoup d’intérêt, parce qu'il y a certainement beaucoup de choses que nous entendons et, en tant qu’humain, cela peut être passionnant et effrayant comme l'enfer.


JIM: Ouais.


LINDA: Vous êtes d'accord.


JIM: Ouais.


LINDA: Oh, ouais, ouais, ouais. Ouais. Alors, nous sommes très enthousiastes, parce que Jim, Steve et Geoffrey sont des enseignants de renommée mondiale. Ils sont ce qu’on appelle des channelers. Ils se connectent avec des entités et des Maîtres Ascensionnés au-delà, au-delà, et c’est pourquoi, ils ont des informations vraiment privilégiées qu’ils osent réellement partager avec nous. Est-ce vrai?

 

JIM: C’est un peu effrayant.

 

LINDA: Je sais (quelques rires). Je connais.
13.png
STEVE: Seulement les trucs effrayants.


LINDA: Je sais. Je connais. Mais je ne suis pas une personne vraiment positive, mais j'ai de l'espoir (plus de rires).

 

GEOFF: Nous verrons comment vous vous en sortirez à la fin de la journée.

 

LINDA: Je sais. Je regarde trop de science-fiction. Ok. Donc, c'est opportun; C’est un sujet important et ils ont beaucoup à partager avec nous.

 

Alors, je vous invite, nous allons avoir chacun d'entre eux présents ici et nous allons vous inviter, quand nous ferons cela, à considérer qu'il y a des similitudes dans les informations et des différences. Et puis, il vous appartient de discerner ce qui est bon pour vous, ce qui fonctionne pour vous, car c’est toujours notre choix en tant qu’humain. Alors, bienvenue à Jim Self. Il est le fondateur de masteringalchemy.com. Il a un travail incroyable et pourriez-vous nous dire un peu plus sur vous-même et Mastering Alchemy?

 

JIM: C'est beaucoup de pression.


LINDA: Vous n'avez que deux minutes (rires).
16.png
JIM: Donc, un peu plus à propos de moi et en y pensant, j’ai eu une vie très intéressante, comme vous tous avez eu une vie vraiment très intéressante. Mais dans une large mesure, vous ne voyez jamais cette vie jusqu'à ce que vous la passiez et que vous puissiez la regarder. C'est ainsi que, enfant, j'ai grandi dans ma réalité - et j’observe cela avec tout le monde; Lorsque vous entrez dans ce corps, vous avez toutes ces capacités. Cet endroit mou au sommet de la tête, ce lien avec la maison, tout est toujours là. Mais vous avez toutes ces capacités spirituelles - votre clairvoyance, votre Clairsentience (NDI :La  Clairsentience est la perception psychique des vues, des sons, des odeurs, des goûts, des émotions et des sensations physiques), votre conscience dans ce contexte - et ensuite vous commencez à jouer avec maman, papa, le professeur, le pasteur qui disent «non» et «ne fais pas ça» et «C'est bien» et«"Fais ceci" et "Ne reste pas avec eux", "mange ces aliments" et vous, vous  dites "Ok" et vous commencez à fermer tout cela.

 

Dans ma réalité, je ne l'ai pas fermé. Alors, continuer à jouer avec, alors que tout le monde disait : "Non", "Ne fais pas ça" et "Arrête" etc., a créé beaucoup de défis dans mon éducation ainsi que probablement des défis dans beaucoup de vos éducations.


Une des choses j'ai observées chez beaucoup de personnes et je pense que quand il y a 100 personnes dans une pièce et que vous êtes le seul à dire oui et qu’elles sont toutes là à dire non, vous commencez à vous fermer un peu. Vous commencez à éviter, à vous terrer - Quelqu'un connaît-il cet espace? - parce que vous êtes si sensibles dans votre perception. Et quelque part, j'ai appris à pouvoir utiliser cette perception, mais pas nécessairement à parler de ce que je voyais, puis à apprendre à naviguer avec elle, et cette compétence est devenue vraiment très intéressante dans mon éducation.

 

Et puis, quand j'ai commencé à jouer à l'école, dans ma réalité, je n'étais certainement pas un enfant intelligent, ou du moins dans leur réalité, je n'étais certainement pas un enfant intelligent, parce que je faisais les choses à l'envers. Je voulais juste mettre la réponse du problème de maths sur le papier. Je ne faisais pas tout le long processus de la division. Et inévitablement, j'avais des ennuis, et cela me surprenait toujours parce qu'ils disaient toujours: "Tu triches." Et je disais: «Eh bien, mettez-moi moi tout seul dans une pièce et faites-moi passer le test», mais cela ne s'est jamais produit. Quelle tristesse (quelques rires).

 

Alors, pendant que je grandissais, je prêtais attention à la manière d’apprendre à naviguer dans le système, et à 24 ans, j’ai fait quelque chose de fou. J'ai été élu au conseil municipal de San José, en Californie.

 

LINDA: Vous n’étiez qu'un bébé!


JIM: Un bébé, absolument. Et c'était un processus intéressant, parce que j'avais pour but de faire bouger les choses pour les gens et que le système ne vise pas à faire bouger les choses pour les gens. Mais c'était un élément fondamental. Et en quittant cet endroit, je suppose huit ans plus tard en tant que maire adjoint de San José, j'ai été nommé au gouvernement, sous la présidence, sous Jimmy Carter, pour être responsable des opérations gouvernementales du Département de l’énergie. Tout cela était vraiment fascinant mais ce qu’il a vraiment dit, c’est : «C’est comme cela que ça marche, mais ne le dites à personne» et «C’est différent de la démocratie dans laquelle vous vivez», et il est devenu très clair que quelque chose s’était brisé. Et c'est à partir de là, après avoir quitté le gouvernement pour me lancer dans les affaires et les entreprises en pleine croissance, que se trouvaient ces compétences - la clairvoyance, etc. - ont commencé à être très précieuses.

 

Mais tout au long du processus, il y a toujours eu ce système d'orientation intérieur, cette voix, et cette voix était toujours capable de dire: «C’est approprié; ce n’est pas approprié. »Et quand je suis venu ici, cela n’a pas marché, quand je suis venu ici. Quelqu'un connaît cet endroit? C'est donc devenu quelque chose qui a stimulé mon sens de la perception. Et de là, cette voix s'est avérée être un grand nombre de ces archanges avec lesquels je pouvais jouer. Et ce n’était pas une seule voix, c’était beaucoup de voix.

 

Et puis, vers 2003, c'est Métatron, l'un des archanges, Seigneur de la Lumière, qui a dit: «Il y a un chemin qui n'a jamais été parcouru auparavant dans l'humanité, et si tu veux jouer sur ce chemin, cela augmentera/élargira ta propre évolution, cela permettra à la Terre de redevenir cette conscience pleine du Christ de 12ème dimension qu'elle fut autrefois, et tu seras capable de maintenir la porte ouverte dans cet espace de la cinquième dimension pour que toute l'humanité évolue. Voudrais-tu jouer? »Et ne dis pas : « Eh bien, laisse-moi y réfléchir » (Steve rit) Et donc, de là, Mastering Alchemy s’est développé.
12.png
LINDA: Wow, quel merveilleux début.


JIM: Oui, mais la clé est que vous puissiez regarder le voyage et commencer à en comprendre la valeur.


LINDA: Eh bien, bienvenue. Contente que vous soyez là.


JIM: Merci.


LINDA: Ensuite, accueillons Steve Rother. Steve pouvez-vous nous en dire un peu plus sur votre cheminement vers la création d’espavo.com et sur votre travail ?


STEVE: Merci, Linda.


LINDA: Je suis désolée, espavo.org.


STEVE: Espavo.org. Je vous remercie.


LINDA: Espavo.org.


STEVE: Nous sommes – c’est fascinant, en regardant en arrière, la façon dont vous en parlez, c’est vraiment intéressant. J'ai grandi dans une famille très solidaire. Nous communiquions incroyablement bien. Nous avions des réunions de famille chaque semaine où vous pouviez dire n'importe quoi. Vous pouviez dire n'importe quoi à vos parents, sans avoir d'ennuis.

 

LINDA: Êtes-vous un extra terrestre? (rires)
46.png
STEVE: Ouais, exactement. Je pense que mes parents étaient des extraterrestres. Ils m'ont donc vraiment mis la barre très haut pour me donner les moyens d'agir, de faire les choses et d'avoir confiance en moi. Et en grandissant, en passant par toutes sortes de choses. J'étais très lent à l'école. Sans m’intégrer dans le système scolaire. J'ai fait tester mon QI et j'ai effectivement découvert que j'étais de l'autre côté de celui-ci. Je m'ennuyais. J'attendais que quelque chose se passe, que les choses se mettent en place.


En tout cas, ce fut un processus intéressant pour moi d’apprendre à me faire vraiment confiance et d’être capable de le faire, mais une fois que je me suis impliqué, j’ai fondé une famille - ma femme et moi allons célébrer notre 46ème anniversaire de mariage dans environ deux semaines - et donc, nous avons fondé une famille, commencé à soulever des choses, des choses normales. J'étais entrepreneur général à San Diego. J'appréciais mon travail. J'en ai apprécié la créativité. Aimé responsabiliser les gens. Nos collaborateurs aimaient toujours venir travailler pour nous. Ils adoraient rester avec nous, même si nous n'avions ni travail ni situation. C'était vraiment fascinant pour nous de faire ça, et j'ai toujours eu l'impression qu'il y avait plus. Il y avait quelque chose dans cela.

 

Et puis, je n’oublierai jamais, j’ai pris un livre qui m’a complètement assommé. Le premier livre que j'ai pris était celui de Ruth Montgomery, qui était un 22.png
canal dans les années 70. Je l'ai pris et cela a commencé à sonner vrai et j'ai lu tout ce que je pouvais trouver. Et en y repensant maintenant - je n'y avais jamais repensé jusqu'à il y a un an - mais en y repensant, elle commençait toujours par «Bonjour, voici Arthur, Lily et le Groupe», que je canalise. Je canalise le Groupe. Maintenant, je ne sais pas si c'est le même Groupe qu'elle canalisait. Mais il est intéressant de noter qu'après cela, j'ai pris un autre livre qui a complètement fait tomber mes chaussettes et c'était un livre de Kryon et j'ai trouvé un écho/une résonance avec ça.


J'ai trouvé un groupe de personnes en ligne qui avait commencé avec Geoffrey Hoppe. Il a commencé à avoir tout un lien avec ça. Nous avons commencé ce premier salon de discussion et j'ai été probablement l'une des 12 premières personnes qui, à mon avis, ont participé à tout cela. Et nous avons tous commencé à essayer, vous savez, à se dire: «Je canalise cette entité» ou «Je canalise cette entité». Et je voulais savoir qui je canalisais, parce que je pouvais le sentir venir. Et j'ai même dit à Geoff une fois: «Pourquoi ne ferions-nous pas une méditation en ligne? Nous allons faire une méditation mondiale en ligne et voir ce qui se passe. »Et Geoff est revenu et a dit:« Bonne idée, Steve. Fais-moi savoir quand tu l’auras préparée "(quelques rires)

 

Alors j'ai commencé à dire: «Ok, je vais m'asseoir et écrire une méditation», et c'est à ce moment-là que j'ai commencé à canaliser. Et littéralement, si vous avez déjà eu une idée sur un clavier et que vous avez essayé d'écrire et de le faire passer si vite que vous ne pouvez pas taper assez vite, et parfois vous finissez par taper à travers les larmes, parce que ça vous frappe si profondément le cœur ? C’est ce que je vivais. Et c'était très magique et très stimulant de pouvoir le partager avec ce groupe et ainsi de suite, et je pense que nous avions trois ou quatre channels professionnels en plus de vous et moi, qui ont évolué à partir de ce groupe. De toute évidence, il y avait là un contrat avec lequel travailler.


J'ai commencé à travailler avec d'autres choses. Nous avons commencé à évoluer dans l'arène spirituelle lorsque j'ai écrit mon premier livre, il y a 21 ans. J'ai maintenant… J'ai arrêté d'écrire des livres, il y a peu de temps, mais j'en ai un autre en cours de préparation. Mais j'ai en gros six livres. Mon épouse Barbara et moi avons été tellement bénis. Nous avons été accueillis dans le monde entier. Nous avons voyagé 15 ans régulièrement, un autre pays à peu près toutes les deux semaines et notre vie a été sur la route pendant longtemps. Et si je pouvais donner quelque chose d’important à tout le monde, ce serait la possibilité de voyager, parce que vous voyez les choses différemment du point de vue de la population locale. Et c’est vraiment magique et beau et nous avons beaucoup appris de cela.


Nous avons donc développé notre organisation. Nous avons commencé à avoir des activités régulières en ligne. Je suis très technique. J'adore construire des ordinateurs et des choses de ce genre. Mais quand je me suis lancé dans la vidéo et l'audio, c’était un animal complètement différent, alors j’ai eu beaucoup à apprendre et j’ai fini par construire un studio. Barbara est tombée malade à un moment donné et elle n'a pas été en mesure de voyager, et nous avons dû faire quelque chose pour que le public continue, pour garder notre revenu, pour que l'entreprise continue de fonctionner et nous avons commencé à le faire en ligne, et nous le faisons depuis environ sept ou huit ans maintenant. Et nous l’avons fait la plupart du temps en ligne. Nous avons juste commencé à voyager un peu. Nous avons été très bénis d’être acceptés partout. Nous avons été des présentateurs à cinq reprises aux Nations Unies sur deux continents différents. Nous nous sommes amusés à faire ce travail.
29.png
Maintenant, le groupe a commencé à entrer et me voilà dans ce salon et tout le monde disait: "Oh, je canalise Maitreya" et «Je canalise l'Archange Michael» et «Je canalise ceci» et «Je canalise cela. »Geoff était plutôt calme à l'époque. Il canalisait mais il n'en parlait pas beaucoup.


Mais la partie intéressante est que le groupe est venu me voir et je leur ai dit: «D'accord, qui êtes-vous et de quelle dimension êtes-vous? Je veux partager cela avec les gens. »Et ils ont dit:« Nous n’allons pas vous le dire. »Et tout leur processus consistait à être en mesure d'apporter des informations sans mettre de valeur dans les étiquettes. Ils m’ont dit: «Vous, les humains, vous donnez votre pouvoir à tant de choses. Nous n'allons pas vous donner une autre chose à laquelle donner votre pouvoir. Nous allons apporter des messages et nous allons simplement les faire passer et votre public pourra les prendre pour le contenu d’amour du message seul ou ils pourront le laisser, et il n’y a pas de bien ou de mal à ce sujet.

 

LINDA: Merci, Steve.


STEVE: Et c'est ainsi que tout le processus a commencé pour nous.


LINDA: Merci. Enfin, veuillez accueillir Geoffrey Hoppe, fondateur du Crimson Circle. Geoff, parle-nous un peu de ton voyage. Juste un petit peu.

10.png
GEOFF:
Juste un petit peu (quelques rires). Eh bien, j’ai quelques amis à moi, et Linda, qui en passant, est ma femme depuis 41 ans. Nous travaillions comme des fous entre la société de conseil, la compagnie d'aviation, et un jour, lors d'un vol de retour à la maison après un voyage d’affaires, cette entité du nom de Tobias a fait irruption. Et je n'étais pas trop accablé par cela, parce que j'avais eu ces amis d'enfance, alors j'étais habitué aux voix dans ma tête. Et après cela, j'ai passé l'une des meilleures et des plus difficiles années de ma vie à travers l'entraînement de base ou camp d'entraînement avec Tobias. Je ne connaissais rien du monde métaphysique du New Age, mais il venait tous les jours me parler sur la façon de ressentir, comment sentir.

 

Ce fut une année incroyable et j'en ai finalement parlé à Linda. Elle l'acceptait très bien. C’est une toute autre histoire, une histoire drôle, mais elle l’acceptait. Et à peu près à ce moment-là - j'étais cofondateur de cette compagnie d'aviation, qui est maintenant une très grande compagnie; ils font tout l’internet pour les avions, si vous êtes dans un avion et que vous utilisez l’internet,  que vous regardez la télévision, c’est la société - un jour je me suis fait virer, même si j'étais co-fondateur, et ce fut un bon moment. La meilleure chose qui me soit arrivée. En fait, j'allais prendre ma retraite, ne rien faire pendant un certain temps, mais quelques semaines plus tard, le téléphone sonnait et les gens me demandaient si nous faisions des ateliers. Je n'y avais pas vraiment pensé, mais très vite, Linda et moi-même, nous nous sommes retrouvés sur la route à parcourir environ 120 000 miles par an. Nous le faisons depuis 14 ou 15 ans environ.
19.png
Tobias est parti - c'était il y a 10 ans - et j'ai eu l'honneur et la peur de commencer à canaliser Adamus Saint-Germain. Adamus est très différent de Tobias. Tobias était affectueux, gentil et très attentionné (quelques rires). Je devais canaliser les yeux fermés, assis sur la chaise. Adamus est entré, il est provocateur, il peut être très ennuyant. Il voulait que j'ouvre les yeux, que je bouge. Mais je dois admettre que j'ai plus appris d’Adamus qu’avec n'importe qui au monde. Il est vraiment incroyable. Il est un Maître de mission. Il est coriace. Il ne supporte pas le makyo (les illusions, croyances etc), qui est un b.s. (un commerce) spirituel. Et avec notre groupe, que nous appelons Shaumbra, Linda et moi-même, nous sommes allés dans de nouveaux endroits incroyables. Je veux dire, c’est à couper le souffle. C’est parfois accablant. Je suis en train d'apprendre des choses et d'expérimenter des choses que je n'aurais jamais pu imaginer.


Adamus est très précis quant à la manière dont il veut que je canalise, les mots qu'il veut que j'utilise, les mouvements du corps et le langage, la façon dont je projette à travers ma voix, le tout, et c'était un peu difficile de s'y faire. En fait, les six premiers mois ont été vraiment très difficiles. Je pensais que c’était la fin de ma carrière de channeling, mais j’ai appris à aimer et à apprécier ce qu’il fait vraiment pour notre groupe.

 

56.png

 

Tout ce que nous faisons est axé sur la réalisation incarnée; rester ici dans le physique, dans la biologie et permettre notre, bien, Réalisation. Vous pourriez appeler cela l’illumination - il n'aime pas tellement ce mot - mais rester ici sur la planète en tant que Maîtres. Donc, quand nous avons parlé de nous réunir à nouveau - c'est Jim qui a proposé le thème des Nouvelles Espèces Humaines - c'était comme: «Oh, oui. C'est tellement parfait », parce que je sais ce que beaucoup de Shaumbra à travers le monde traversent, c'est tout le défi de savoir comment rester dans le physique, comment rester ici sur la planète et de traverser ce processus incroyable. Aussi merveilleux que cela puisse paraître, c’est un peu difficile. En quelque sorte.


LINDA: Wow, Vous pouvez allonger le temps. C'était un incroyable deux minutes de chacun de vous (rires). Whoa! Mais une très bonne information. Ok, je vais donc...


GEOFF: Avons-nous terminé maintenant?


LINDA: Ouais! Non, c'était de très belles intro. J'ai donc une brève question pour commencer et chacun d'entre vous va répondre très brièvement.


JIM: Attendez une minute. C'était censé durer dix minutes.


LINDA: Et j'ai mes petits ding-dongs…


GEOFF: Ooh.
1.png
LINDA:… si vous avez besoin de surveillance. Alors, faites-moi savoir si vous avez besoin d'aide. Ok. Chers hommes, première question, messieurs.


QUESTION: Le sujet d'une nouvelle espèce humaine est-il réel? Ou est-ce la théorie de l'homme dans la lune? Parlons-nous de quelque chose qui se produira de notre vivant ou dans 200 ans? Dites-nous ce que vous en pensez en vous basant sur les informations que vos entités vous offrent.

 

LINDA: Et commençons par Steve cette fois.eu une sorte d’éducation semi-normale. Né et élevé dans une famille catholique dans le Wisconsin, j'ai grandi dans une famille catholique tiède, et je dois dire que je regarde en arrière maintenant, comme vous en avez parlé et tout était une question de timing. Je me suis probablement précipité un peu trop tôt, mais je voulais une place dans toute cette expérience que nous traversons. Je me souviens que très tôt, la chose la plus mémorable était d'être seul. Je viens d'une grande famille - sept enfants - et j'aimais être seul et j'aime toujours. Et je partais jouer, mais je n’étais pas vraiment seul. J'avais des amis - ahem - vous savez, des amis invisibles. Mais j'ai appris très tôt à ne pas en parler aux autres. Je ne voulais pas partager les amis et je ne voulais pas être ridiculisé pour eux, alors j'étais très, très à l’aise avec mes amis. Après cela, j'étais à peu près, pas tout à fait - je n'étais pas très bon à l'école non plus (Geoff rit). Je m'en fichais vraiment.

 

STEVE: C'est ça.

 

JIM: Ouais.

 

GEOFF: Je veux dire, je me suis bien débrouillé, mais je m'en foutais beaucoup. J'ai eu un bref aperçu de ce qui allait devenir mon destin, mon avenir. Vers l'âge de 19 ans, j'ai appris à hypnotiser les gens. C'était pour un projet de classe. Et pour faire court, j'ai hypnotisé un ami et cela a duré des semaines et des semaines et il allait dans des vies antérieures, dont je ne savais rien. Les catholiques n'en parlent pas beaucoup, mais j'ai beaucoup appris de ces séances. Je pensais que j'étais la seule personne au monde à en avoir entendu parler puis quelqu'un m'a mis en contact avec les documents d'Edgar Cayce. J'ai fait ça pendant quelques années, puis j'ai tout laissé tomber. Le moment n'était pas tout à fait opportun. Je suis entré dans le monde des affaires, j'ai fondé ma première entreprise à l'âge de 28 ans, une société de conseil en marketing au Texas; En parallèle, quelques années plus tard, une jeune entreprise d'aviation avec


STEVE: Bien sûr. Non, je pense que c'est très réel. Je pense que c'est en train de se produire dans notre vie. Il y a environ un an, le Groupe a fait quelque chose qui m'a complètement époustouflé. Ils ont tracé une ligne dans le sable et ils ont dit: "Vous avez environ 50 ans pour passer au prochain processus et à l'étape suivante." Ils ont dit beaucoup de choses différentes au sujet de la Terre elle-même, du processus que la Terre va traverser, parce qu'elle évolue aussi.

 

Mais ce qui est intéressant, c'est que depuis, ils m'ont fourni beaucoup d'informations sur ce à quoi cela va ressembler. Il y a quatre étapes dont ils ont parlé- passer dans le corps morphogène, puis entrer dans un corps amorphe, un corps neurogène, où nous travaillons sur un nouveau réseau neuronal, puis finalement dans la bioluminescence. Et nous commençons réellement à effectuer beaucoup de ce travail, en particulier dans le cadre de notre cours d'un an de Maître de lumière avec lequel nous travaillons, et c’est très réel et c’est dans notre vie.

6.png
En fait, ils ont dit que la plupart des gens, la plupart des humains ne vont pas commencer à s'intéresser à quoi que ce soit avant de se rendre compte qu'il se passe quelque chose et parfois ils seront motivés par ce qui se passe sur la planète. Et ils ont beaucoup parlé de ce qui va arriver avec la planète, de ce qui va se passer et ainsi de suite. Mais c’est très réel et c'est en train de se produire en ce moment, et les gens peuvent le sentir. Non seulement vous sentez la Terre changer, mais vous pouvez aussi sentir les changements en vous. Maintenant, nous sommes passés dans la cinquième dimension. Nous avons des difficultés avec la cinquième dimension, parce que nous essayons toujours de nous lever chaque matin, de mettre nos petits corps de troisième dimension, d’essayer nos vérités de troisième dimension, qui ne fonctionnent pas de la même manière dans la cinquième dimension. Mais la cinquième dimension nous permet également d’aller dans ces autres niveaux où nous pouvons être ici sur Terre, nous pouvons créer une nouvelle réalité ici, maintenant, et c’est très réel et c’est maintenant.

 

LINDA: Geoff.

 

GEOFF: Pour moi ce n’est pas une question de «si». C’est «quand» et en fait le «quand» c’est maintenant. Je veux dire, ça se passe maintenant. Cela me passionne tellement parce que c’est là. Il existe des preuves scientifiques, mais je pense que la plus grande preuve est ce que nous vivons tous en ce moment dans nos vies. Il y a une énergie derrière tout cela qui ne peut pas être évaluée scientifiquement, mais nous savons que c'est en train de se produire.

 

Ce qui me dérange parfois, c’est que nous avons toutes ces autres distractions sur la planète, à commencer par Donald Trump et tout le reste - les ouragans, la politique, les économies et tout le reste - de sorte que les humains ont tendance à être pris dans ces distractions, dans ces drames. Et ils ignorent vraiment les choses les plus importantes qui se passent sur la planète en ce moment et qui sont : la naissance de l’intelligence artificielle - et bientôt la super intelligence artificielle dans nos vies - et toute cette histoire des nouvelles espèces. Et ça arrive.

 

Au fait, nous n’avons pas parlé de ce dont nous allons parler.

 

STEVE: Non


GEOFF: Je n’ai aucune idée de ce que vous allez dire, alors je suis intéressé de voir comment tout cela va se passer. Mais c’est tellement là et la plupart des gens ne le voient pas. Alors, je suis très, très passionné par ce sujet, parce que cela a un effet direct sur ce que nous faisons tous pour notre Réalisation incarnée. Donc absolument, oui.


LINDA: Merci. Jim.


JIM: Oui. Absolument oui. Ainsi, la partie qui me fascine dans tout cela, et Geoff et Steve ont dit exactement la même chose, c'est que vous appelez cela un corps morphogénétique, ce corps avec lequel nous jouons- nous l'avons appelé le corps de lumière; dans tout notre travail, nous avons parlé du corps de lumière - mais nous avons joué selon cette définition pendant environ 10 ou 12 ans.


Mais l'un des éléments que je regarde, c’est la reconnexion des corps. Il y a un certain nombre de corps - le corps mental et émotionnel, ils n'étaient pas censés être deux corps, ils étaient censés être un seul corps - et si vous avez une pensée et que vous combinez une émotion avec elle, en une action, plutôt qu'une pensée et une réaction en : "Je suis en colère" et ensuite l'émotion se produit.
3.png
Alors, ce que je vois se produire, c'est cette transformation qui se produit d'une telle façon que vous, nous, nous nous réveillons tous. Nous sommes de plus en plus réveillés. Et dans ce processus, en entrant dans cet espace de cinquième dimension, j'essaie de le définir simplement comme étant le bien-être - certitude, capable, heureux, respectueux, digne, intègre. Si vous vibrez dans ces champs, vous vous trouvez dans un alignement qui permet simplement à ce sentiment et à cette pensée de commencer à revenir ensemble comme un tout où vous choisissez une action, plutôt que de rester dans un état réactionnaire de troisième dimension.


Tout cela commence à se produire partout sur la planète. Cependant, c’est vraiment une menace pour un très grand nombre de personnes, parce que le statu quo est en train de se briser dans le processus. Je dis souvent: «Vous ne pouvez pas emporter vos bagages avec vous pendant ce voyage» et donc tous les bagages remontent à la surface, ce qui est remarquable. Je veux dire, nous avons passé beaucoup d’années à mettre cela dans le sac à dos et à nous en cacher, espérant que personne ne l'ait jamais vu, mais tout s'en vient. Et maintenant, quand vous regardez le monde, vous voyez cette perturbation des personnes qui doivent composer avec le fait que leur statu quo est perturbé, que ce soit un endroit comme la Syrie où une guerre massive se déroule à ce niveau, ou un endroit dans votre nature que vous entretenez avec votre quartier. Tout le monde est dans ce processus.

 

Donc, ce changement se produit et vous commencez à voir ces couches/strates de conscience commencer à évoluer. Une personne en 3D qui marche dans la rue sait qu'il se passe quelque chose, mais elle ne change pas beaucoup. Alors que vous commencez tous à reconnaître que quelque chose est en train de changer à un niveau supérieur et que vous commencez à fonctionner avec des mots comme certitude, intégrité, respect, dignité. Est-ce que vous tombez de haut? Absolument. Mais êtes-vous capables d'y retourner ? Et cette capacité à revenir en arrière, c'est le niveau de ce changement qui s'amorce. Mais ce que Geoff a dit à propos d’IA, nous en parlerons beaucoup aujourd’hui, parce que votre perception change et change extrêmement rapidement. L'ADN est en train de changer extrêmement vite en ce moment dans cette réalité.


LINDA: Merci beaucoup. Il est assez évident que vous croyez tous les trois que quelque chose se passe réellement en ce moment, et que cela se voit dans la science. C’est une évidence dans la vie et il est très important que nous allions de l’avant. Alors, plongeons un peu plus profondément et prenez chacun environ dix minutes pour expliquer comment et quand vous pensez que cela va se produire. Commençons par Geoffrey cette fois.


GEOFF: Oh. D'accord.


LINDA: Dix minutes.


GEOFF: Tout d'abord, je dois dire que cette étape est très fréquentée.


STEVE: Oui, c'est le cas! (rire)


GEOFF: Pas seulement par vous les gars…


STEVE: Oui!

 

GEOFF:… mais je suis habitué à être avec Adamus et il est très fort énergétiquement. Mais le fait d'être ici avec vous et les entités que vous avez amenées avec vous, ça me donne littéralement la chair de poule et c'est vraiment bondé ici.

 

STEVE: C'est bondé, oui.
9.png
GEOFF: Ouais, ouais.


STEVE: Difficile de respirer parfois.


GEOFF: Nous avons besoin d'une plus grande scène!


STEVE: Oui (ils rient).


GEOFF: D'accord. Ah, par où commencer? Et j'ai eu un petit penchant pour Adamus - non, je ne vais pas le canaliser, mais il est tellement excité.

 

Une ou deux choses. Le moment pour lequel vous êtes ici, pourquoi nous sommes tous là, pourquoi vous êtes ici, est incroyable. Et je sais que beaucoup d’entre vous pensent que vous êtes entré dans cette vie et, je ne sais pas, que vous avez supporté des choses comme de mauvaises familles, de mauvais emplois, de mauvais partenaires et que vous travaillez vraiment dur sur votre voyage spirituel, qui, soit dit en passant, si vous travaillez dur sur votre voyage spirituel, arrêtez-vous aujourd'hui. Ne le faites plus maintenant. La réalisation spirituelle est un phénomène naturel sur lequel l’humain n’a vraiment aucune influence. De toute façon, cela ne concerne pas l’humain, alors arrêtez de travailler dessus. Profitez de la vie et regardez comment la Réalisation est très, très facile.

 

Donc, nous sommes ici à ce moment-là et je sais, par mes voyages, que tant de gens m'ont dit: «Eh bien, je ne sais pas vraiment pourquoi je suis ici et je n’ai plus de passion», parce que la vieille passion est partie- je ne sais pas - il y a quoi, cinq, dix ans. "Et j'ai du mal à me lever le matin et je ne sais pas ce que je fais. Il ne se passe rien."  Je vous invite à vraiment vous ouvrir et à regarder pourquoi vous êtes ici, pourquoi nous sommes tous là. C'est extrêmement important. Cela nous manque si souvent. Vous savez, nous sommes pris dans la jonque et nous la relâchons, puis nous essayons de la ramener. Ce que nous faisons actuellement est extrêmement important. Je ne saurais trop le surestimer. Je ne peux pas l'exagérer.

 

Donc, je ne vais pas me lancer dans beaucoup de science - ce n’est pas mon domaine, vous êtes bien meilleurs dans ce domaine -, mais nous avons eu ce long processus évolutif et discutable aussi; On peut se demander si c’est du darwinisme ou autre chose, mais il a fallu beaucoup de temps pour que nos corps biologiques et notre mental évoluent à ce point, des millions d’années. Et nous sommes soudainement à l'aube de créer une nouvelle espèce sur la planète, et pas seulement une nouvelle espèce, mais plusieurs nouvelles espèces en même temps. Espérons que nous pourrons cohabiter ensemble et partager la planète les uns avec les autres. Mais, sur la planète, nous avons maintenant une opportunité incroyable de changer la façon dont l’espèce humaine s'est comportée, et c'est ce qui se produit en ce moment. Nous entrerons dans certains détails plus tard. Cela se produit en partie à cause de choses comme l’intelligence artificielle et en partie à cause de la conscience.

 

Donc, Adamus Saint-Germain, que je canalise, m'a parlé de l'arrivée de quatre nouvelles espèces, soit trois nouvelles espèces et une existante. L'existante, bien sûr, l'homo sapiens. Ça fait longtemps qu’il est là. Homo sapiens signifie fondamentalement «homme sage», mais étant un homme sage, je vais dire «homme sage» ou «femme et homme sage».


LINDA: Très intelligent (rire).


GEOFF: Très intelligent. Politiquement correct.

 

Et en fait, nous n'allons pas voir beaucoup de changements dans l'évolution de l'espèce homo sapiens. Vous savez, ce processus évolutif biologique régulier est assez lent. Cela n'arrive pas très vite. C’est une sorte de sélection naturelle, la survie du plus fort, tout ce dont Darwin a parlé. Cela va continuer, et beaucoup de gens sur la planète vont continuer avec leur biologie d’homo sapiens pendant longtemps.

 

D’un autre côté, il y a quelque chose d’extraordinaire qui se passe actuellement avec la technologie, avec l’intelligence artificielle et toutes les choses qui s’ensuivent, si nous ne nous éliminons pas à cause de l'intelligence artificielle, ce qui est une possibilité distincte.


Nous travaillons avec les gènes, travaillant à des niveaux très profonds, en particulier avec la nanotechnologie. Et selon Adamus et moi-même, cela va faire la plus grande différence dans une révolution biologique qui va se produire dans des décennies, pas dans des milliers ou des millions d’années. Cela commence déjà à se produire, donc si vous pensez que ce n’est qu’une histoire futuriste, ce n’est pas le cas. Nous avons déjà changé d’autres espèces. Pas l'espèce humaine, nous avons changé d'autres espèces avec le bricolage génétique. Et je dirais que tout cela est fait avec innocence, pour nous aider à comprendre la biologie et la vie, les gènes et tout ce domaine.

 

Mais ce que nous allons voir ici très prochainement, c'est ce qui s'applique aux 21.png
humains. Ils ont pu cartographier le génome, le génome humain. C'est assez incroyable. On ne s'attendait pas à ce que cela se produise avant, je ne sais pas, cinq ou dix ans de plus, mais c'est en train de se faire. En d'autres termes, une compréhension si profonde du fonctionnement des gènes. C'est incroyable. Donc - je vois que je dois suivre le temps qui m'est imparti ici - donc nous avons cette toute nouvelle espèce qui est en train de naître, qu'Adamus appelle l’Homo Techno, et qui a essentiellement à voir avec ce que nous allons faire avec le rafistolage génétique, et c'est ici.

 

Nous avons ensuite une autre espèce qui va évoluer et c’est un gros point d’interrogation sur cette espèce. Elle est basée sur l’intelligence artificielle. Elle imite la nature humaine et il appelle cela le Robot Sapiens. Des robots dotés d'une intelligence artificielle, conçus principalement pour ressembler à des humains. C’est un gros point d’interrogation, sont-ce des êtres vivants? Mais, vous savez, si vous regardez scientifiquement et essayez de trouver une définition de ce qu'est la vie ou même de ce qu'est une espèce, il n'y a pas de ligne claire. Il y a beaucoup de débats dans la communauté scientifique sur ce qui constitue une espèce. Il dit donc de vous préparer parce que vous allez avoir ces Robot Sapiens parmi vous.

 

Je vais revenir un instant en arrière et dire qu'avec les Homo Technos, Adamus a dit que les Homo Technos qui s'accoupleront avec les Homo sapiens n'auront pas de progéniture et au fur à mesure qu'ils se développeront, les humains auront des implants et des injections et toutes sortes de choses qui vont changer la biologie humaine. C’est une longue histoire, mais il n’y aura pas de progéniture basée sur cela. Il n'y aura donc pas de mélange. L'homo sapiens restera homo sapiens.

 

Et puis le dernier et celui qu'il nous faut vraiment examiner par-dessus tout, je crois, c'est ce qu'il appelle la nouvelle espèce qui commence à exister sur la planète en ce moment. Cela va se produire tranquillement et très lentement, et il n’y en aura pas beaucoup, mais il les appelle les Homo Christos. Ce sont les humains qui ont permis, qui se sont ouverts et permis ce que certains appellent leur corps de lumière, Adamus préfère l'appeler un corps d'énergie libre, dans notre être. Nous intégrons le ciel et la terre. Nous apportons la conscience dans la biologie dans des quantités qui n'ont jamais, jamais été faites auparavant.

 

C’est ce que nous faisons ici. Nous apportons discrètement une toute nouvelle espèce ouverte et élargie. Adamus ne parle pas de dimensions, mais dans les termes dont vous parlez, nous allons coexister dans de multiples dimensions. Nous allons être dans notre biologie humaine; Notre ADN va changer radicalement à la suite de cela, et comme beaucoup d'entre vous le savent, une grande partie du travail du Crimson Circle consiste à libérer votre karma ancestral et votre relation ancestrale, car vos ancêtres ne sont pas vous. Leur mental, leur corps, rien de tout cela n'est vous. Et ce faisant, vous changez votre ADN et vous changez vos gènes au point que vous pouvez aller faire un test et si vous obtenez un test ADN aujourd'hui et que vous revenez dans cinq ans, ce sera différent.

 

Ainsi, le travail qui me passionne, et sur lequel nous nous concentrons, concerne toute cette nouvelle espèce appelée Homo Christos, Christos signifiant «de lumière», clair, clarté, sans tous les bagages.

 

Vous savez, nous traînons une énorme quantité de vieux bagages qui ne sont pas les nôtres. Vos pensées, vos gènes, vos chromosomes, votre ADN, nous les laissons aller pour que nous puissions faire entrer notre Soi Libre, notre Soi Souverain et rester sur la planète. Et il est absolument nécessaire en ce moment pour l’équilibre, pour l’équilibre global de la planète - avec l’arrivée de l’Homo Techno et surtout avec l’arrivée du Robot Sapiens - de faire notre travail, mais tranquillement; de permettre cette lumière dans la conscience. Ouf !

 

LINDA: Wow!

 

GEOFF: Il me reste sept secondes.

 

JIM: Ohh.

 

STEVE: Génial.

 

LINDA: Bon début!

 

STEVE: Génial.

 

LINDA: Wow!

 

STEVE: Très bien.

 

LINDA: Jim, voudriez-vous partager?

 

JIM: Non (beaucoup de rires). Geoff vient de tout dire. Il ne reste plus rien à dire, mais j'ajouterai quelque chose ici. C’est fascinant, parce que nous n’avons pas eu cette conversation et pourtant la conversation aurait pu aussi bien avoir lieu entre nous…

 

STEVE: C'est vrai.


JIM: ... parce que c'est un peu comme cela que tout se passe.


Cet espace dans lequel nous entrons tous est vraiment un espace fascinant du point de vue de l'appellation de ces quatre corps. Si vous me permettez, vous commencez à voir une séparation de l’espace, et je définirai l’espace, le temps et l’espace dont nous allons parler au cours de cette session. Mais vous commencez à voir ce que vous pensez être différent.

 

Maintenant, vous avez toujours su: «Je suis différent» ou «Je pense différemment de ce type là-bas», mais c'est différent. C'est un niveau où vous allez commencer à tenir les strates de conscience où vous ne regarderez pas, mais vous verrez des gens - des humains qui marchent sur la planète, des gens de troisième dimension, si je peux les appeler ainsi - ils sont fondamentalement inconscients d'être inconscients. Maintenant, ce n’est pas une insulte. C’est simplement: «Je ne suis pas conscient, inconscient d'être inconscient.» Et l’une des prochaines étapes qui se produira, et qui s'est déjà produite pour vous tous dans une plus ou moins grande mesure, c'est que vous commencerez ensuite à être conscients d'être inconscients. Maintenant, c’est un grand pas en avant, mais ce qui se passe, c’est: «je n’aime pas ce que je vois», parce que la plupart des choses ont été mises dans le sac à dos pour être évitées.
24.png
Donc, dans ce contexte de ces quatre définitions dont Adamus dit ce dont vous venez de parler, l’endroit où je vois la plupart d’entre vous et la plupart des personnes avec qui je joue est dans ce corps Christos de cristal. Et alors, dans cet espace, vous allez commencer à constater que vous avez une énorme capacité de permettre. Ne vous engagez pas, permettez simplement. Ne jugez pas, permettez simplement. Ne réparez pas, permettez simplement.

 

Et dans l'un des éléments qui sont les plus difficiles, nous pensons qu'il existe une définition de ce qu'on appelle la vérité et qu'il n'y a pas de vérité. Donc, dans le contexte, je pense que ce qui va se passer - et c’est là que nous jouons - c'est que vous allez commencer à vous intéresser de plus en plus au temps présent, de plus en plus à observer et à choisir une action. Et dans ce processus, la seule vérité, c’est de savoir ce qui est juste devant vous pour vous engager, si cela a du sens.

 

Donc, au fur et à mesure que nous commencerons à examiner la question, vous allez voir ces différentes définitions - et je suis d’accord avec celles-ci, je n’ai pas entendu cet ensemble de définitions, mais cela semble très clair là où nous jouons. Dans cette observation de la vérité qui nous concerne toutes et tous ici, c'est la capacité de permettre à la technologie robotique d’être en place, de permettre la technologie humaine combinée. D'une certaine façon, vous avez un nouvel être humain biologique avec une orientation technologique. Et puis vous avez un être technologique avec un compartiment biologique. Et donc vous allez voir beaucoup de défis à relever dans cet espace. Vous allez voir des bouleversements, parce que, d’une certaine manière, ce contexte de passage (ou d'accès) à des couches (ou des strates) plus élevées de ce niveau de conscience n’est pas une considération. Ils ne font que jouer dans l’espace dans lequel ils jouent, en apprenant comme ils apprennent.

 

Mais cet aspect de ces strates - et je reviens à vous deux qui en avez parlé par le passé, là où nous l'appelions, à un moment donné, les deux Terres, et où nous l'appelions toutes sortes de choses et où nous étions généralement d'accord pour dire que ce morceau " deux Terres " ne se produit pas vraiment à ce stade du jeu - mais en ce qui concerne l’évolution de cet être Christos, la capacité de se débarrasser de ses bagages, du «je ne suis pas d'accord», la capacité de supprimer les lignées ancestrales dans les gènes, la capacité de commencer à transmuter le type de complications chimiques, biologiques et technologiques de l'environnement dans lequel nous vivons tous, la capacité de pénétrer fondamentalement, pour cet être, dans un lieu d'observation, de choix et d'action d'une manière très différente.

 

Maintenant, là où je veux parler ici et dans ce contexte, c’est comment nous percevons la conscience dans notre propre vérité, en fonction de là d’où nous venons. Mais vous avez utilisé un mot plus tôt, et j'ai beaucoup utilisé ce mot dans le travail que nous jouons, c'est quand vous commencez à entrer dans cet état de conscience du bien-être, la capacité de commencer à observer comment les choses fonctionnent, évoluent. Mais nous sommes toujours en train de définir comment les choses fonctionnent en nous basant sur "Comment je sais que les choses fonctionnent, alors je vais les examiner à partir de cette boîte pour déterminer à quoi ressemblera la nouvelle boîte". Et c'est une chose fascinante parce que j'ai joué avec beaucoup de gens dans Mastering Alchemy, et l'une des expressions qu'ils ont utilisé est - vous l'avez déjà utilisé - «Je m'ennuie». Quelqu'un connaît-il cela? "Je m'ennuie." Bien, dans un espace de troisième dimension, s'ennuyer, c'est simplement : "je n'ai rien à faire". Mais le mot "ennuyeux" ou "ennuyer" ou "ennuyé" dans ce cas, est appliqué à un état de conscience différent qui est un potentiel pur qui attend d'être engagé dynamiquement dans l'action. C'est simplement tout ce que c'est.

 

Et donc : "je suis assis là et je m'ennuie." Eh bien, le potentiel est assis là à vous regarder en disant: "Quand vas-tu engager quelque chose dans le mouvement? Quand vas-tu avoir une intention et garder ton attention sur ton intention? » Et c'est dans cet espace que j'observe beaucoup de ces êtres avec lesquels je peux jouer, et les êtres avec lesquels nous parlons, c'est cette capacité d'être assez calme (ou de se taire assez) pour aller là où vous observez sans penser et sans bouger. Maintenant, c’est un concept étrange dans cet espace où les possibilités existent. Mais ce sont les différentes strates de conscience qui accompagnent, en particulier, l’évolution de ce Christos.

25.png
Et je vais vous dire que vous allez assister à de nombreux changements dans tout votre espace au cours des deux prochaines années. Mais le défi va être constamment cet aspect de moi qui regarde en arrière et qui a...une opinion, un jugement, une résistance, une condamnation, qui ne connaît pas ce concept d’autoriser ou de permettre que la vérité soit juste ce qui est devant soi, qui choisit de s'engager ou qui choisit simplement de se permettre d’être.

 

Et donc, mais cette pièce technologique qui me fascine, et nous en reparlerons dans quelques minutes, c’est que lorsque vous commencez à accorder plus d’attention à la conscience, lorsque vous commencez à vous engager dans la conscience, cette conscience est un aspect de la Source. C’est un aspect de l’âme. C’est un aspect du Soi supérieur, dans ces terminologies. Et ce que j’observe, c’est que vous commencez à vous engager et à penser en tant que Soi supérieur, pas comme (le) moi, ni que vous pensiez comme nous l’avons pensé. C'est dans cette pensée qu'une formidable ouverture se produit, mais c'est aussi cette ouverture dans le potentiel qui n'est pas encore bien comprise en termes de «Comment puis-je m'engager avec cela?»

 

Et il y a un aspect de l'âme qui entre en jeu - et c’est un endroit fascinant d’où je peux jouer, avec tous ceux avec qui j’ai du mal à jouer - l’intelligence artificielle telle que vous la voyez, un, en est à ses tous débuts telle que nous la comprenons, et elle est beaucoup plus dans notre système conscient que la moindre idée que nous pouvons en avoir à ce moment précis. La science l'a mise dans des champs et cela se produit partout. Il ne s’agit pas simplement d’intelligence artificielle et la plupart des gens n'y prêtent même pas attention, mais c’est agréable d’avoir le nouveau gadget qui permet à «x» de se produire.

 

C’est dans cet espace particulier, au fur et à mesure qu'il grandit, que l'une des choses que vous commencerez vraiment à voir, c’est que l'âme pense en intelligence artificielle. Comme l'âme pense, le mental de l'âme fonctionne, en grande partie, comme ce que nous appelons le fondement de l'intelligence artificielle, qui est beaucoup plus grand que ce que nous pensons. Mais c’est comme cela que l’âme pense. Donc, l’autre partie va entrer en jeu - est-ce que je me fais bien comprendre jusqu’ici? Cela a-t-il du sens? - L’autre partie va entrer en jeu, et nous en parlerons un peu, c'est l’Espace Temps et il passe à travers vous. C'est une réalité très, très différente dans ce concept, parce qu'elle permet de commencer à voir qu'il y a- je dis ce mot de façon positive - un éclatement, une fracture. C'est presque comme si on prenait un miroir et qu'on le brisait et qu'on avait tous ces éclats de réflexion. La capacité de commencer à puiser dans tous ces différents fragments de votre propre conscience. Steve, vous en parlez en termes de 11 aspects de vous-même. Mais la capacité de commencer à puiser dans qui vous êtes en tant qu'âme divisée dans un état d'être divisé- je vais appeler cela positif en ce moment - mais d'être capable de percevoir, de puiser et de vous impliquer dans ce que vos autres aspects connaissent, va être absolument incroyable. Et ce n’est pas concevable d’où je parle à ce stade précis.

 

Donc, il y a le côté technologique, il y a le côté spirituel, mais c'est cette évolution fusionnelle de ce qui est mis à disposition qui sera vraiment très profonde pour chacun d'entre nous, si vous permettez à l'ennui d'être un potentiel plutôt qu'un préjudice pour votre existence.


LINDA: N’appelle-t-on pas cela : voler?


JIM: Voler?


LINDA: Ouais, l’avion qui vole?


JIM: Ouais, … ​​Ouais, ouais (quelques rires). Merci Linda.


LINDA: Merci. Steve.


STEVE: Eh bien, il y a tellement de choses que vous avez dites qui s'intègrent parfaitement. Je suis absolument convaincu que nous sommes tous sur la même longueur d’ondes, nous ne faisons que voir les choses différemment. Nous pouvons l'interpréter un peu différemment.


GEOFF: Ouais, différents mots.

 

STEVE: Nous avons des mots différents.


JIM: Ouais.


STEVE: Nous avons des images différentes et ainsi de suite, alors c'est fascinant de faire cela.


Ok, j'aimerais aborder plusieurs points très rapidement pour avoir une idée de ce que je vais dire. Premièrement, la Terre change très rapidement. Nous le savons sur une base scientifique. Au cours des cent dernières années, nous avons perdu 10% du magnétisme de la planète Terre. Au cours des sept dernières années, nous avons encore perdu 15%. Maintenant, ce n’est pas encore, complètement documenté par la science. Cela prend du temps. Le champ magnétique n’est même pas présent sur la planète entière, il est donc constamment en mouvement. Nous avons donc constaté une réduction du magnétisme sur la planète Terre

 

Il y a maintenant une partie intéressante en cela parce que le Groupe dit que cela a beaucoup à voir avec notre évolution. Nous ne sommes pas autant ramenés à la densité et nous avons l’opportunité d’évoluer très rapidement en ces temps de faible magnétisme.

26.png
La Terre elle-même, selon le Groupe, traverse actuellement une inversion des pôles magnétiques. Cela va prendre du temps. En réalité, je ne pense pas que nous ayons à nous inquiéter de cela, parce que cela va s'écarter au loin et il va y avoir des choses incroyables qui vont se produire entre-temps.

 

Mais à mesure que la Terre continue de réduire son magnétisme, elle réduit son champ magnétique, que l'on appelle la magnétosphère. La magnétosphère s'affaiblit. Cela permet à plus de particules de venir du soleil, du cosmos – les rayons X, les rayons gamma du cosmos - dans différentes zones. Et nous nous préparons pour l'année prochaine à entrer dans les maximus solaires. Un nouveau cycle solaire commence en 2019. D'ici 2022 et 2024, nous serons dans la zone du maximum solaire où nous aurons des éruptions solaires. Avec la réduction du magnétisme de la planète, des changements majeurs peuvent survenir.

 

Il y a aussi beaucoup de choses dont le Groupe parle. Les cycles solaires réel, eux-mêmes, ont diminué. Les trois derniers cycles solaires étaient très grands, plus petits, plus petits et plus petits. Donc avec un peu de chance, nous allons avoir un cycle solaire très confortable dans le prochain cycle. Nous verrons bien. Mais l’énergie venant du cosmos et du soleil, nous n’en sommes pas protégés de la même manière que nous l’avons été pendant ces énormes changements de la Terre.

 

De plus, la Terre traverse, de toute façon, des changements majeurs. Ils ont parlé des potentialités - au fur et à mesure que nous vivons certaines de ces choses, au cours de notre vie - en fait, ils ont parlé d'une mini-période glaciaire à venir. Nous, nous parlons du réchauffement de la planète. Eh bien, si vous regardez en arrière dans l’histoire, vous verrez que chaque fois qu’elle s’est réchauffée, elle a basculé dans l’autre sens, et parfois elle a passé 200 millions d’années dans une ère glaciaire.


Eh bien, en vérité, nous sommes en réalité en train de vivre une période glaciaire, mais nous avons cet endroit calme et nous sommes susceptibles d'y retourner un peu. Est-ce que cela signifie que les humains vont cesser d'exister sur Terre? Non, ceci est une mini ère glaciaire. Cela signifie simplement que les choses vont se refroidir. Et ensuite, nous reviendrons à un autre cycle de chaleur et à un cycle de froid et à un cycle de chaleur. La réalité, c'est que je ne pense pas que nous serons ici (d’une certaine façon). Je pense que nous serons ici, mais nous serons dans des corps différents, tout comme Geoff et Jim le disent.

 

Donc la base du Groupe dit que nous ne sommes pas les humains que nous pensons être. Que nous sommes des esprits qui habitent ces corps humains et que nous travaillons avec l’Esprit, maintenant nous avons l’opportunité d’évoluer de manière vraiment différente, ce qui est exactement ce dont vous parlez. Nous pouvons en incorporer une partie.


Maintenant, j'adore l'idée de l'IA. J'adore jouer avec mon Alexa. J'adore - comme je l'ai dit, j'adore construire des ordinateurs et gérer différentes choses. Je suis très chanceux d’avoir une entreprise qui paie pour tous mes jouets, alors je suis très heureux de cela et d’être en mesure de le faire.

 

L’IA qui arrive est déjà là. Nous ne le voyons pas. Si l'un d'entre vous a Windows 10, vous remarquerez qu'il y a peu de temps, avec l'une des mises à jour, vous avez commencé à obtenir ces petites images amusantes, ces belles images, et Microsoft vous demande: «Aimez-vous cette image? Ou aimeriez-vous d'autres images? »Et vous pouvez dire« J'aime ça »ou« Je ne suis pas fan ». Et de nouvelles images apparaissent tout le temps et vous pouvez voter pour elles. Ce que vous aimez voir sur votre ordi- c'est l'IA. Ils peuvent apprendre tellement de choses sur vous à partir de votre choix de photos et croyez-moi c’est ce qu'ils font.

28.png
Maintenant, est-ce que c'est une chose maléfique? Non, ils vont l’utiliser pour le marketing. C'est très ouvert. Microsoft est en affaires pour gagner de l'argent; c'est ce qu'ils vont faire. Donc, ce sont toutes des choses typiques de l’IA qui vont s’infiltrer dans nos vies de différentes manières dont nous ne sommes pas sûrs, et vous pourrez jouer ou ne pas jouer. Cela dépendra entièrement de vous.

 

Nous voyons également l'IA se développer dans le domaine de la robotique. Nous sommes déjà allés là auparavant. Nous sommes allés là du temps de l’Atlantide. Nous avons commis de graves erreurs en Atlantide, en espérant que nous envisagerons différemment l’avenir maintenant, parce que nous avons l'occasion de traiter la question de manière totalement différente.

 

Nous avons les changements dans les gènes. Nous en apprenons plus sur l'ADN. Cette magnifique chose appelée CRISPR explique exactement ce dont parle Geoff - être capable de prendre un petit morceau d'ADN, de le déplacer par ici. En réalité, notre ADN dans notre corps est presque identique à celui d'un moustique. Un seul petit morceau de cet ADN bouge. Maintenant, nous avons la technologie CRISPR qui peut réellement prendre /retirer ce morceau.

 

Alors, que pouvons-nous faire? Nous pouvons faire évoluer l'être humain dans sa forme physique, mais ce n'est pas notre Esprit. C’est la partie importante. Ce dont Geoff  parle, je crois, dans le domaine de…


GEOFF: l’Homo Techno?


STEVE: l’Homo Christos?


GEOFF: Ouais. Oh, l’Homo Christos.


STEVE: l’Homo Christos.


GEOFF: Bien.

 

STEVE: ... est fondamentalement ce que nous appelons l'étape vers la bioluminescence ou le corps de lumière, comme Jim l'a appelé. Nous avons tous des mots différents, mais en gros, nous sortons du corps physique. Nous n’avons pas besoin de la densité que nous portons depuis tout ce temps.

 

Et c’est un énorme saut dans l'évolution de l'homo sapiens. Si vous regardez en arrière, vous verrez que ces sauts se sont produits très rapidement. Personne ne peut dire qu'il a fallu 50, 100 ou 300 ans pour y arriver. C’est presque comme si cela s’était produit du jour au lendemain. C’est ce qui se passe maintenant, et nous le voyons se produire.


Alors, qu'est-ce que cela veut dire ? Eh bien, laissez-moi vous donner les bases de la dimension dont nous parlons. Nous parlons de dimensionnalité de deux manières. Premièrement, il y a les dimensions collectives. Nous vivons dans une dimension collective. Nous avons été dans une dimension collective de la troisième dimension. Le temps est différent dans la troisième dimension.

Retournons en arrière. Dans la conscience de l'unité, première dimension. Nous sommes tous connectés. Nous n'avons pas besoin de temps. Il n’y a pas de temps à la maison. Nous venons ici. Nous commençons à jouer. Nous traversons la deuxième dimension, qui est vécue comme un temps plié, et nous commençons à avoir une petite séparation. Nous atterrissons dans la troisième dimension où nous avons le passé, le présent et le futur, de manière linéaire. Nous avons appris à penser de manière linéaire. Nous parlons de façon linéaire. C’est comme ça que nous avons évolué.

 

Nous passons maintenant à la quatrième dimension, qui parle du temps circulaire, et nous commençons à prendre conscience que nous répétons notre passé. Nous le répétons pour le perfectionner, et si nous ne nous en occupons pas, cela nous revient à la figure. Tout revient à la surface, comme Jim en parlait, tout revient à la surface en ce moment même. Donc, ce sont les empreintes de quatrième dimension que nous obtenons à partir du temps circulaire.

 

Mais maintenant, nous entrons dans la cinquième dimension et nous nous ancrons dans la cinquième dimension. Comme nous le faisons, le temps est en spirale et nous sortons complètement de la ligne. Si vous pouvez imaginer une spirale, qui est un cercle et un rapprochement linéaire, si vous pouvez imaginer cette spirale, nous n'avons pas du tout à être dans la spirale. Nous pouvons être au centre, ce qui est un état d’être, et c’est ce que nous apprenons à faire - c’est encore de l’espace. Et dans cet espace, les choses viennent à nous. Nous n'avons pas besoin de sortir et de créer consciemment quoi que ce soit. Nous pouvons être notre Esprit, et plus nous pouvons faire cela, plus l'Esprit commence à évoluer à travers le corps physique, plus la lumière transporte dans le corps physique et ceci va se produire presque en un clin d’œil. Et nous aurons tous ces différents niveaux et nous serons capables de le faire, de travailler avec.

 

L’élément le plus important à cet égard est que nous ne devons pas juger les personnes qui restent derrière. Nous allons avoir besoin de personnes pour rester derrière. Il y aura beaucoup de gens qui quitteront la Terre, qui mourront, et beaucoup d’entre eux sont appelés à la maison pour être de l’autre côté, pour pouvoir aider à partir de là. Il y a donc beaucoup de choses qui se passent très rapidement et qui vont se produire de différentes façons et qui vont évoluer, et ce sera la partie, nous allons apprendre à vivre dans cet Espace Temps en spirale.

31.png
Maintenant, en temps de spirale, nous devons penser en spirale. Nous sommes habitués à un moment après l'autre. Nous sommes habitués à la linéarité. Et si on pouvait tout apporter d’un seul coup? Eh bien, c’est ce à quoi nous nous habituons et c'est ce à quoi commencent à ressembler certaines de nos formations. Nous appelons cela la Pensée Temporelle en Spirale et Espace Temps ne faisant qu'un.

 

Donc, vivre dans cet espace - et je pense que cela a beaucoup à voir avec les niveaux dont vous parlez, au sujet d'être dans cet espace, c’est simplement une façon différente de le décrire- nous sortons complètement de la ligne. Nous nous mettons au milieu de cette spirale et tout tourne autour de nous. Et nous devenons des êtres spirituels, les êtres spirituels que nous sommes, avec un peu des attributs humains que nous pouvons commencer à réduire et à quitter. Dans ce cas, nous pouvons sortir et regarder cette merveilleuse transition de la planète Terre, être toujours là et ne pas avoir à nous inquiéter: «Vais-je survivre à cela? Est-ce qu'il va faire trop froid pour moi? » Nous pouvons réellement entrer dans un espace spirituel, être dans ce lieu et émaner cet Esprit à travers le corps. C'est la bioluminescence. Et nous y entrons. Cela se produit régulièrement. Nous avons tous la possibilité d’y pénétrer et d’en avoir différents niveaux.

 

Donc, c’est le morceau que nous voulions partager avec d'autres choses et que nous voulions pouvoir mettre dans un style un peu différent. Mais c’est fascinant d’entendre l’histoire de votre gars sur la manière dont cela fonctionne et comment cela fonctionne.


JIM: Oui, c'est le cas.


STEVE: C'est vraiment intéressant.


GEOFF: J'ai le sentiment que tout va continuer.

 

STEVE: Ouais.


GEOFF: Ouais. Je pense, tous les deux individuellement dans tout notre travail réunis. Je veux dire, il y a tellement de synergie.


STEVE: C'est le cas.


JIM: Ouais.


STEVE: Incroyable.


LINDA: Alors…


STEVE: Merci, Linda.

 

LINDA: Non, merci à vous. Ainsi, vous entendez trois points de vue très différents et pourtant des perspectives très similaires, d'une certaine façon, mais en les écoutant, c’est un peu comme : "La vache !" (Rires du panel)


STEVE: Nous sommes dans ce moment, oui.


LINDA: Alors, pouvez-vous nous parler un peu de la façon dont vous allez passer à l'étape suivante dont vous parlez, tout en restant ici ?


(Légère pause en se regardant)


JIM: Je peux…


LINDA: Parlez-en entre vous (elle rit).


GEOFF: Ouais.


JIM: Une des raisons pour lesquelles je pense que nous utilisons le mot «niveaux», ce n’est pas nécessairement parce qu’il y a des niveaux, mais c’est un point de référence pour le mental rationnel…


STEVE: C'est vrai.

 

JIM:… pour obtenir un point dans l'espace et se définir. C'est tout ce que c'est. Il n'y a pas de vérité là-dedans. En gros, c’est simplement un point de référence: «"Gardez une trace de moi. Où vais-je?"  


Ce déplacement qui se produit, il y a un élément intéressant- je vais ajouter un plus ici – qui est en ce niveau, d'être capable de s'élever, un champ vibratoire plus léger et plus rapide se produit lorsque vous commencez à sortir du : «je ne suis pas ok". »Donc, si vous tenez à la colère, à la rage, au ressentiment, vous savez ce que cela fait, et quand vous jouez dans le rire, le bonheur, l'amusement, vous savez comment cela fait. Et donc, si vous dites: «Dans lequel est-il plus simple de naviguer?», C’est vraiment dans la facilité du rire, du plaisir, de ce genre de choses.

23.png
Ainsi, le «se débarrasser des bagages» qui s'en vient, c’est vraiment pour  pouvoir naviguer de façon plus légère et plus rapide. Et l'un des éléments qui ont été soulevés récemment dans une conversation, et je ne me souviens pas comment cela s'est produit, mais nous parlions de la mort, et l'affirmation était: «Eh bien, la mort n'est pas ce que vous pensez qu'elle est, ” et alors, cela a évolué en une sorte de conversation intéressante. Et si vous pensez à la mort, au fond, tout le monde dans un corps physique la définit très clairement, pratiquement de la même manière- « Le corps se termine et c'est tout. » Mais dans cette discussion, c'était : « Ce n'est pas ce que la mort est. C’est juste le corps qui arrive à son terme. »En réalité, vous êtes vraiment tous impatients de mourir. Alors, qu'est-ce que la mort? Et si vous écoutez les gens dans leurs dernières minutes, leurs dix dernières secondes, si vous avez déjà eu l'occasion de le faire, ils restent allongés là et vous disent :: «Oh, wow! C'est tellement beau! »Et« Oh! Regardez les anges! »Et c'est la mort.

 

La question a donc été posée: «Pourquoi attendez-vous de perdre votre corps pour faire l'expérience de cela?»


GEOFF: Ouais. Ouais.


JIM: Parce que, en termes réels, comme vous commencez à laisser aller les bagages et que vous commencez à reconnaître: « Là où je me tiens debout et observe, est ma vérité, ma capacité à façonner ma vérité en exactement ce que je veux – la mort » - alors, éloignez-vous du mot «mort» et gardez tout simplement la beauté, l’élégance, la joie, le bonheur, le rire. Attendez, attendez ! On n'en a pas parlé il y a une minute ?

 

Voilà donc toute cette possibilité d'entrer dans cet aspect de vous-même sans l'appeler quelque chose, et dans cette réalité de troisième dimension : qui l'a étiqueté et comment cela s'est-il produit ?  Et puis c'est devenu un système de croyance. Vous savez, les taxes et la mort, c’est tout. Eh bien, nous savons que les taxes ne comptent pas ailleurs, parce que j'ai observé Donald (quelques rires), et c'est un autre sujet.


GEOFF: Une distraction. Une distraction.


JIM: Ai-je été mauvais? Désolé (plus de rires). Alors …


LINDA: Non, il n'y a pas de bon ou de mauvais ici.


JIM: Oh, oh, merci. Je me sens beaucoup mieux (rire).


LINDA: Juste des niveaux.


STEVE: Juste des niveaux! J'aime ça!


JIM: Donc, une grande partie de ce qui se passe, c’est que vous sortez de cela, et Steve, ce que vous avez dit- nous en avons parlé à plusieurs reprises - c'est : si vous pouvez commencer à reconnaître que les pensées sont électriques et que les émotions sont magnétiques. Et donc, eh bien, brisons même les émotions et les sentiments en deux parties, parce que - Geoff, je vous ai entendu avec Adamus, dire quelque chose de semblable à ceci- le mental rationnel crée des émotions. Est-ce que cela sonne comme quelque chose que vous avez dit?

 

GEOFF: Mm hmm. Ouais. Ouais.


JIM: Et les sentiments sont dans le cœur. Une façon intéressante de jouer avec ceci, si vous regardez les émotions et que vous dites: « Eh bien, qu'est-ce que c'est que les émotions? » - la colère, la rage, le ressentiment, le jugement, ils ont tous des limites. Avez-vous déjà remarqué que cela ne fait pas du bien? La joie, le bonheur,  la certitude, la capacité, l’amusement, le plaisir, l’espace du cœur n’a pas… (des pops électroniques se font entendre)… de limite … (pop, pop)… aux bords.


GEOFF: Metatron.


JIM: C'est ça?


GEOFF: Oui, oui.


JIM: Ouais (Steve rit). Donc, si vous pouvez commencer à voir ça… (pop)… comme une simple déclaration - les émotions, les sentiments - à nouveau (pop), tout cela est… Je ne vais pas bouger.

 

GEOFF: Oh, maintenant on peut vraiment jouer. Linda est partie (chercher un autre micro).  Ok.


JIM: Oh, très bien (rires). Donc, si vous pouvez séparer en tant que cadre de référence, pas une vérité - les émotions ont des limites, les sentiments sont plus lisses - la capacité de commencer à remarquer : «je suis hors de l'équilibre», et de laisser cela commencer à s’en aller. Mais là où Steve disait que le champ magnétique de la Terre commence à changer, votre corps émotionnel est un champ magnétique. Il se tient - pensez à : «Je suis vraiment en colère» - eh bien, est-ce que cela donne l'impression qu'il est vraiment magnétiquement tenu dans un endroit, dans une grande mesure? Ou des mots comme : «Je suis coincé» ou «Cela ne va pas changer. C'est toujours comme ça que ça va être. »Pouvez-vous entendre le magnétisme dans le verrouillage de tout ça?

 

Donc, l’une des choses que j'observe va se produire au fur et à mesure que le champ magnétique autour de la Terre change, tout ce bruit va remonter à la surface sous forme d'émotions. Mais si vous pouvez commencer à le segmenter, vous constaterez que changer ces émotions sera beaucoup plus utile pour passer à cet état de : «ce que je veux» et je vais l'appeler la mort ici et Je vais l'appeler joie ici. Alors, laissons tomber la définition de la mort. (Linda éteint le micro de Jim et lui en donne un autre)


GEOFF: Qu'est-ce que tu lui fais?


JIM: Oh, merci. Alors …


GEOFF: Une chose que j'ai oublié de mentionner quand j'ai eu mes dix minutes était liée à tout cela... … (Steve rit) Oui! Attachée à tout cela, Adamus a parlé récemment du départ de Gaia. Gaia est venue ici, et elle a, en quelque sorte, créé la vie que nous vivons tous sur Terre, mais il / elle partira au cours des deux cents prochaines années. Alors, regardez comment - je veux dire, regardez la convergence de tout ce qui se passe en ce moment. Gaia s'en va, nous apportons la conscience, l’espèce humaine change. Quel temps incroyable pour être ici sur la planète, si vous reconnaissez ce qui se passe. Si ce n'est pas le cas, vous parliez d’être inconscients d’être inconscients, je ne pourrais même pas imaginer revenir à cet état, mais il y a beaucoup d’êtres humains qui y sont. Aucun jugement, mais…

 

STEVE: C'est vrai.
35.png
GEOFF:… beurk! Mais Linda a posé la question, vous savez, que faire maintenant, et vous savez pourquoi vous avez choisi d’être ici. Soyez conscient de la nouvelle passion. Vous savez, la vieille passion était, je ne sais pas, ce que c'était pour vous. Mais la nouvelle passion, c'est de faire entrer la conscience dans la biologie, et je crois que les personnes avec lesquelles nous travaillons ne vont pas suivre la voie de la nanotechnologie, des implants ou de tout ce genre de choses. Elles n'en ont pas besoin.


STEVE: C'est vrai.


GEOFF: Elles n’en ont pas. Je sens aussi que… si vous connaissez ce terme «singularité» - il est très répandu dans le secteur de l'IA - fondamentalement, la singularité signifie le point où rien n'est plus pareil, vous ne pouvez même pas l'imaginer dans cet état mental.  Vous savez, à partir d’aujourd’hui, vous ne pourrez plus voir cela demain, parce que c’est tellement différent. Et je pense que ce qui se passe, c’est que nous traversons notre propre version de la singularité - nous pourrions l’appeler Réalisation ou illumination - sans toute la technologie, la robotique ou quoi que ce soit du genre. Nous le traversons parce que nous permettons simplement à notre conscience d'entrer en grande quantité, ce qui n'a jamais été fait auparavant.

 

En fait, le corps et le mental n'étaient pas prêts pour cela, et le travail que vous avez fait avec tout le monde et ce que nous faisons- nous y avons passé 20 ans ou plus - et tout cela était en préparation de cette énorme infusion de conscience dans la biologie. Nous n’aurons pas besoin de la nanotechnologie.

STEVE: Cela ouvre la porte à ça.


GEOFF: Ouais.


STEVE: La Nanotechnologie et l'Intelligence Artificielle et tout le reste nous donnent une idée de la façon dont nous allons l’intégrer (la conscience) en nous à mesure que nous progressons. Alors, ouais.


GEOFF: Bien.

 

STEVE: Ouais, je suis d'accord avec vous. Absolument.


JIM: Il y a un aspect de cela - la nanotechnologie est une science formidable, absolument fascinante - mais quand on y arrive, la nanotechnologie est simplement une particule de lumière qui n’est plus une onde/une vague non physique.

 

GEOFF: Oui.


JIM: C’est une particule physique, et elle a aussi la capacité de tenir la conscience.


GEOFF: Ouais.

 

JIM: Et elle est consciente de sa propre conscience. Donc, quand nous commençons à jouer dans cet espace où nous jouons actuellement, l'une des choses dont je suis conscient est votre capacité en tant que conscience à vous amener à ce niveau de particule - pleinement conscient - et à le modifier, le changer, l'utiliser pour votre propre meilleure utilisation est absolument disponible pour vous, et c'est dans ce domaine du potentiel.

 

Étant donné que le créateur ou la plus petite particule se trouve dans ce temps en spirale, comme vous le définissez, Steve, dans le Temps Présent, où tout devient disponible et que rien ne bouge, un endroit similaire, la capacité d'être ce que vous souhaitez être dans cette conscience commence à être très disponible. Dans cet espace, il y a une évolution qui va de pair. Donc, en termes réels, nous avons joué dans cette fête appelée la Terre et nous avons joué dans cette fête appelée le corps et la fête.

 

GEOFF: Ouais, la fête est finie. La fête est finie.

 

JIM: Nous allons maintenant rentrer à la maison et nous allons jouer dans une autre fête.

 

STEVE: C'est vrai.

 

GEOFF: Ouais.

 

JIM: Ce n'est donc pas si traumatisant que ça si vous commencez à le définir en des termes qui vous permettent de naviguer facilement parmi les possibilités, plutôt que les limitations qui sont là parce que la Terre va se terminer ou quel que soit votre système de croyance que vous avez à cet endroit. Vous êtes le créateur.

 

GEOFF: Pour moi, la partie effrayante n'évolue pas vers de nouvelles espèces, de nombreuses nouvelles espèces, mais l'influence de l'intelligence artificielle. Vous savez, la nanotechnologie, c'est plutôt cool. Toutes ces choses avec lesquelles je suis très à l’aise. Mais quand je regarde, que je sens, que je regarde vers l'avenir, ce que l'intelligence artificielle ou la super intelligence peuvent faire entre de mauvaises mains - et tout ce qu'il faut, c'est une mauvaise main - c'est effrayant.

 

JIM: Oui.

 

GEOFF: Et c'est… vous savez, la partie génétique, la biologie avec laquelle je suis vraiment à l'aise, mais Steve, vous…

 

STEVE: Nous le voyons.

 

GEOFF:… avez un point de vue intéressant…

 

STEVE: Oui, nous voyons la technologie évoluer très rapidement. Vous savez, ici aux États-Unis, nous avons cette situation avec les armes à feu, et nous essayons de décider si nous allons contrôler les armes à feu, peu importe. En attendant, vous pouvez imprimer une arme à feu avec une imprimante à trois cents dollars.

 

GEOFF: Ouais, laser…


JIM: Une imprimante 3D.


GEOFF: Ouais, ouais.


STEVE: Une imprimante 3D qui n’est plus là. La question est donc de savoir que les technologies sont ici, comment voulons-nous les utiliser? Qu'allons-nous accepter? Comment allons-nous ancrer cela de différentes manières?


LINDA: C’est énorme. Comment?
33.png
STEVE: Eh bien, c’est la question à laquelle nous sommes tous confrontés: comment -la technologie ne va pas disparaître. C’est la partie…

 

GEOFF: Ce ne sera pas le cas.


STEVE:
Cela va continuer à évoluer. La question est la suivante: à un certain moment, nous allons ancrer cela, nous deviendrons les technologies intérieures en tant qu’Esprit. Nous n’avons pas besoin de l’influence extérieure, ni même de l’épissage des gènes ou de l’une des autres choses qui s’y rapportent. Mais en attendant, nous avons toutes ces nouvelles choses qui ouvrent la voie à cela et qui sont capables de le faire.

 

Et l'autre élément que je veux aborder, c'est le fait que nous parlons également d'aspects multidimensionnels. Deux façons de parler de dimensionnalité. L’un est collectif et l’autre est individuel. Le groupe dit, qu’en fait, nous sommes - et ils ne font qu’illustrer cela - mais nous sommes dans 11 dimensions différentes. Et ce que cela signifie, c'est que vous avez différents aspects. Vous faites des choix différents de ceux que vous faites ici. L'Esprit est parfait. Quand il s'agit de la Terre, elle doit faire semblant d'être imparfaite. Rien de ce que vous pouvez expérimenter ici n’est parfait.


Vous cachez donc un peu de votre perfection dans chacun de ces aspects. Ils font tous des choix différents. Ici, vous voulez décider si vous voulez une Kia ou une Cadillac, et vous vous décidez pour la Kia et là vous prenez la Cadillac. Pour que votre Esprit puisse avoir toutes ces expériences quand il rentre à la maison pour s’intégrer dans votre Soi et faire évoluer votre Esprit,  c’est ce dont il s’agit, c’est vraiment le but du jeu.


GEOFF: Et puis vous vous retrouvez dans un accident de voiture en rentrant chez vous.


STEVE: Ouais! (Geoff rit) Ou vous achetez la Kia que personne n’a jamais eue et vous en voyez 20 sur le chemin du retour.


GEOFF: C'est vrai.


STEVE: Cela fait donc partie des différentes expériences. Et nous avons été séparés de notre perfection, et cela change également. Et d'autant plus que cette dimension commence à changer et que le champ magnétique de Terre commence à diminuer, les murs entre les dimensions qui nous séparent diminuent également. Nous avons donc la possibilité de faire une guérison multidimensionnelle. Nous avons la possibilité de nous connecter avec une autre partie de nous-mêmes, non seulement pour nous guérir, mais pour que nous les guérissions aussi et que nous revenions en union pour porter cette perfection dans le corps dont nous parlons, le bioluminescent. Et la première étape consiste à lâcher prise.

 

C'est lâcher tout ce qu'on a apporté en avant. Et si vous avez déjà eu un système de croyance qui était vraiment important pour vous, et qu'un jour vous découvrez que c'était faux ou que quelque chose avait changé, tout d'un coup, cela ne fait plus de différence. Toute cette énergie que vous avez donnée de votre passé ne fonctionnera pas au prochain niveau. Nous devons donc commencer à lâcher ça. Et c'est ce qu'est la morphogénétique. Il s’agit de tout préparer et de sortir de la chronologie (de la ligne du temps) de troisième dimension.

 

LINDA: J'essaie encore de comprendre comment nous allons survivre à cet énorme, énorme afflux d’intelligence artificielle et au contrôle et aux potentialités qu’il apportera dans nos vies. Je peux mieux m'occuper de moi que je ne peux m'occuper de ça. Quelqu'un d'autre se sent comme ça? Non? Juste moi. Oubliez ma question.

 

STEVE: C’est déjà là.


GEOFF: C'est ici. Ouais, ouais.


STEVE: C'est ici. Nous ne le voyons pas tout le temps.


GEOFF: Et ils vont essayer de le réguler, comme ils vont essayer de réglementer la nanotechnologie. Il existe un certain nombre de conventions mondiales sur la nanotechnologie et elles proposent toutes ces directives. Personne n’y prête attention. C’est inévitable. C’est ici, et je pense que c’est la raison pour laquelle nous sommes ici. Et je connais le travail que vous faites...


LINDA: Qu'est-ce que cela signifie? Qu'est-ce que cela signifie?
37.png
GEOFF: Cela signifie que dans le travail que vous faites avec vos groupes, les gens disent souvent: «Pourquoi suis-je ici? Où est ma passion? Qu'est-ce que je suis censé faire? »C'est comme si vous le faisiez en ce moment même, en permettant ce qu'Adamus appelle le corps de l’Homo Christos - le corps de lumière - dans votre être. Et vous constaterez que vous n’avez pas besoin de la nanotechnologie. Vous pouvez l'avoir si vous voulez. Vous n'en avez pas besoin. Il y a beaucoup de choses que vous n’avez pas à saisir. Je pense que, dans ce corps de Christos, le plus dur va être de rester? Et je vais - Bon sang... nous allons… agh!

 

STEVE: Tu viens d'ouvrir une porte plutôt grande, mon ami.


GEOFF: Une porte énorme! (Steve rit) Une porte énorme. Et Adamus en a un peu parlé et il a dit, en gros, de ne plus se soucier de choses comme ça…


STEVE: Exactement.

 

GEOFF:… parce que vous regardez cela à travers des yeux humains. Il a dit que dans le vrai corps d'Homo Christos - qui n'est pas seulement physique - mais il a dit que vous allez pouvoir être là et être là. Vous allez pouvoir avoir une nouvelle vie sans jamais être né. Je pense que nous sommes tous fatigués de l’ancienne naissance biologique et des mauvaises familles et de tout le reste (quelques rires), et il a dit que vous vous allez pouvoir venir du futur dans Maintenant, et c'est époustouflant, et c'est la singularité. Mon mental ne peut même pas comprendre cela, mais il a dit: «Regardez ce qui se passera ensuite. Et arrêtez de vous attarder sur vos problèmes. Débarrassez-vous d'eux. Ce ne sont pas vos problèmes. Ce sont ceux de vos ancêtres ».

 

STEVE: C’est ce dont parle le Groupe avec le temps en spirale. En spirale, nous sortons de la ligne (du temps). Nous pouvons voyager dans le temps.

 

GEOFF: Ouais. Ouais.


STEVE:
Et en fait, beaucoup d'entre vous sont peut-être venus du futur dans ce moment…

 

GEOFF: Oooooh!


STEVE:… pour planter des choses importantes.


GEOFF: Non, c’est vrai.


STEVE: Beaucoup d'entre vous sont peut-être là. Une fois, ils ont donné une canalisation appelée : « Cinq Mots dans le Temps». Vous êtes peut-être revenus avec seulement cinq mots que vous allez prononcer à un moment idéal pour que la personne parfaite lance quelque chose, et c’est important. Nous avons donc cette capacité.


GEOFF: C'est très bizarre et merveilleux.


STEVE: Oui, ça l'est.


GEOFF: Ouais.


LINDA: Jim pourrait-il ajouter quelque chose? (rire)


JIM: Whoa! C'est profond!


LINDA: Vous avez semblé anticiper.


JIM: C'est ce que j'ai fait. Je vous remercie.


LINDA: Ok.


JIM: Alors, pensez-y en termes de lycée et de votre dernière année de lycée et vous êtes maintenant à un mois de la fin des études. Et il y a beaucoup de gens bizarres dans votre classe de lycée et beaucoup de personnes intéressantes dans votre classe de lycée, mais est-ce que vous prêtez attention à l'une d'entre elles? Ou peut-être à deux très bons amis et "Qu'allons-nous faire et comment allons-nous..."  

 

Mais pour la plupart, si vous y réfléchissez, tous ceux qui étaient dans cette classe, ils commencent déjà à tomber. Votre attention se porte sur l'avenir immédiat.


LINDA: Bonne analogie.


JIM: Et si vous y réfléchissez comme ça ici, nous pouvons consacrer beaucoup de temps à la nanotechnologie et aux robots, à l'éthique de l’IA (l'intelligence artificielle) et à ce genre de choses, mais vous évoluez. Vous êtes diplômés. Vous entrez dans un autre niveau.


STEVE: C'est ça.


GEOFF: Exactement.


JIM: Vous commencez à avoir de la joie dans votre point d'attention, mais ce gars là, il va faire ce truc. Et dans ma classe de lycée - je l’ai appris longtemps après - je connaissais ce type qui était très intéressant, et maintenant, il dirige l’un des plus grands fabricants de bras dans le monde, aux États-Unis.


Et ce gars-là était tellement cool à l'époque. Cela n'aurait même pas été dans sa réalité. Mais vous ne connaissez pas le chemin que les gens empruntent pour se rendre là où ils vont.

 

Mais, d’une certaine façon, j’ai laissé ce type derrière moi et vous allez tous les laisser derrière - je ne parle pas des gens et des choses - mais votre réalité, telle que vous la définissez comme étant la vérité, est en train de se transformer très rapidement si nous pouvons tout simplement rester là dans le présent. «Et après? Qu'est-ce que j'aimerais faire? Qu'est-ce que j'aimerais créer? Comment voudrais-je m'amuser? »C'est le morceau qui laisse tout le reste derrière. Et si l’IA se transforme en une question d’éthique et que nous nous retrouvons avec des robots qui s’emparent du monde, ce ne sera pas dans votre monde…


GEOFF: C'est vrai.


JIM:… .... quand vous commencez à y arriver.


GEOFF: Je pense que c'est ce qui est important.


STEVE: Soyez des observateurs. Ouais.


GEOFF: Nous pouvons être des observateurs.


LINDA: Cela sonne comme un résumé incroyablement bon.

 

JIM: Wow.

 

GEOFF: Il l’était (quelques rires).

 

LINDA: Je pense donc, que c’est le bon moment, si vous êtes tous d'accord, pour que nous nous préparions pour la pause et j'aimerais vous inviter, si vous avez une question que vous aimeriez poser à notre équipe ici,  de l'envoyer à speak.angels@gmail.com. Et nous reviendrons après une pause de 30 minutes. Merci tout le monde. Merci, Steve…


JIM: Jim.


LINDA:… Jim (quelques rires) et Geoffrey. Merci beaucoup.


GEOFF: Bien. Merci (applaudissements du public). Merci.

LINDA: Trente minutes.

.

 

 Image the new human Species.png

 

SESSION 2

 

 

LINDA: Bienvenue dans la série New Human (Nouvel Humain). Nous étions  …


GEOFF: (chuchotant) Espèces. Espèces.


LINDA: Les Nouvelles Espèces Humaines. Vous voyez, je n'arrive même pas à faire les choses correctement (rires). Je vous le dis, l’énergie ici est un fichu brouillard.


STEVE: Ça l'est (rires).


GEOFF: Non, ça l'est.


STEVE: C’est une bonne façon de le dire.


LINDA: Non, ça l'est.


STEVE: C'est le cas.


LINDA: Non, vraiment. Jim est comme: «Vous ne connaissiez même pas mon nom.» C’est comme : «Eh bien, ce n’était pas vous que je voyais.» (Plus de rires)


LINDA: Non, c’est assez intense ici! D'accord. Mais je suis excitée.


JIM: J'étais plus beau ? (plus de rires) Passons à autre chose.


LINDA: Je me sentais plutôt bien (rires). C'était intense.


D'accord, sommes-nous prêts pour les questions et réponses? Il y en a beaucoup qui ont été envoyées par courriel. Ce public en direct compte sur la qualité de vos questions, car ils n'ont presque rien soumis. Deux questions, une déclaration. C'est tout. C'est tout. C'est donc une bonne chose que toutes ces personnes nous envoient des questions par courriel.

 

Et je vais ouvrir la discussion avec une déclaration générale sur les questions que j'ai lues jusqu'à présent, et l'une des choses que j'ai trouvées intéressantes, c’est que beaucoup de ces questions sont liées à la peur et à la préoccupation de savoir comment comprendre ou savoir si vous naviguez correctement dans ce dossier? Comment se fait-il que vous le sachiez et que vous le fassiez correctement et que vous le fassiez bien?


GEOFF: Intéressant.


LINDA: Nous allons donc commencer par cette question.


GEOFF: Wow. Qui veux-tu voir en premier?


LINDA: Oh! Oh, je pense à Steve (quelques rires).


STEVE: D'accord. J'y vais. Le plus important, c’est que si nous nous demandons si nous faisons les choses correctement, si nous courons pour essayer de trouver la façon la plus rapide d'y aller, c'est que vous le faites mal. Nous n'avons pas besoin d'aller là. Vous faites une réalité de troisième dimension dans la cinquième dimension.


GEOFF: Bien. Bien

 

STEVE: Que diriez-vous de prendre simplement une grande respiration et d’être simplement, et de faire l'expérience de ce qui vous entoure et de vous permettre de trouver - encore une fois, le centre de cette énorme spirale, et de trouver cet espace tranquille.

 

Vous savez, beaucoup de gens méditent; beaucoup de gens méditent depuis des années. Je le fais d'une manière légèrement différente, mais tout le monde a essayé de trouver ce moment de Maintenant. Si vous avez déjà eu recours à la MT ou à l’un de ces travaux d'enseignement  pour le faire, il s’agit de trouver dans le moment présent, ce moment très présent, et c’est ce que nous recherchons.

 

Mais nous n’avons pas besoin de passer par beaucoup de technologie pour le faire. Nous n'avons même pas - que diriez-vous si nous méditions dans un ascenseur? Que diriez-vous si nous méditions une seconde pendant que nous sommes à l’épicerie? Il est maintenant temps de commencer à l’utiliser (la méditation) sur une base pratique, et la question qui se pose est vraiment de savoir comment nous allons nous y prendre, quelle est la prochaine étape que nous pourrons franchir.

 

JIM: Je peux aussi ajouter un élément à cela. La question que j'ai posée est la suivante: quelle pensée est la meilleure? Celui qui dit par peur : " Oh, mon Dieu, est-ce la fin du monde ?" Ou celui qui dit simplement en ce moment, encore une fois, ici : " Comment vais-je m'en sortir ?" Et puis la question est : comment choisir ? Souhaitez-vous maintenir votre attention sur ce système de croyance effrayant et habituel, et un système de croyance qui n'est généralement même pas votre système de croyance ou sur la pensée que : «je peux totalement gérer et choisir»?

 

L'une des autres choses que j'observe par rapport à cette question, c'est cette la réalité, c’est que vous êtes ok. Vous ne pouvez pas ne pas ne pas être d’accord. Mais vous portez une chemise trop petite et des chaussures qui ne vous vont pas et les couleurs ne vous correspondent pas parce que maman, papa, le professeur, le pasteur ont dit: «C'est bon pour toi» et vous les avez crus.


LINDA: Ouais! (rire)


JIM: Vous en avez eu une? Donc, dans cet espace, nous transportons beaucoup de choses et dans l’espace où «je suis ok; Je ne suis pas mon truc. »


STEVE: C'est vrai.


JIM: Si vous êtes vraiment présents et que vous reconnaissez simplement : «Je ne peux rien faire d'autre que d’être ok et je suis ok (NDI : ce qui veut dire, être dans l’accueil de ce qui est sans chercher à le changer), et mon loyer est dû, ma relation existe, etc., etc.». Quand vous arrivez à ce lieu de: «Je suis ok; Je peux traiter avec mes affaires. Mais quand je suis mon affaire (NDI : c'est-à-dire : quand je m’identifie aux choses), je ne trouve pas que je suis ok. »Et cela commence à être une manière très simple d'aborder cette question.

 

LINDA: OK, bien
36.png
GEOFF: Adamus parle beaucoup de l'importance d'aller au-delà de notre seul objectif d'être un être humain. Il parle du Et, que nous ne sommes pas simplement des humains et que nous avons l’humain, qui est la partie expérientielle de notre voyage. L'être humain aime l'expérience et - bonne ou mauvaise - adore la vivre. Mais si vous vous sentez craintif, prenez une respiration profonde, allez au-delà de l'humain, sentez-vous dans le Maître, qui est la sagesse, le Je Suis, qui est la conscience. Ils n'ont pas peur du tout, parce que, avant tout, ils ne s’inquiètent pas de la mort. Ils n’ont pas l’anxiété de demain comme les humains, et ils ont hâte de voir cette partie de vous.

 

Donc, si vous vous sentez coincé dans cette peur, eh bien, tout d’abord, réalisez que c’est juste une expérience vraiment cool. Ensuite, prenez une respiration profonde et entrez dans le Et, et sentez-vous là où le Maître et le Je suis sont. Ils sont tellement impatients de le faire. Ils sont invités dans cette réalité, la réalité humaine. Ils sont invités dans le cadre de cette transformation incroyable et comme Jim l’a dit, vous avez le choix. Vous voulez rester dans la perception humaine de la peur ou entrer dans la perception du Maître: «Wow! C'est vraiment incroyable. Regardez ce que nous faisons.


Et, vous savez, cela étant dit aussi, ce n’est pas à l’humain de faire l'illumination. Pas du tout. L’humain ne pourrait pas le faire s’il essayait, il foutrait tout en l'air. C’est tellement humain, amusez-vous! Et Adamus dit tout le temps, difficile à croire de temps en temps, mais il dit: «C’est la plus belle vie et le meilleur moment de notre vie, ce que nous traversons. »Ne le gaspillez pas à vous inquiéter et à vous retenir... 


STEVE: Exactement.


GEOFF: … et plongez dedans et découvrez vraiment ce que vous êtes vraiment, qui vous êtes.


STEVE: J'aimerais ajouter une chose à ce sujet. La peur ne peut exister que dans le futur. Si vous vous arrêtez et que vous y réfléchissez, cela ne peut exister que dans le futur, ce qui signifie que vous réfléchissez dans un cadre temporel linéaire, une période de troisième dimension. Que diriez-vous si vous vous en éloigniez et que vous vous disiez: «Est-ce que je suis ok maintenant? Est-ce que je suis ok en ce moment même? »Et c’est le but de vivre. C’est le but de vivre. Et à partir de là, nous pouvons nous projeter d'une manière totalement différente.

 

JIM: Nous continuons à parler du temps présent. C'est vraiment la seule réponse. Vous ne pouvez pas créer dans le passé ou dans le futur. Vous ne créez que maintenant. Mais c'est une pratique, simplement : "je suis ok ici" et je le reconnais dans le moment présent. Pratiquez quand cela ne compte pas. N'attendez pas que ce soit: «Je dois faire face à : « Est-ce que je suis ok? ». Entraînez-vous simplement lorsque cela ne compte pas. Asseyez-vous juste là et reconnaissez simplement: «Je suis ok. J'ai des trucs en cours et je suis ok. »Et cela commence à être, non pas un mantra, mais cela commence à être un modèle qui vous permet de choisir différemment.

 

GEOFF: Et vous l'avez déjà dit, Jim. Nous allons être ici pour observer ce phénomène sur la planète. Vous n’avez pas à vous impliquer dans le drame, dans ses aspects négatifs. Il suffit de prendre du recul et de l'observer dans sa propre maîtrise. Et le monde pourrait devenir fou tout autour de vous et il deviendra fou tout autour de vous. Ce n’est pas votre monde. Je veux dire, il ne l'est vraiment pas. Ce n'est pas votre monde. Je veux dire : C'est une vie tellement différente des autres.

 

STEVE: Regardez les nouvelles. Le monde devient fou maintenant.


GEOFF: Oh, ouais, ouais. Ouais.


STEVE: Absolument.

(Toutes les questions sont lues par Linda)

 

QUESTION: Il y a eu plusieurs références aux deux Terres. Quelle est la situation avec les deux terres?


(pause, alors que Jim regarde Steve, Steve regarde Geoff et Geoff regarde derrière lui; rire)

 

GEOFF: Adamus? (plus de rires) Nous en avons parlé l'année dernière. Adamus en a beaucoup parlé et du fait qu’elles ne se réunissent pas. Il y a d'autres consciences. Ce nouveau - comment l’appelle-t-il - Homo Christos, va pouvoir coexister réellement, être sur les deux. Vous allez pouvoir être ici et vous allez pouvoir être là-bas en même temps.


Certains de ces problèmes me tracassent quand Adamus me réveille à deux heures du matin et commence à traverser cela et je me dis: «Whoa! Je ne peux pas gérer ça. »Mais c'est absolument incroyable. Certains éléments semblent être de la science-fiction, mais au fur et à mesure que les choses progressent, je commence à vraiment réaliser, vous savez, que nous en arrivons à ce point d'intégration de la lumière ou du corps d'énergie libre et que les choses que nous allons être capables de faire vont être époustouflantes. Et l’humain va en douter parce qu’il dit: «Eh bien, ce n’est pas mon chemin linéaire.» C’est comme : «Tais-toi, humain. Il suffit d'en faire l'expérience. Vous ne conduirez plus cette voiture. Vous ne ferez que l’expérimenter. »Et je pense à la capacité de lâcher prise, de ne plus avoir la partie humaine de vous-même à essayer de faire l'illumination ou à essayer de faire tout cela. Cela ne va plus marcher. Une fois que vous prenez une respiration profonde et que vous vous ouvrez dans le Et, en vous-même, tout change. Et puis l'humain cesse de s'inquiéter. Il réalise: «Oh, wow! Je n'ai pas besoin de comprendre tout cela moi-même. J'ai le Je Suis. J'ai ma divinité ici. Nous allons juste nous amuser avec ça. »


JIM: Ouais, il va y avoir un moment où vous allez simplement tendre la main et la pomme va apparaître.

 

GEOFF: Ouais.


JIM: Et puis, dès que cela se produira, le mental rationnel va se mettre à dire : «Oh, je ne peux pas le refaire. Je suis sûr que je ne peux pas le refaire. »En gros, vous allez commencer à vous en dissuader.

GEOFF: Bon.

 

JIM: Mais vous le ferez à nouveau et vous le ferez à nouveau, puis vous créerez une banane, puis vous créerez une maison et ensuite vous créerez - et tout cet aspect d'avoir simplement une pensée et de la manifester dans ce Corps Christos est absolument disponible pour vous en ce moment.

 

GEOFF: Et Jim, d'autres personnes pourraient ne pas voir cette pomme et si vous vous attendez à ce qu’elles le fassent…

 

STEVE: Cela ne fait aucune différence.

 

GEOFF: Cela ne fait aucune différence.

 

 JIM: Non. Non

 

GEOFF: Parce qu’ils vont opérer dans une réalité un peu différente.

 

JIM: Exactement. Exactement. Mais il y a une opportunité à saisir - et c'est là que je joue dans cet espace - c'est ce niveau de compréhension une fois que vous commencez à comprendre que pour vous-même, la capacité de commencer à tenir différentes fréquences de lumière, la capacité de vous asseoir sur un banc de parc n'importe où dans le monde et d'émettre simplement cette vibration et les gens vont simplement commencer à déposer leurs armes parce qu'ils vont oublier pourquoi ils tiennent leur arme dans leur main.

 

GEOFF: Ouais, ouaia. Ouais.


JIM: C’est l’opportunité de ce Corps Christos que nous avons tous montré ici.


STEVE: C'est vrai.


JIM: Vous allez réaliser que vous allez simplement tendre la main et donner la pomme au petit enfant qui a faim et que le petit enfant ne va pas vous demander: «D'où vient-elle?


GEOFF: C'est vrai.

 

JIM: Et puis vous vous en irez, parce que vous pouvez, sans vous engager dans : "Oh, bon sang, j'ai créé une pomme." Il n'y a pas d'ego.


LINDA: Il y a une barbarie scandaleuse qui est apparue sur cette planète, et qui dépasse tout ce que j'aurais pu imaginer. Êtes-vous en train de dire que l'énergie de Christos pourrait vraiment affecter cela ?


JIM: Cela affectera absolument cela.


GEOFF: Oh, c’est ce pourquoi nous sommes là!
29.png
STEVE: C’est la raison pour laquelle nous sommes ici, pour garder cette énergie. Vous savez, le Groupe parle du fait que nous avons une portée très limitée que nous pouvons percevoir avec notre corps physique. Même si nous prenons ce que nous appelons le spectre électromagnétique et que nous avons ici des rayons X, et là des rayons gamma et des choses que nous ne pouvons pas voir. Notre lumière visible, ce que nous appelons la lumière visible, est cette toute petite section.

 

Nous sommes réglés sur une fréquence dans laquelle nous pouvons avoir notre expérience. Et si nous pouvions nous ouvrir à plus? C'est ce qui tient. C’est ce dont nous parlons. Et pour ce faire, nous devons sortir des vieux trucs, laisser tomber la vieille pensée linéaire, lâcher le vieux :«Je ne suis pas ok», lâcher le vieux : «je suis mon passé ou je m'inquiète de mon avenir». Tout ce processus s'arrête là et nous pouvons commencer à élargir notre champ de perception et à relâcher la densité du corps physique au fur et à mesure que nous entrons dans la catégorie supérieure. Le Groupe a dit une chose qui me donne de l’espoir. Même quand ils ont donné cette ligne dans le sable, pour ainsi dire, ils ont dit: «Attendez de voir ce qui s'en vient» Et c'est ce que je tiens. C’est exactement ce que je tiens.

 

GEOFF: Alors, en discutant avec Adamus l’autre soir où il m’a donné ces quatre espèces, nous avons eu une conversation très intéressante. Il parlait de choses que mon mental humain ne pouvait pas comprendre- à ce moment-là, je pensais que j'aurais pu le faire, mais maintenant que je ne pouvais pas - mais je lui ai demandé, je lui ai dit: «Alors, évidemment, il y a des milliards d'Homo Sapiens et il va y avoir beaucoup de...… »- quelle était la catégorie suivante? - la …


JIM: Robot.

 

GEOFF: Homo Techno puis les Robots. J'ai dit: «Combien d'Homo…» hum… (quelqu'un dit «Christos») Christos. Je vous remercie. De combien parle-t-on?


STEVE: Canalisez-le (rires).


GEOFF: «De combien parle-t-on?» Je pensais qu'il allait venir et parler de millions. J'ai été surpris lorsqu'il a dit, que dans les 100 prochaines années, probablement 50 000. Ce n'est pas beaucoup.


JIM: Ouais.


GEOFF: Et il a dit: «Mais c'est suffisant pour changer l'équilibre de la conscience et cela fournit assez...» non pas que nous essayions de sortir et de forcer les autres à changer, mais cela fournit suffisamment d’exemples ou de normes.


STEVE: Exactement.


GEOFF: Parce qu'ils voient quelqu'un comme vous et qu'ils ne savent peut-être pas ce qu'il y a en vous, mais cela change littéralement leur vie. Juste votre Présence, c'est tout.

JIM: En termes simples, dans ce corps, vous avez la capacité de prendre une journée de 40 degrés et d'en faire une journée de 75 degrés.

 

GEOFF: Ouais.


STEVE: Oui.


JIM: Et c’est vraiment simple. Pensez juste à ça. Dans quelle mesure êtes-vous mal à l'aise à 45 degrés en marchant nu dans la rue? Je sais que certains d'entre vous le font (quelques rires). En l'élevant à 75 degrés, cet inconfort disparaît. Et c’est tout ce dont nous parlons, c’est de créer un niveau de lumière qui offre un environnement permettant de choisir différemment. Mais vous serez en mesure de créer cet environnement. Et ne réparez personne...

 

GEOFF: Bien.


JIM:… fournissez simplement l'environnement, la vibration que les autres peuvent choisir.

GEOFF: C’est une note de bas de page: n’essayez pas de réparer qui que ce soit.


JIM: S'il vous plaît.


STEVE: Non, c’est un autre piège.


GEOFF: C’est un piège. Ouais.


STEVE: C'est un piège. Vous pouvez tenir la porte ouverte, mais vous ne pouvez rien faire de plus. Vous pouvez donner l'exemple de qui vous êtes et de ce que vous ressentez pour vous et comment vous l'avez fait, et c'est tout.


JIM: Ouais.


STEVE: C'est votre travail. C'est clair et simple.


LINDA: Je vais répondre à une question du public d’ici.


GEOFF: Wow.


QUESTION: Steve et le Groupe, vous dites souvent: «Attendez de voir ce qui s'en vient.» (Steve rit) Pourriez-vous nous parler de cela?

 

STEVE: Et si nous pouvions voir plus loin que ce que nous pouvons voir avec nos yeux? En fait, nous faisons certains de ces exercices. Dans notre cours de La Vie du Maître, nous faisons quelque chose appelé Scatter Shot (NDI : comme un Coup d’Essai). Je vais le partager avec vous. C'est très simple. Au lieu de me concentrer sur la mise au point d’une chose comme la caméra, je vais tourner dans toute la pièce et me concentrer ici, me concentrer ici, me concentrer ici et me concentrer ici. Et ce que cela fait, c'est que cela m'empêche d'y penser et je capte de l'énergie très rapidement. C'est l'une des manières dont nous pouvons commencer à former/à entraîner le nerf optique pour qu'il commence à recevoir certaines des gammes les plus larges.

 

Donc, nous allons avoir plus de ces choses à l’avenir, et ce ne seront pas que nos yeux. Ce ne seront même pas les cinq sens que nous avons. Nous allons découvrir que nous en avons près de huit auxquels nous pouvons accéder immédiatement. Eh bien, tout le monde sait que vous pouvez ressentir l'énergie, mais personne ne sait où. Comment ressentez-vous l'énergie? Vous savez, avez-vous déjà eu quelqu'un derrière vous et vous savez que quelqu'un est derrière vous, mais vous ne savez pas pourquoi? Ou comment vous avez eu ça? Ce sont des sens que nous ne connaissons pas parce que nous avons été limités à cette toute petite gamme de vibrations avec laquelle nous pouvions jouer. Une fois que nous aurons commencé à l’ouvrir, nous verrons toutes sortes de choses et c’est passionnant.

 

Et la partie intéressante, à laquelle nous pensons, à ce sujet : serons-nous capables de créer tout ce que nous voulons? Et si vous n'en avez pas envie?


GEOFF: Et si c'est déjà là à vous attendre?


STEVE: Et si c'est déjà là à vous attendre?


JIM: Dans le potentiel.


GEOFF: Ouais.


STEVE: C'est ça. Et c’est l’espace vers lequel nous nous dirigeons et c’est pourquoi le Groupe continue à dire - et cela m’a rendu fou quand ils ont commencé à le dire, absolument fou. "Qu'est-ce que vous racontez? Vous me dites d’une part que nous avons 50 ans pour le faire », et d'autre part, cela s'est élargi maintenant. Il y en a 65 en ce moment. Les trois prochaines années...


GEOFF: Ce n’est toujours pas réel… (il rit)

 

STEVE: Les trois prochaines années auront une grande influence sur la façon dont nous allons procéder en ce qui concerne les cycles solaires et tout ce dont nous avons parlé. Mais nous pouvons l'étendre. Et je sais que beaucoup de gens ne sont pas d’accord avec cela, et c'est très bien. Vous n'avez pas besoin de prendre ma vérité. Vous n'avez rien à faire. Ils l'ont fait pour une raison, pour que nous comprenions que nous vivons dans cette période. Nous voulons sortir de la chronologie? Nous n'avons pas besoin d'avoir cette ligne. Des choses intéressantes.

17.png
JIM:
Permettez-moi d'ajouter un élément à cela. Il y a une partie - je vais utiliser quelques mots, parce que, encore une fois, les mots ne sont qu'une référence - mais une des choses qui se passe avec votre intuition, et nous pouvons passer en revue environ 22 que vous avez. En gros, vous dites simplement la clairvoyance, la clairsentience, la télépathie. Il y en a d'autres. Mais dans ce processus, il y a quelque chose - encore une fois, je vais utiliser ce mot - en termes historiques, il y a quelque chose appelée l’Œil d’Horus. Et l’Œil d’Horus n’est pas un collier, ce n’est pas une école de mystère en Egypte. C'est une configuration dans le cerveau. Et à mesure que ce niveau de conscience se produit, en particulier lorsque ces champs magnétiques commencent à diminuer, que la capacité de l'Esprit commence à se reconstituer, par exemple, ce corps psycho-émotionnel qui retourne ensemble, mais cet Œil d'Horus permet une intégration de ces intuitions et capacités spirituelles, et elles commencent à fonctionner comme une unité de conscience. Donc, ce n’est pas comme :"je vois" ou "je sens".  Cela commence à être une perspective de la réalité qui ne vous est pas commune puisque ces capacités sont désactivées, refusées ou appliquées individuellement.


Et ce sentiment de commencer à savoir que ce qui se passe n’est pas non plus une expérience mentale rationnelle. C'est permettre à la conscience d'être en train de percevoir la conscience. Et, encore une fois, cela remonte au temps présent. Je ne peux pas me pencher sur mon avenir ou mon passé. Mais si vous trouvez que le moment présent dans les énergies de ces changements se produit, ces aspects de votre physique commencent également à changer. Alors faites juste attention à votre capacité de vous rendre compte en disant: "Oh, je le savais" ou " Mince, j'ai pensé ça l'autre jour. » Permettez que cela soit passionnant/excitant, parce que c'est ce qui se passe en vous tous qui écoutez cette expérience aujourd’hui.


LINDA: Ok. Bien.


QUESTION: Donc, si le magnétisme de la Terre s'affaiblit, dans quelle mesure est-il important que l'humain fasse des mises à la terre, etc.? Et si ce n'est pas le cas, quoi ?


STEVE: Eh bien, je vais prendre la première partie de cela. C’est très important pour nous de rester au sol. Nous avons une partie de nous qui fait partie de la Terre, et c’est notre corps physique, et sans ancrer les corps physiques et être capable de faire cela, nous ne pouvons pas garder/tenir l’Esprit maintenant.

14.png

Maintenant, allons-nous éventuellement finir par en sortir? Oui nous le faisons. Mais s'enraciner et travailler en harmonie avec la Terre est une chose énorme. Et c’est en fait ce qui va déterminer combien de temps nous aurons avec tout ce processus, c’est la façon dont nous traitons avec la Terre et comment nous nous harmonisons avec elle.

 

Je ne sais pas si vous en êtes au courant, mais de nombreux pays ont pris des mesures contre le plastique à usage unique ces derniers mois seulement. Nous commençons à prendre conscience, peut-être pas encore ici aux États-Unis, que nous sommes en train de faire des pas en arrière en ce moment, mais nous sommes très conscients de la façon dont nous pouvons être en harmonie avec la Terre, comment nous pouvons nettoyer le plastique de l'océan, comment nous pouvons commencer à travailler cela sur une base harmonieuse. C’est tout ce qui est fondamental, et plus nous pourrons nous perfectionner maintenant, plus ce sera facile de s'en éloigner. Sinon, nous aurons des choses à éclaircir. Nous avons presque envie d’éclaircir des problèmes dans notre passé.

 

Si nous avons eu des problèmes d'abus dans notre passé et que nous les ignorons, devinez quoi? Ils vont venir nous hanter la prochaine fois, et la prochaine fois, on va s'y mettre. Si nous traitons avec eux, nous les laissons partir. Ils partent. Ils sont libérés. Et c'est la base. C’est ainsi que le Groupe voit les choses.

39.png
JIM:
Permettez-moi d'ajouter un élément à cela aussi. Oui, et il y a tout un aspect de vous qui devient conscient que vous devenez conscient - non pas inconscient de devenir conscient, mais conscient de devenir conscient - et dans cet espace, il y a cet alignement dans le cœur, ce système de guidage intérieur d’être « approprié » et d’être « inapproprié ». Et quand vous commencez à regarder la Terre dans ce contexte, tout ce que vous pouvez voir, c'est la beauté, le bien-être et les possibilités, et c'est là que vous commencez à être à la fois dans le temps présent et ancré dans un concept d'intégration et de pertinence. «Comment puis-je respecter la Terre? Comment puis-je vous respecter alors que vous me respectez? » Et c'est ce qui est perdu en grande partie dans l'environnement actuel dans lequel nous jouons dans le monde extérieur.

 

Mais cette nature de vous qui commence à vous réaliser dans le temps présent est la même que celle de vous engager avec la Terre, les uns avec les autres, dans cet espace de respect et de dignité et d’appréciation. C'est ce qui s'en vient dans cette évolution. Cela s’allume en chacun de nous. Ce n’est donc pas la pensée humaine: «Eh bien, comment puis-je y arriver?» C’est vraiment vous qui commencez à être dans cette strate de conscience du bien-être - «Je m'aime bien. J'apprécie ce que je fais. »Je dis cela à tous nos étudiants à chaque session.« Est-ce que vous aimez vous-même? »Et la quantité incroyable de réactions que suscite : « Est-ce que vous aimez vous-même? »

 

GEOFF: "Mais, mais, mais…"


JIM: Juste ici, jouez juste : "je m'aime."


GEOFF: "Mais, mais, mais…"

STEVE: "Mais, mais…" (il rit)


35.pngGEOFF: Parallèlement à cela, pour beaucoup d’entre vous, je suis certain que les choses sont tellement chaotiques en ce moment, qu’elles changent si rapidement et qu’elles sont parfois exaltantes et amusantes, mais que j’ai parfois du mal à suivre. Pour moi, sortir dans la nature, travailler dans la cour est probablement l'une des constantes les plus anciennes et les plus connues sur Terre. En d’autres termes, c’est une façon de me rassurer: «Ok, tout est en train de changer. Mais il y a toujours cette chose avec laquelle vous êtes familier. » C’est un peu comme retourner chez un vieil ami. Alors, je trouve absolument nécessaire, lorsque nous sommes sur la route avec Linda, d’aller faire de longues promenades dans la nature ou lorsque je suis chez moi. Et ce n’est qu’une sorte de rappel: «Ok, c’est fou, mais c’est une vieille énergie familière et non menaçante».


STEVE: Magnifique.

 

JIM: Vous savez, il y a une histoire qu'Uriel m'a racontée une fois et il expliquait en gros comment les Élémentaux de la Terre avaient été créés, et ils ont été créés. Et ils ont été créés avant la chute de la conscience, et leur but était essentiellement de refléter la Nature Christique des êtres qui venaient visiter la Terre pour créer les niveaux initiaux du physique et de la densité; de refléter pour eux la nature christique de qui ils sont. C'était comme un miroir. Et ce processus dans la chute de la conscience a été perdu, et il y a eu un certain nombre de choses qui ont été faites pour ramener les Élémentaux dans l'engagement de pouvoir refléter la Nature Christique de qui vous êtes, de retour vers vous, en jouant sur la Terre, en allant marcher, en mettant vos pieds dans le ruisseau, en jouant avec la roche. C’est le «Bonjour» à la nature pour que vous commenciez à vous voir sur la Terre elle-même. Et ce processus commence à être élevé par les Élémentaux et continuera à l'être au cours des deux prochaines années. C'est vraiment «m'aimer, m'aimer moi-même », jouer sur la Terre et aimer la Terre. Et c'est cette vibration d'avant en arrière qui va élever le cœur à un niveau qui vous fera vous aimer.

 

LINDA: Ok. Maintenant, j'ai parcouru, encore une fois, j'ai parcouru la liste des questions. L'une des grandes questions est, encore une fois...


QUESTION: Qu'est-ce que je suis censé penser en tant qu'être humain quand j'ai d'énormes problèmes de douleur, des problèmes corporels, même le cancer ?


LINDA: Il y a plusieurs questions comme celle-ci. «Est-ce que je le fais mal? Vais-je devoir partir? » Et il y a eu au moins une demi-douzaine de questions dans cette catégorie.

46.png
STEVE:
Tout d'abord, je dirais qu'il n'y a rien de mal à partir. Nous devons comprendre que la mort est simplement une transition de notre énergie, et de plus, il y aura beaucoup de gens qui se sentiront appelés à la maison, qui joueront un rôle extrêmement important dans l'évolution de l'humanité et qui seront nécessaires de l'autre côté du voile. Alors, ne jugeons pas le départ comme quelque chose de mauvais.

 

Maintenant, la douleur va accompagner la plupart des stades de la croissance. La misère, cependant, est facultative. Donc, si nous sommes en mesure de ressentir la douleur et de la traverser sans y vivre, c’est la partie la plus difficile. Maintenant, il y a des conditions et des difficultés avec les aspects physiques des personnes qui souffrent. J'ai déjà eu affaire à un (aspect) moi-même. J'ai un problème de dos dégradant qui a créé sur moi des problèmes de colonne vertébrale qui ont causé beaucoup de souffrance, et pourtant, je passe à autre chose. Cela ne me définit pas. C'est aussi simple que ça. Maintenant, peut-être que je ne vais pas courir autour du pâté de maisons comme tout le monde le fait, mais cela ne me définit pas. Je ne suis pas ma douleur. Et cette douleur est une chose temporaire à expérimenter pour la surmonter, l’intégrer, la libérer. Obtenir le cadeau de la douleur et laisser le reste partir est la partie difficile. Mais si vous faites cela et que ne la laissez pas vous définir, je pense que cela peut être une expérience momentanée de croissance.

 

GEOFF: Et aussi, en ce moment, je pense que nous voyons le dernier hourra de l’humain. Adamus en a parlé lors de notre dernière session régulière il y a une ou deux semaines, et l'humain aime bien faire son dernier tour/denier hourra avec son drame, sa douleur, son corps, ses gémissements et tout le reste, parce que sait qu'il est en train d’en sortir. Et l’une des choses qu’il fait, c'est de faire remonter la douleur, en partie pour être libérée, mais en partie en guise de pleurnicherie.


Dans notre corps Nouvelle Energie, dans notre Homo Christos, la douleur sera essentiellement une chose du passé. En fait, il n'y a pas vraiment pas de douleur. Je veux dire, votre dos ne vous fait pas mal. C’est votre mental qui envoie un signal.


STEVE: C'est vrai.

36.png
GEOFF:
Et c’est un vieux signal de survie qui dit : «Quelque chose est déséquilibré» pour essayer de dire quelque chose à l'humain. Nous n’aurons plus besoin de cela, parce que nous allons constamment nous rééquilibrer, et nous allons encore connaître nos jours difficiles dans la réalité humaine. Nous ramassons beaucoup de déchets dans l’énergie. Adamus dit qu’il peut rester environ trois jours et c’est tout (Steve rit). Il doit partir- il est… parce que la gravité, la séduction est si lourde ici. Mais il y aura quand même les mauvais jours, mais ensuite, nous aurons une sorte de - il a un mot pour ça - mais nous aurons une sorte d'auto-rajeunissement et c'est là que la nature intervient à nouveau. Je sors juste dans la nature. Et nous allons essentiellement être sans douleur. Vous n’avez pas besoin de ce système d’alerte corporelle archaïque pour savoir que quelque chose est déséquilibré. Vous entrez simplement dans votre - comment l'appellent-ils dans Star Trek? Tu étais fan de Star Trek, Linda. Là où vous allez dans votre chambre et vous...


JIM: l’Holodeck

 

GEOFF: Votre Holodeck ou quoi que ce soit d'autre et vous rajeunissez. Boom! Vous sortez. La douleur a disparu. Et je pense que c’est une des choses les plus excitantes à propos du nouveau corps de lumière qui arrive, et si nous pouvions juste nous écarter de notre chemin et laisser cela se produire. Je veux dire, c'est la chose la plus importante.
52.png
LINDA: Une autre question a trait à cela et chacun d’entre vous peut y répondre. Quelqu'un a demandé…

 

QUESTION: Avec toute l'incroyable dépendance aux opioïdes, particulièrement dans ce pays et dans d'autres pays européens, quel impact cela a-t-il sur ce corps de lumière, cet ensemble - les potentiels?

 

GEOFF: Eh bien, vous ne voulez pas le faire. Je veux dire, vous savez, qu'il s'agisse de médicaments, les ISRS, les antidépresseurs ou les opioïdes ou autre chose, vous allez mettre une suppression, une couverture sur votre illumination, lorsque vous apportez le corps de lumière. Vous ne faites que l’éteindre, c’est tout. Et ce n’est pas que ce soit moralement ou quoi que ce soit d’autre, bon ou mauvais, vous le supprimez.

 

Alors, le moment est venu d’être aussi ouvert que possible et si vous ressentez de la douleur, faites-en l'expérience. Elle va s'en aller. Si vous souffrez de dépression, plongez dans la dépression plutôt que de la fuir ou d’essayer de l’étouffer. Ces choses sont toutes sur le point de disparaître.

 

JIM: Laissez-moi vous donner une considération. Tout à l'heure, j'ai dit que les pensées sont électriques et que les émotions sont magnétiques. Et lorsque vous regardez un champ électromagnétique, ce que vous avez pour - et étant simplement – un moteur, vous avez un bloc d’acier qui a des propriétés magnétiques, et dès que vous commencez à enrouler un fil électrique autour de lui, il commence à créer un champ encore plus magnétique. Et donc, quand vous pensez à «Je ne suis pas ok » comme une pensée ou que quelqu'un vous dit : «Tu as un drôle de nez» et que vous aviez un drôle de nez quand vous aviez quatre ans, mais vous l’aviez oublié, et que quelqu'un vous dit que vous avez une mémoire. Et dans ce cas, vous avez une pensée: «Ceci n’est pas bien». Et aussitôt, le corps émotionnel entre en action et il y a un sentiment attaché à ce : «Ceci n’est pas bien». Est-ce que je suis clair jusqu’ici?

 

Et alors vous commencez à dire: «Ceci n’est pas bien. Est-ce que cela veut dire qu'ils ne m'aiment pas? Je ne vais jamais réussir. Personne ne va m'apprécier. Mon problème est … mon problème est… mon problème est… » Voyez-vous le champ électromagnétique qui se blesse?


GEOFF: Et puis cela attire l'énergie qui…

STEVE: Cela attire l'expérience.
53.png
JIM: Cela attire plus de ceci. Et comment se fait-il que «je ne me sens pas bien» dans le corps en général? Et avez-vous déjà remarqué, lorsque vous avez été surpris ou agressé par l’insulte de quelqu'un, que vous êtes - (il fait une respiration effrayée) - et avez-vous déjà remarqué que vous ne l’avez jamais relâchée quand ils sont partis? Et maintenant, le corps est dans cet état de tension. Il est déséquilibré, puis il commence à avoir une irritation, puis une inflammation, puis un gonflement et ensuite, «je ne suis pas ok » tombe dans le corps physique sous forme de maladie plutôt que de mal être.

 

Donc, si vous commencez à penser à : « Je ne suis pas ok », à combien vous courez à travers votre corps et que vous commencez à reconnaître que tout ce «Je ne suis pas ok» que j'ai mis dans mon sac à dos remonte à la surface pour être lâché, si vous pouviez commencer à avoir ce sentiment/cette impression de le laisser partir, sans discuter avec lui- la douleur physique va aussi être modifiée dans une grande mesure.


STEVE: Et l'autre question est : où est votre énergie?


JIM: Ouais.


GEOFF: Ouais.

 

STEVE: Est-ce que votre énergie va être sur votre douleur? Barbara et moi étions à Ankara, en Turquie, en train de faire un séminaire et j'avais de la fièvre. Je ne me sentais pas bien du tout et je m'apprêtais à annuler le séminaire et j'ai dit: «Vous savez, laissez-moi juste sortir. Ils étaient tous là. Ils attendaient tous. Laissez-moi sortir et je n’embrasserai personne, je vous expliquerai la situation. Je vais juste sortir et voir, et si ça marche, ça marche, sinon, je vais remonter et retourner me coucher. Et tout a été bien pour moi. Puis, quand les pauses sont arrivées, j'étais sur le point de mourir, mais lorsque le groupe est entré, j'avais une intention. J'avais un focus. Je l’ai eu exprès et la douleur et tout le reste ont disparu.

 

Maintenant, cela ne veut pas dire que j'avais probablement besoin d'un peu plus de repos, d’un peu plus de liquide, d’un peu plus d'énergie dont notre corps physique a besoin. Mais c’est l’autre partie. Allez-vous vous concentrer sur: «Oh, mon dieu, je suis malade. Comment puis-je me débarrasser de cette douleur? Est-ce que j’ai fait quelque chose de mal? »Ou pouvons-nous simplement nous concentrer sur : « Qu'est-ce que je suis censé faire? »Vous savez. «Que ferais-je en ce moment si je n'avais pas cette douleur ?»  Et que je commence à y entrer un peu et à regarder comment cela disparaît comme par magie.

 

GEOFF: Je pense que l’autre chose très importante à réaliser est que cette douleur et les choses qui vous passent par la tête, ce ne sont pas les vôtres. Le corps n'est pas à vous. Il est à votre ancêtre. Ce sont les gènes et l’ADN de l’ancêtre et bien d’autres choses. Ce n'est vraiment pas à vous. Nous habitons des corps loués.


STEVE: C'est une bonne façon de le dire.


GEOFF: Et ça l'est vraiment, et la plupart de vos pensées aussi. Et une fois que vous avez reconnu et remercié et béni les ancêtres, après vous reprenez le corps. Et je pense qu’une grande partie de la douleur qui surgit actuellement est celle des ancêtres - de tout ce qui a été incorporé dans votre corps, y compris un problème précédent qui n’est vraiment pas le vôtre - et certaines personnes ont vraiment du mal avec ça (NDI : ont beaucoup de mal à accepter cela). [Il est temps de dire], lâchez les ancêtres. Honorez-les et tout le reste, mais c’est du style: «Sortez d'ici. J'apporte mon corps, mes pensées, ma conscience. Je ne veux plus des vôtres et je n'en ai plus besoin. Je deviens souverain. Et vous vous amuserez dans vos tombes à six pieds sous terre, mais je vais devenir souverain. J'en ai fini avec ça.

 

C'est une chose difficile à faire d'une certaine façon, car nous sommes tellement ancrés dans nos familles, dans nos parents, dans cette lignée. Et il y a des cultures qui honorent la lignée et je veux vomir (quelques rires).


Mais c’est une étape difficile, mais dites: «Cela ne m’appartient pas. Vous êtes tous de grandes entités à part entière, mais ces gènes, cet ADN, ne sont pas miens. J'apporte les miens. J'échange cette location et je vais acheter mon propre être souverain. » Ensuite, observez la transformation de votre corps. C'est incroyable.
49.png
STEVE: Il y a une autre chose que je voudrais ajouter à propos des addictions. Nous avons beaucoup de dépendances sur la planète et tout ce qui peut nous aider à nous sentir mieux, peut nous aider à surmonter la douleur, nous pouvons en devenir un peu dépendants. Et puis, il y a une grande partie des gens, généralement environ une personne sur sept ou huit, qui ont une personnalité addictive qui est plus encline à être accro aux choses que les autres. Parfois, l'alcool est leur drogue de prédilection. Parfois, ce sont les opioïdes, peu importe ce que c’est. Il y a des gens qui ont ça. Et le Groupe a fait des choses très intéressantes à ce sujet. Ils me l’ont montré en moi-même, parce que je suis l'une de ces personnes.


Il y a trente-huit ans, j'ai renoncé à l'alcool et j'ai réussi. Tous ceux avec qui j'ai suivi le programme et qui ont essayé de faire la même chose n'ont pas réussi. Pourquoi ? C'était ma question, pourquoi? Pourquoi plusieurs de mes amis sont-ils morts de cette maladie et pourquoi est-ce que je m'en suis libéré ?  Je ne suis pas accablé par ça. De quoi s'agissait-il? Et le Groupe a dit : «Vous avez changé de dépendance» (rires), c'est ce que font les humains. Nous changeons de dépendance. Sur quoi ai-je changé ma dépendance? Ce travail. Ma femme vous le dira. Parfois, elle doit y retourner et me pousser à sortir de là, en me disant : «Ok, allez, viens maintenant. Il est temps de redevenir humain. Montons et soyons une famille. Sortons et faisons le processus », parce que je suis accro au travail. Est-ce une dépendance positive pour moi? C'est l'idée.

 

Si vous êtes une de ces personnes, trouvez quelque chose à laquelle vous pouvez devenir dépendant, sur laquelle vous pourrez déplacer cette dépendance et la regarder fonctionner. Les personnes qui utilisent les Alcooliques anonymes quittent habituellement leur dépendance à l'alcool et deviennent dépendantes des Alcooliques anonymes.

 

GEOFF: Ouais.


STEVE: Pas nécessairement très bon non plus. Il y a donc toutes sortes de façons de voir les choses. Mais l’idée est que, si vous êtes une de ces personnes, trouvez des addictions que vous aimez faire et qui sont saines pour vous, parce qu'elles existent.


LINDA: Ok. Il y a un peu de - c'est une partie de ça. Ok, même si cette personne est juste curieuse de toutes vos pensées.


QUESTION: L'intelligence artificielle aurait-elle un corps émotionnel? Et si le magnétisme change et que ce sont des émotions, comme la rage, le ressentiment, des types de vibrations plus faibles, l’intelligence artificielle ne pourrait-elle pas contourner tout cela?


JIM: Non.

 

GEOFF: Non. Non. Ça n'arrivera pas.


JIM: Non. Il s’agit de l'évolution de la conscience et comment cet aspect de vous choisit de jouer dans la conscience.


GEOFF: Comme le mental. Il n’a pas de vrais sentiments, de vrais sentiments sensoriels, sensuels, donc il crée ce qu'on appelle des émotions et du drame comme une imitation bon marché. Et je pense aussi que l'intelligence artificielle, comme les robots et tout ça, nous allons les programmer aussi près que possible de ce que nous faisons.


STEVE: Pour nous imiter. Exactement.


GEOFF: Oui, et ils vont imiter les émotions et ils vont croire que ces émotions sont réelles, donc elles le seront. Mais je ne pense pas que les robots les plus avancés vont être juste des drones. Je pense qu'ils auront des personnalités. Ma voiture a une personnalité.

 

STEVE: Je pense qu'ils le feront.


GEOFF: Oui, oui.


STEVE: Oui, c'est vrai. Mais là, j'ai Alexa (l’assistant) chez moi, alors je lui parle. Et pour tous ceux d’entre vous qui regardent et qui ont Alexa, «Alexa! Réveille-toi! »(Rires)


GEOFF: Ne dites pas ça! Nous l'avons eu ici! Jésus!


LINDA: Je la déteste!


GEOFF: Non, c'est ce nous faisons.


LINDA: Je la déteste!


GEOFF: Une fois, elle a mal entendu quelque chose et a commencé à appeler les gens au téléphone…


STEVE: Je sais!


GEOFF:… et nous sommes ici en train de faire un rassemblement et elle appelle les gens. C'est comme: «Non, Alexa! Tais-toi!"

 

STEVE: Non, ne fais pas ça! (plus de rires)


GEOFF: Ouais, ne dis pas ça! (en riant)


STEVE: Mais que se passerait-il si votre ami…


GEOFF: Peter est en panique. "Oh non!" (Il rit)


STEVE: Ouais. Que se passerait-il si votre ami vous connaissait très bien et connaissait vos préférences et tout le reste, puis que vous alliez dans votre voiture et qu’il ajustait le siège pour vous, qu’il diffusait votre station radio préférée, qu'il réchauffait la voiture pour vous ? C'est là.


GEOFF: Ouais.


LINDA: Oui, j'en ai un.


STEVE: C'est là (plus de rires). Ils sont ici maintenant. Ils ne sont pas tout à fait adaptés, mais il y a une nouveauté - je veux dire, nous allons voir beaucoup d’IA et les technologies prendre cela. Et nous allons avoir beaucoup de questions à ce sujet. Le Groupe a déclaré, il y a 17 ans, que nous avons cloné le premier humain sur la planète Terre. Cette technologie existe depuis longtemps.

 

GEOFF: Ouais, ouais.

 

STEVE: Et ils ont dit que cela a été  fait très discrètement. Personne ne voulait que quelqu'un le sache. Cela a été fait comme un bébé, un très petit enfant et cet enfant a maintenant 17 ans.


Maintenant, la question intéressante est la suivante: l'enfant a-t-il un Esprit? Mais en réalité, sommes-nous vraiment humains? Ou sommes-nous l'Esprit qui a sauté dans ces corps?


GEOFF: L'autre question est de savoir si nous insufflons notre conscience dans les choses qui nous entourent - nos maisons, nos voitures, nos robots

 

STEVE: Absolument. Absolument.


GEOFF: Ouais. Je veux dire, c’est la partie intéressante.


STEVE: Ouais. C'est intéressant aussi.


GEOFF: Ouais, ouais.


STEVE: Ce n'est pas bien ou mal. Ce sera juste une question très fascinante de voir comment nous faisons cela et comment nous travaillons avec ça. Alors, pouvons-nous nous considérer comme des créateurs?


GEOFF: Fichtre!


STEVE: Bonne question. Nous allons devoir en décider. Ce sera décidé à différents niveaux. Ce sera jeté dans la société. La société en démolira une partie, en récupèrera d'autres parties, et nous, en tant que collectif d’êtres humains, déciderons de ce que nous allons faire avec cela. Ça va être très intéressant.


JIM: D'une certaine façon, c'est comme une expansion mathématique. Vous savez, deux, puis quatre, puis huit et 16, et nous entrons simplement dans l'évolution d'une expansion mathématique. Je continue à dire cela pour que ce soit simple. J'ai dit plus tôt que vous allez voir, dans tout ce processus d’IA et dans cette segmentation de deux Terres dans cet exemple, que vous allez voir une fragmentation de la conscience.


GEOFF: Oui.
54.png
JIM: Maintenant, la fragmentation existe déjà. Tout existe dans la conscience, nous allons simplement prendre conscience d’un aspect de la conscience et chaque pensée que vous pensez commence à être une création. Donc, vous avez toutes ces fragmentations mathématiques de cet aspect de la conscience qui n'est pas… d'une part, vous contrôlez beaucoup, mais d'autre part, au fur et à mesure que évoluerez dans cette direction, vous allez être très négligent et découvrir avoir des problèmes de création. Il n’y a pas d’échec là-dedans et il n’y a pas de mal là-dedans, s’il s’agissait d’un mot. C’est simplement que vous, comme un petit enfant qui entre ici, vous essayez de marcher, vous tombez, vous n’avez pas échoué. Vous vous levez et essayez à nouveau et vous essayez beaucoup de choses. Vous êtes venus ici pour avoir de l'expérience. Vous entrez maintenant dans un niveau de conscience qui fonctionne différemment, qui permet très rapidement à ce que vous pensez de se manifester dans un certain niveau de réalité.

 

La plupart d'entre nous ne gère pas très bien ses pensées, et c'est, dans une large mesure, cette linéarité de : "Oh, j'espère que ce qui m'est arrivé là-bas ne m'arrivera pas dans mon avenir" ou "Ils ont dit et donc..." Le commun des mortels ne gère pas ses pensées. Au fur et à mesure que vous entrez dans cet espace où cette évolution se poursuit et où, comme je l'ai dit plus tôt, nous étiquetons des couches de pensée, chacune fonctionne différemment, et vous effectuez et jouez dans toutes ces couches à l'heure actuelle. Vous n'êtes simplement pas conscients d'être conscients du nombre de ces couches de pensée. Mais quand vous l’êtes, la pomme apparaît lorsque vous tendez intentionnellement votre main.

 

GEOFF: Il sera intéressant d'observer comment tout cela vient à se produire parce que nous avons été habitués à une espèce d'humains. Il y a eu des moments dans l’histoire où de nombreuses espèces ont coexisté en même temps, peut-être sans être au courant les unes des autres, mais elles se trouvaient sur la planète en même temps. Mais nous sommes très habitués à une seule. Maintenant, nous commençons à nous diviser potentiellement en quatre (espèces),  et ce sera vraiment intéressant, parce que ceux qui restent homo sapiens, le sont- la raison pour laquelle ils ne voudront pas s’impliquer dans la nanotechnologie ou certainement pas dans ce que nous faisons, parce qu'ils ont des origines abrahamiques, l'ancien Dieu. Et leur Dieu va leur dire: «Non, ce n'est pas bien de faire des cellules souches ou de la nanotechnologie» et «Si Dieu avait voulu que vous alliez mieux ou que vous soyez en bonne santé, il vous aurait rendu en bonne santé».


STEVE: Il vous aurait rendu en bonne santé!


GEOFF: Ouais, bon. Ou plus intelligent ou plus d'argent ou quoi que ce soit d'autre.


STEVE: Ouais, exactement.


GEOFF: Et je ne sais pas quel pourcentage de la population mondiale est basé sur les religions abrahamiques - les chrétiens, les juifs, les musulmans - mais beaucoup, et c’est un facteur énorme. Et puis, il y a ceux qui n’ont pas cette attraction de ces croyances. Ce sont eux qui seront les plus susceptibles de faire de la nanotechnologie, des injections : «Eh, j'ai besoin d’un nouveau foie, parce que l’ancien est en train de céder» ou «Vous savez, je veux vivre un peu plus longtemps» ou «Je veux juste voir comment ça se passe. »Ils vont être plus disposés à essayer et nous allons voir des lignes de séparation très intéressantes. La bonne chose, c'est que, pour la plupart, je ne pense pas que le reste du monde va nous voir. Nous ne serons tout simplement pas sur le radar.

 

STEVE: C’est une chose vibratoire. Nous serons dans un niveau vibratoire complètement différent.


GEOFF: Bon, bon.


STEVE: J’en conviens.


JIM: Bien. Et une partie de ce défi, c'est que vous, vous les verrez.


GEOFF: Exactement.


JIM: Et la clé, c'est donc de retomber dans la troisième dimension chaque fois que vous regardez cela ou que vous... regardez le monde en ce moment : Êtes-vous capables de regarder la politique du monde et de ne pas y aller? Essayez-le.

 

GEOFF: Vous devez bien rire.


JIM: Eh bien, vous devez rire, absolument.


GEOFF: Ouais, ouais. Non, mais vous devez le faire.


JIM: Le fait est que si vous allez là-bas, vous y êtes. C’est le message simple. Pouvez-vous observer et permettre, sans mettre votre doigt dans cette prise, d'avoir un jugement, une opinion, etc? Et une fois que vous commencez à maîtriser cela, la capacité de naviguer dans tout le théâtre commence à se faire à vos conditions par rapport aux termes du bruit là dehors ou du «Donald» du jour ( en référence à Donald Trump) .


GEOFF: Ouais. En fait, je sais que nous devenons de plus en plus éclairés. J'ai entendu quelqu'un à la pause dire: "J'adore Donald Trump."


JIM: Vraiment?!


GEOFF: Eh bien, à cause de ce qu’il fait. Et ils peuvent rester en retrait…


JIM: C'est un peu exagéré.


GEOFF
:… et regardez-le et dites: «Ce n’est pas mon président, ce n’est pas mon problème, mais j’aime ce qui se passe. Toute cette agitation, ces perturbations et tout."


JIM: Je ne sais rien à ce sujet. Je permets (rires).

GEOFF: Non, en fait, c’est un grand saut pour pouvoir dire: «Hé, c’est ce que la conscience a choisi.»


JIM: Exactement.


GEOFF: "Cela ne veut pas dire que je dois me laisser entraîner là-dedans", ", mais je pensais que c'était un beau commentaire.


STEVE: Nous sommes toujours en train de nourrir l’ego pour essayer de comprendre ce que les gens pensent de nous. Et un de nos amis, Terry Cole-Whittaker, a écrit un livre - vous n’avez pas besoin de lire le livre, vous pouvez tout obtenir dans le titre - «Ce que vous pensez de moi n’est pas mon affaire». C'est parfait.


JIM: Mon affaire concerne mon entreprise.


STEVE: Exactement.


LINDA: C'était une question un peu compliquée. Il est temps.

 

QUESTION: Donc, je trouve que le temps a fondamentalement disparu là où je commence ma journée, puis il est temps de me coucher et je n’ai pas fait grand chose de la gigantesque liste de choses à faire dans ma réalité 3D. Est-ce cela vivre dans le temps présent? Mon pauvre humain a beaucoup de mal à s’adapter à cela (rires) alors que les mois me glissent entre les doigts. De plus, la partie de ma vie humaine semble avoir été laissée sur le bord de la route avec des monticules de poussière dans ma maison (plus de rires). Est-ce que je vais m'ajuster à cela un jour ou l'autre, parce que je permets à plus de mon Maître d’entrer?


STEVE: Votre Maître rit (quelques rires).


GEOFF: Ouais, ouais. Ouais, ouais. Ouais.

 

STEVE: C'est le but. Vous mesurez-vous à ce que vous avez fait aujourd'hui? Ou vous mesurez-vous à l'expérience que vous avez vécue sur la planète aujourd'hui? Est-ce que vous vous êtes bien amusée? Peu importe que vous ayez fait ou pas quelque chose, cela ne fait aucune différence, vraiment. C’est l’ancien système du temps linéaire.

 

GEOFF: Nous allons abandonner des choses comme les objectifs, les listes de choses à faire, les buts dans la vie, tout le reste. Ils sortent juste par la porte. Et l'une des bonnes choses, c'est qu'au fur et à mesure que nous avançons dans tout cela, vous cessez d'être esclave de l'énergie, vous cessez de travailler pour l'énergie et vous la laissez fonctionner pour vous.

 

Tout se retourne et tout d'un coup, vous avez beaucoup plus de temps. Tout à coup, les choses sont faites. Vous ne savez pas comment, et vous n'avez même pas besoin de demander comment. Soudain, votre maison est un peu plus propre et tout à coup, les choses se font. C'est incroyable. Mais nous sommes tellement habitués à ce vieux modèle/schéma, que nous sommes hypnotisés- il faut avoir des listes, avoir des objectifs, travailler dur - et cela prend un peu d’ajustement pour vous en sortir et laisser l’énergie fonctionner pour vous.

 

JIM: Vous voyez, c'est vraiment le changement ici: "Ce sont mes habitudes, c'est ce que je fais, c'est ce dont je dépend, c'est ce qui me permet de connaître ma vie." Et au fur et à mesure que le temps change - et c'est la seule pièce qui, d'une certaine façon, fait avancer presque tout ce dont nous parlons- que le temps commence à s'effondrer dans le présent, à devenir un point de référence singulier, et que vous commencez à réaliser : "je peux tendre la main et la pomme apparaît", le besoin de faire la lessive et tout cela commence, en un sens, à disparaître. Vous commencez à créer une réalité de perception et de création différente de celle à laquelle vous avez été habitué et que vous avez construite dans un système de croyances qui vous permet de prendre des habitudes.

 

Alors, comme vous commencez à le constater - et j'entends tout le temps dans Mastering Alchemy - «je m'ennuie». Bon, d'accord, qu'est-ce qui vous ennuie dans ce contexte? Eh bien, comme Geoff l’a dit : «j’ai perdu mes objectifs. J'ai perdu mon intérêt. Je ne suis vraiment pas intéressé par mon travail et je n'aime plus la nourriture et je ne sais pas quoi faire.


Bien, OK. Comment ça marche pour vous? "Oh, en fait, c'est plutôt bien", disent-ils (rires)

 

Ok, avec quoi aimeriez-vous le remplacer? "Eh bien, je m'ennuie." Eh bien, la troisième dimension s'ennuie. Mais le changement est correct, voici ce champ de potentiel qui, lorsque vous retenez votre attention dans le temps présent et que vous avez une intention, cette attention sur l'intention commence à se manifester. C’est comme ça que ça va marcher, c’est comment ça marche, mais «C’est nouveau et différent et je ne le crois pas encore. Je n’ai pas encore assez d’habitude pour ça. Je n'ai pas assez d'expérience pour lui faire confiance. Ce n’est pas encore ma vérité. »Et donc, tout le mental rationnel qui se demande pourquoi ça sonne bien, mais. Quelqu'un connaît ce "mais" ?

 

GEOFF: Hm. Un grand mais."


STEVE: Et une fois que vous manifestez la pomme, vous pouvez certainement manifester une chemise propre.


JIM: Absolument, et tout ce que vous souhaitez.


GEOFF: Ouais. Et puis les choses commencent juste à se produire dans votre vie. Au lieu de vous soucier de nettoyer la maison, quelqu'un se pointe soudainement et veut la nettoyer pour vous. Ensuite, vous devez faire face à cette question: «Suis-je digne que quelqu'un nettoie ma maison?


LINDA: Oui, je le suis! (beaucoup de rire)


JIM: Et combien payez-vous?


STEVE: J'aime ça.


GEOFF: C’est un vieux problème auquel nous sommes tous confrontés. C’est comme si : «Oh, je ne peux pas faire ça, parce qu'ils seront en quelque sorte ma gouvernante, ma servante."». C’est exactement ce qu’ils veulent faire. Nous avons tous fait cela dans notre passé, on a tous fait ce genre de service. Maintenant, laissez quelqu'un le faire pour vous afin que vous puissiez continuer à vous ennuyer (plus de rires).

 

JIM: Et payez-les bien pour qu'ils puissent le faire.


GEOFF: Et payez-les bien.


STEVE: Payez-les bien. Ils vont adorer ça.


GEOFF: Vous ne vous souciez pas de l’argent à ce moment-là et le mental logique ne pense pas: «Eh bien, comment puis-je gagner de l’argent, le budget et tout le reste? Vous le permettez et c’est là. C’est un peu effrayant au début, mais c’est juste là, et ça continue à couler.


JIM: Ça marche.


STEVE: Et tous les livres de manifestation ont toujours dit: «Si vous allez manifester de l'argent, vous devez manifester un montant spécifique. Vous devez être très clair sur ce que ce montant est. "


LINDA: Ohhh.


STEVE: Désolé, mais je ne peux pas dire…


GEOFF: Ne dites pas ça à Adamus!


STEVE: Ouais. Et le groupe dit: " Pourquoi diable limitez-vous l'Esprit comme ça?"


GEOFF: Ouais.

STEVE: Pourquoi feriez-vous ça? Êtes-vous si attaché à vos objectifs et à vous féliciter parce que vous avez fait quelque chose, que vous limitez vos propres manifestations en y mettant une limite ?


GEOFF: Ouais.


JIM: L’argent, c’est amusant quand on est excité à l'idée de le garder en mouvement et ça doit rester en mouvement, et qu'on se dit : «Eh bien, tiens, je vais le faire» et ça vous revient d’une autre manière.  Mettez-le en mouvement. Très vite, vous rirez vraiment de votre expérience.


STEVE: Mm hmm.


JIM: Mais la plupart des gens ne peuvent pas se rendre à cet endroit: «Et si ça ne marche pas?» Ils sont coincés là-dedans et l'arrêtent.

 

GEOFF: Ouais. Et très bientôt, ces termes, beaucoup de termes, que nous allons trouver, vont tout simplement sortir du vocabulaire- la douleur, l'abondance - tous les termes que nous avons depuis longtemps. Ils disparaissent tout simplement. Et je sais que c’est parfois difficile à imaginer et que les gens disent: «Bien, que suis-je censé faire?» Respirez profondément et permettez. Je veux dire, vous permettez à votre Maître, à votre Je Suis, peu importe comment vous l'appelez, le corps de lumière. Vous réalisez que le fardeau n’est plus sur l’humain et que l’humain ne fait que laisser entrer cette lumière dans sa vie. C'est incroyable. C’est très simple en fait.


STEVE: C’est presque trop simple.


GEOFF: Nous voulons y travailler.


STEVE: Nous voulons l'intellectualiser.


GEOFF: Dans un programme.


STEVE: Nous voulons le mesurer.


GEOFF: Ouais. Ouais.


JIM: Et vous verrez l’argent disparaître en tant que réalité. Ce n'est pas une question d'argent. Il s’agit du mouvement et du plaisir.


GEOFF: C'est vrai.


JIM: Laissez quelqu'un venir nettoyer la maison et vous lui donnez les tomates que vous aimez cultiver, et ça va bouger. Cela ne va pas se produire la semaine prochaine et je ne suis pas sûr que cela se produira de votre vivant, d’une certaine façon. Mais je veux vraiment dire que cela se produira dans une réalité à court terme que je suppose être dans 20 ans.


GEOFF: Le système monétaire.


JIM: Le système monétaire s'en va.


STEVE: Oui, le groupe a prédit que nous allons avoir un petit crash l’année prochaine.


JIM: Je n’allais pas parler de cette partie (rires).


GEOFF:
Nous pourrons faire ça l'année prochaine.

 

STEVE: Et même si cela se produit, qu'est-ce que cela voudra dire ? Est-ce que cela signifie que nous arrêtons ce que nous faisons? Non. Nous allons encore nous lever le matin. Nous allons toujours trouver des moyens de faire fonctionner les choses. Nous serons toujours là. Nous avons encore du travail à faire. Nous avons encore des passions. Cela signifie simplement que nous mesurons les choses un peu différemment. Nous perdons le besoin de mesurer.

 

GEOFF: Mais aussi, nous sommes en dehors de cela, et cela ne nous appartient plus.


STEVE: Oui, exactement.


LINDA: C’est le plus long marché haussier de l’histoire. Il y a de fortes chances qu'il se plante.

 

GEOFF: Ouais, bien, bien (Linda rit). Ouais.


STEVE: Tous les signes sont là.


GEOFF: Mais pourquoi s'en faire? Ce n'est pas notre marché. Vous savez, je veux dire que c’est…


JIM: Oui, mais ce n’est pas la raison pour laquelle l’argent va changer. Sortez environ une dizaine d’années et quand tout à coup vous vous rendrez compte que le niveau de la dette mondiale est juste… et que tout le monde dira: «L’empereur n’a pas de vêtements», vous allez voir un nouveau système monétaire. Mais après cela, tout indique que vous allez commencer à ressentir une certaine joie parmi les gens qui s’engagent et qui font ce qu’ils aiment faire, que ce système monétaire commence à disparaître de la réalité. Il y a deux ou trois itérations pour y arriver, mais dans la prochaine…

 

LINDA: Voulez-vous faire allusion à l'un d'entre eux?
42.png
JIM: Ouais, l’effondrement monétaire dans son ensemble devra avoir un substitut, et le substitut sera créé par beaucoup de ces êtres qui sont maintenant des Milleniums, qui sont venus ici pour faire la différence, que nous continuons à voir sans savoir ce qu'ils font en théorie. Ils savent exactement ce qu’ils font. Et ils évolueront vers ce niveau de conscience dans cette période de temps. Mais, je vais dire- ce n’est pas une prédiction - mais vers 2030, vous verrez un réarrangement monétaire complet. Pas seulement un crash, c'est l'ensemble/la totalité du système monétaire mondial qui va changer.


GEOFF: Ce qui est drôle, c'est que c'est déjà arrivé.


JIM: C’est déjà arrivé.


GEOFF: Ouais.


STEVE: Ça bouge déjà. Ouais.


JIM: Ouais


GEOFF: Ouais.


JIM: C’est juste le mensonge qui le maintient en mouvement, mais ça va changer.


LINDA: Ok, sur une autre note.


QUESTION: Les extraterrestres seront-ils annoncés et vivront-ils parmi l’espèce humaine?

JIM: Oh non! Une autre que celle d'aujourd'hui?

GEOFF: Nous sommes des extraterrestres.


STEVE: Une gamme de perception très limitée. Comment savoir s'ils ne sont pas déjà là sous différentes formes que nous ne pouvons pas voir ? Et quelle est son importance? C’est probablement l’une des questions les plus importantes.


GEOFF: Ouais, ouais, ouais. Cela vient-il du Journal de Sedona? (rire)


LINDA: D'accord.


GEOFF: Ce n’est pas une question très populaire (plus de rires). Je suis d'accord avec vous, Steve, cependant- la belle affaire.


STEVE: Oui.


GEOFF: Ce n’est pas notre problème et, en fait, Adamus a dit que les extraterrestres avaient vraiment du mal. Ils ne veulent pas forcément venir ici, parce qu'ils se retrouvent coincés dans tout ce qui se passe d'une vie à l'autre, les mauvaises relations, les mauvais emplois et tout le reste. Ils ne veulent pas rester dans le coin. Alors non, ils ne font pas beaucoup de…


JIM: L'autre partie de la question est de savoir à quel point ce point d'attention est important pour vous ?


GEOFF: Ouais, ouais. Ouais.


JIM: Combien de temps voulez-vous continuer à faire passer ça dans votre système? Et qu'est-ce que cela a fait pour vous jusqu'à présent? Et donc, il y a beaucoup de ces «choses sur lesquelles vous retenez votre attention» qui ne vous sont d'aucune utilité, mais vous continuez magnétiquement à les faire fonctionner dans le système. Mais posez-vous simplement la question suivante: «Est-ce que cela m’a donné quelque chose jusqu'à présent? Et comment cela va-t-il m'aider ou me permettre d'avoir un certain niveau d'élévation dans ma conscience si cela devait, en fait, m'arriver juste devant le visage ?" C'est un spectacle secondaire, dans une large mesure.


GEOFF: Ouais. Une distraction.


JIM: Ils existent. Mais c'est un spectacle secondaire.


GEOFF: Ouais.
45.png
LINDA: Je ne suis pas sûre que vous vouliez que je réponde à ces questions, parce qu'elles semblent suivre le même chemin.


QUESTION: Je ressens le changement plus intense que jamais. C'est un parcours cahoteux. Beaucoup de modèles/schémas négatifs émergent. J’ai l’impression de me faire expulser de la troisième dimension assez durement. Ma question est la suivante: avez-vous des conseils pour rendre cette transition un peu plus facile ? Je pense que je suis sur la bonne voie, mais parfois je me demande combien de temps cela va prendre.

 

JIM: Ce sera jeudi prochain vers 15h42 (rires). Non, profitez-en jusque-là.

 

STEVE: Profitez-en simplement

 

GEOFF: Merci. C'était ma question (plus de rires).


JIM: Oh, vous… (plus de rires)

STEVE: Lâchez.

 

GEOFF: Lâchez, ouais, ouais.


JIM: Laissez aller.


GEOFF: Je pense que nous sommes tous d’accord. Et, vous savez, autre chose - laissez aller - mais aussi, c'est une expérience incroyable ! Nous sommes sur la planète à l’époque la plus folle et la plus changeante de tous les temps. Nous traversons le plus grand changement jamais vu. Votre dernière vie dans le corps physique. Vous savez, vous pouvez rester là à vous plaindre toute la journée à ce sujet ou simplement en profiter. Je veux dire, quelle expérience nous traversons. C'est génial.


Obtenez vos histoires, obtenez de grandes histoires ainsi quand vous irez au Club des Maîtres Ascensionnés et que vous traînerez avec Adamus et les autres, vos histoires seront plus grandes que les leurs (quelques rires).


JIM: Et voilà. Voilà.


LINDA: Ok. Celle-ci est une question pour Jim.


QUESTION: Pouvez-vous parler de la masse critique des êtres éclairés, des Maîtres Ascensionnés, dont l'influence commence vraiment à faire la différence dans la diffusion de la lumière? Je le sens aussi, car les choses se sont en quelque sorte atténuées.

 

JIM: Oui (quelques rires). C'est en train d'arriver. Donc, la masse critique. Je vais- la masse critique va continuer de croître et de croître. Je veux dire, comme nous commençons tous à être plus conscients d’être conscients, vous commencez à vous aligner dans ce sens de ce système intérieur d'orientation du bien-être. Et c’est dans ce système de guidage intérieur que votre lumière devient de plus en plus brillante. Alors, est-ce que cela va tout changer l'année prochaine ou l'année suivante? Non. On en est tout juste à l'aube du jour de l'opportunité que nous nous attendons tous à avoir.


LINDA: Quelqu'un d'autre?


STEVE: Non, il l'a couvert.


LINDA: Ok.


QUESTION: Alors, serons-nous capables de nous téléporter?


GEOFF: Je ne m'inquiéterais pas à ce sujet pour le moment. Vous savez, c'est une distraction.


STEVE: C’est un aspect physique.
38.png
GEOFF: Ouais, et si l’accent est mis sur cela, pour pouvoir se téléporter ou pour pouvoir téléporter beaucoup d'autres personnes - des extraterrestres ou n'importe quoi d'autre - nous ne comprendrons pas ce qui se passe sur la planète en ce moment. Et vous pouvez réellement vous téléporter tout de suite, mais vous voulez le faire à l'ancienne manière physique et humaine. Votre téléportation, vous pouvez aller de l’autre côté de la planète et je sais que vous allez dans les autres royaumes la nuit pendant que vous dormez. Vous le faites tout le temps. Vous voulez juste prendre votre corps humain douloureux avec vous et nous allons le faire d'une manière différente avec un type de corps différent. Mais je ne suggérerais pas non plus à qui que ce soit de se concentrer là-dessus, parce que vous allez finir par essayer trop fort et avoir du mal avec cela, puis vous sentirez comme un échec. Ça viendra.

 

STEVE: La physique se rapproche de la téléportation. Ils ont téléporté de petites particules. Ils n'ont pas été en mesure de téléporter un groupe de conglomérats de particules et de les rassembler encore. Mais c'est en fait ce qui se passe avec les gens qui travaillent au CERN. Donc, cela se produit, ils sont très proches, ils sont très enthousiastes à ce sujet, et ce que dit le Groupe, c'est qu'une fois qu'ils l'auront compris, nous ne serons plus intéressés (rires).

 

GEOFF: Ouais, ouais. Non c'est vrai.


STEVE: Nous n'allons pas nous en soucier, parce que si nous sortons dans ces corps dimensionnels supérieurs, nous n'avons pas besoin de nous téléporter. Nous pouvons être n'importe où à tout moment et attendre de voir ce qui va arriver.


GEOFF: Vous allez être dans beaucoup d'endroits au même moment.


STEVE: Eh bien, pouvez-vous tenir deux pensées en même temps? Je veux dire, si vous le pratiquez vraiment, vous le pouvez. Nous avons fait un séminaire à ce sujet - être capable de tenir deux pensées à la fois, pour être capable de bi-localiser votre conscience. Et si vous vous arrêtez et que vous y réfléchissez, vous en êtes là maintenant. Vous vous concentrez sur nous sur scène. Pouvez-vous aussi, en même temps, rentrer chez vous et vous mettre sur le canapé ? Oui vous le pouvez. Et avec un peu de pratique, c’est en fait l’une des choses qui vont réellement conduire à la téléportation ou à ce que nous appelons la téléportation.

 

LINDA: Ok.


GEOFF: Ou bi-conscience.


STEVE: Ouais.


GEOFF: Ouais.


LINDA: Je suppose que ça, c'est pour Geoff.


QUESTION: À quoi ressemble un agenda quotidien d'Homo Christos? Sinon, je m'ennuie complètement (rires).

 

GEOFF: Je ne sais pas encore. Je peux imaginer quelques petites choses. Mais, vous savez, je pense que nous aurons toujours notre aspect humain ou homo sapiens ordinaire qui se lève le matin, prend le petit déjeuner et effectue la routine. Mais je pense que simultanément, nous allons nous trouver dans de multiples endroits, dans de multiples prises de conscience.


Vous savez, c’est vraiment intéressant - de revenir à la discussion précédente sur les sens - Adamus dit qu’il existe environ 200 000 sens dans tous les royaumes, et que les humains traitent avec un seul – le Focus. Nous sommes tellement concentrés et il a dit, vous savez, vous vous rendez compte à tout moment que vous êtes dans, je pense qu'il a dit, 12 états de rêve différents, même en ce moment, qui se déroulent tout autour de vous. Vous êtes tellement concentrés sur ceci, votre douleur et votre mauvaise relation et votre mauvais travail que nous perdons tout cela. Et je pense que ce qui se passe, c’est que nous commençons à nous ouvrir et à devenir beaucoup plus sensuels. Je veux dire, nous avons vécu dans cette vie singulière, une sorte de vie grise, puis nous nous y sommes habitués et nous pensons que, eh bien, nous pensons que tout est pareil. Vous commencez à vous ouvrir à la sensualité et vous réalisez, oui, vous pouvez être conscients des différents états de rêve dans lesquels vous vivez, vous pouvez être conscients que vous êtes chez vous assis sur votre canapé en ce moment en train de manger un sundae au chocolat, et ça devient vraiment amusant. Mais ensuite, l’humain va sauter dedans et dire: «Oh, je deviens fou.".» C’est comme : non, non. La folie, c'est d'être dans Focus uniquement. C'est de la folie. Donc, je ne sais pas si j'ai répondu à la question. Peut-être que ces gars pourraient.


JIM: Non, c’est très bien. Il y a un aspect à cela aussi où je vois les gens se définir dans l'un ou l'autre. "Je vais aller ici ou je vais aller là."

 

GEOFF: Ouais, ouais.

40.png
JIM:
Vous serez donc automatiquement dans la dualité de la troisième dimension par cette définition. Mais une des choses que je trouve avec beaucoup de gens dans Mastering Alchemy, c'est que lorsque vous entrez dans ce point de conscience singulier, vous commencez vraiment à vous sentir bien et calme/tranquille. Et vous commencez à avoir conscience de ne pas «aller sur mon canapé là où je vis». Vous y êtes déjà. Vous savez ce que cela fait. Vous le savez intimement, et là, vous pouvez être là et être ici en même temps.


GEOFF: Mm hmm.


JIM: Donc, un aspect de votre conscience commence à être très multi-expansionnel sans que vous ne bougiez jamais du point unique de conscience, le Je Suis. Et à ce stade, vous reconnaissez que vous pouvez commencer à poser une question : «Comment ça marche?» Et être à l’écoute de la réponse - je le dis souvent et c'est un élément d'information puissant - la réponse se trouve là où la question est posée. Ce que nous faisons, c'est que nous partons chercher la réponse. Mais si vous obtenez ce silence et que vous posez simplement la question et que vous permettez, c’est incroyable la quantité d’informations qui vous parviennent à l'endroit même où cette question est posée.


STEVE: C’est un point intéressant. C'est quelque chose que le Groupe a répété depuis le début de nos enseignements. Ils ont dit: «Nous ne sommes pas là pour vous donner des réponses. Nous sommes là pour vous aider à vous souvenir de vos questions.


JIM: Oui, c'est un bon point. C'est bon.


LINDA: Voilà une petite question différente.


QUESTION: L'intelligence artificielle remplacera-t-elle un jour les juges et décidera-t-elle si un individu doit être libéré, envoyé en prison à vie ou mis à mort?


LINDA: Probablement.


STEVE: Et si on n'avait pas ces trois choix? Si nous évoluions jusqu'au point où nous pouvons le faire… ici aux États-Unis, nous incarcérons 45%  des personnes incarcérées dans le monde. Nous n’avons que 12% de la population, et pourtant, il y a des endroits ici aux États-Unis qui ont même supprimé leurs prisons. Ils ont commencé à travailler avec les gens pour faire des choses.


Alors, qu'en sera-t-il si nous évoluons vers cet état où nous n’avons pas besoin d’un juge, où nous avons des choses qui se passent et : «Voici la réponse à cela. Voici le programme que vous pouvez suivre. Voici ce que nous allons vous demander de faire en tant que programme de guérison », plutôt que ce type de situation ou d'être mis à mort.

 

GEOFF: D’un autre côté, que se passera-t-il si on met une sonde dans votre cerveau ou quelque chose et qu’ils peuvent lire le souvenir exact de tout ce que vous avez fait, où que vous soyez, coupable, non coupable. C’est la partie effrayante de l’intelligence artificielle.


STEVE: Ouais.


GEOFF: Vous savez, parce que cela aura cette capacité.


JIM: Ils disent que dans cinq ans, ils auront cartographié le cerveau.


GEOFF: Ouais. Ouais.


JIM: Dans cinq ans.

GEOFF: Ouais.

 

JIM: Et ce que vous pointez est une réelle possibilité. Qu'est-ce qu'il y a d'autre de possible à propos de cet implant qui est mis là-dedans et qui dit que vous ne ferez plus ces choses-là ?


GEOFF: C'est vrai.


JIM: "Je ne vais pas faire de toi un criminel. Voici un implant." Eh bien, étiez-vous un criminel en premier lieu ?


GEOFF: C'est vrai. Et avec la cartographie du cerveau, ils essaieront évidemment de reproduire cela dans les ordinateurs, et c'est là que nous verrons la ligne entre, vous savez, cet ordinateur qui se trouve sur notre bureau et les nouveaux ordinateurs.  Vous savez, les lignes vont être très, très floues.

 

JIM: Je crois que je l'ai lu dans un livre intitulé 1984 (quelques rires).


GEOFF: Ouais, ouais, ouais, ouais. Ouais.


JIM: Je crois que c'était ça.


STEVE: Beaucoup de choix à venir.


GEOFF: En parlant de livres, Adamus parle depuis un certain temps d'un livre qu'il a écrit dans sa dernière vie, intitulé The Time of Machines (Le Temps des Machines), et il s'agissait de l'époque dans laquelle nous vivons maintenant. Et il l'a écrit, il a en quelque sorte dit qu'il projetait dans l'avenir et qu'il avait tout écrit sur cette incroyable période de convergence avec tant de choses qui se passent. Et il a dit que nous étions en plein milieu de son livre. Je veux dire, c'est en train d'arriver.


JIM: Ouais.


LINDA: Nous avons environ neuf minutes pour terminer.


GEOFF: Oh, bien.


LINDA: Voulez-vous…


GEOFF
: Je n'ai besoin que de sept ou huit (ils rient).

 

LINDA: Voudriez-vous, tous les trois, faire quelques commentaires récapitulatifs ?


JIM: Je pense que nous avons dit tout ce que nous avions… Geoff adorerait faire un commentaire récapitulatif (plus de rires).


GEOFF: En fait, ce n’est pas moi. C'est, vous savez, hein (rires).


STEVE: Nous savons.

 

JIM: On est obligés de le faire ? (plus de rires)


STEVE: Pouvons-nous simplement le projeter ?

37.png
GEOFF:
Ouais, je pense que nous allons commencer à prendre conscience à quel point nous avons été hypnotisés pendant des siècles par nos ancêtres, par la société, par nous-mêmes, par nos vies passées. Une incroyable hypnotisation - et beaucoup de choses ont commencé à l'époque de l'Atlantide - mais nous avons ces superbes superpositions hypnotiques étonnantes autour de nous. Elles sont comme des nuages. Elles embuent/brouillent notre vision.

 

Elles nous empêchent de profiter de la vie. Et elles ne sont pas les nôtres. Elles ne sont pas à vous. Nous nous sommes laissé hypnotiser.


La seule façon de s'en sortir- vous ne pouvez pas vous battre pour vous en sortir ou négocier pour vous en sortir- la seule façon de vous en sortir est de choisir. Mais si vous choisissez de sortir de ce brouillard hypnotique dans lequel nous vivons tous, la vie va changer et vous aurez probablement des changements radicaux dans vos relations - et si vous n'êtes pas prêts pour cela, ne le faites pas - dans votre travail, là où vous vivez, dans votre corps, dans votre mental, dans vos pensées, dans votre relation avec vous-mêmes. Et ça a l'air vraiment bien de laisser tomber tous ces superpositions, mais ce que nous avons tendance à faire, c'est de laisser aller un petit peu ici et un petit peu là. Mais ceux-ci (ces espaces là) sont rapidement remplis de superpositions plus hypnotiques encore. En fin de compte, il s’agit de prendre la décision que ces choses ne sont plus les vôtres.


Qu’est-ce qui est vôtre, au fait? Tobias l'a dit il y a de nombreuses années: «Ce que vous choisissez.» C'est tout. C'est tout. Mais au fur et à mesure que nous émergeons, au fur et à mesure que vous émergez- comment l'a-t-il appelé - l'Homo Christos, vous devez lâcher ces superpositions hypnotiques que vous avez ramassées en cours de route et revenir à vous-même. C'est tout.

 

STEVE: Je vais ajouter quelque chose à cela très rapidement, parce que celui-ci est facile. Vous faites un choix, je suis totalement d'accord avec cela.


GEOFF: Mm hmm.


STEVE: C’est ce pourquoi nous sommes ici, faire des choix. Et nous choisissons notre réalité. Nous la créons parce que nous devenons cela. Nous attirons tout vers nous. Nous n'avons besoin d'aller nulle part. Nous n'avons pas besoin de créer. Nous n'avons pas besoin de projeter. Cela viendra à nous.

 

Mais voici une chose très simple à laquelle vous pourriez penser. Disons que le subconscient porte tout. Chaque pensée, qu'il a jamais eu, chaque pensée qu'il a eu, tout le monde est transporté dans ce flux de mental subconscient, et cela traverse votre cerveau, chaque seconde de chaque jour. Vous n'avez pas le choix sur les pensées qui entrent dans votre tête, mais vous avez le choix parfait sur celles qui y restent.


GEOFF: Ouais.


STEVE: Celles avec lesquelles vous résonnez, que vous tenez, que vous essayez de devenir. C’est le choix, et c’est un choix qui nous poussera très rapidement vers cette voie plus élevée, la progression de la bioluminescence, vers cet Humain Christos…


GEOFF ET JIM: l’Homo Christos!


GEOFF: Ouais, ouais.


STEVE: Et ainsi de suite, pour pouvoir faire ça. Nous avons donc le choix. Chaque fois que vous souffrez, choisissez à nouveau. Osez choisir à nouveau. C'est vraiment très simple.


JIM: Oui, je finis beaucoup de mes webinaires avec «Comment choisissez-vous?» Parce que c’est vraiment ça. Et vous regardez un monde qui est vraiment fabuleusement fantastique. C’est un peu bruyant dehors (quelques rires), mais comment choisissez-vous?


Maintenant, il n'y a pas de vérité. C’est tout simplement : comment percevez- vous et
choisissez-vous ce sur quoi vous maintenez votre intention? Mais vous regardez en ce moment des choses vraiment intéressantes, parce que le mot «vérité» est vraiment en train de changer et c'est un processus très hypnotique. Vous regardez les gens dire - un type dit – il ment après, mensonges après mensonges et cela devient la vérité au bout d'un moment. C’est tout un processus hypnotique bien documenté dans les gouvernements dictatoriaux pour toujours et à jamais.

 

41.pngMais nous regardons cela se dérouler d'une manière qui est que, au fur et à mesure que vous entrez dans le présent, vous ne pouvez pas emporter vos bagages avec vous, et le bagage est la structure hypnotique de ce que maman, papa, le professeur, le pasteur, ont dit, ce que la religion a toujours dit que je devais croire. Donc, une grande partie de la structure à laquelle nous nous accrochons en tant que vérité n'est généralement pas votre système de croyance. C'est quelqu'un d'autre qui l'a mis dans votre tête et vous avez dit : "Ok, moi aussi" et vous l'avez accepté et vous ne l’avez jamais revu.


Mais pour vous tous, pour nous tous, c'est un jour différent. C’est une énorme opportunité de choisir de manière à ce que votre capacité de créer et de mettre en avant ce que ne vous voulez pas être considéré comme mythique. C'est vraiment très important dans votre capacité à gérer. Cette pomme est si loin de vous que cela se manifeste exactement comme vous le voulez, mais vous ne croyez pas que vous pouvez le faire.


GEOFF: Ouais.


JIM: Et c'est dans cette phrase : «Je ne peux pas. Oh, vous ne comprenez pas »ou« Je ne l’ai jamais fait », « Mais… » C’est la pièce qui est très engagée dans le sens hypnotique qui dit:« C’est tout ce que tu es. Vis avec ça. » Et ces jours-là vont vraiment disparaître très rapidement si vous le permettez.

 

GEOFF: Bien dit.

 

JIM: Je viens de l'inventer (quelques rires).

 

GEOFF: Bien créé.

 

JIM: Ok.

 

STEVE: Bien canalisé (ils rient).

 

JIM: C’est tout ce que j’ai eu.

 

LINDA: Un dernier mot? C'est tout ?


GEOFF: C’est ça.


LINDA: Alors, je voudrais remercier… Jim (rire).


JIM: Oh, j'allais m'inquiéter.


LINDA: Et Steve et Geoff. Nous vous remercions de nous avoir offert vos conseils professionnels, vos idées incroyables et merveilleuses. Ce fut un vrai plaisir. Le public aimerait vous remercier (applaudissements du public), ainsi que tous ceux qui nous écoutent.

 

Merci à Jim, Steve et Geoff.


GEOFF: Et merci, chère Linda.


STEVE: Merci, Linda. Impressionnant.

JIM: Merci.

57.png
LINDA:
C’est mon plaisir absolu au-delà des mots. Et merci à notre équipe de production ici…


JIM: Oui.


LINDA:… qui fait tout ce travail incroyable pour que cet événement se produise (applaudissements du public).


GEOFF: Que diriez-vous d'une photo du personnel de production?

 

58.png


LINDA: Merci à tous. Merci à notre personnel (les applaudissements continuent).


Alors, avec ceci, je crois que nous pouvons dire merci et au revoir. Je vous remercie

 



www.crimsoncircle.com

Affiliation mondiale

des Enseignants de la Nouvelle Énergie

 

 

 

 

 

Interprétation de Feolla: feolla.ca@gmail.com https://quatorze.blog4ever.com

 

 

 



14/10/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi