Quatorze

Quatorze

BATTEMENTS DE CŒUR SHAUMBRA : ASPECT BIEN-AIMÉ - Par Jean Tinder- Shaumbra Magazine septembre 2015

BATTEMENTS DE CŒUR SHAUMBRA

ASPECT BIEN-AIMÉ

Jean Tinder 1.png

Par  Jean Tinder, rédacteur du Shaumbra Magazine, Enseignant du Crimson Circle

www.crimsoncircle.com

 

 
Les derniers mois ont été pleins à craquer avec les événements du Crimson Circle ici dans le Colorado, et cela a été pour moi un privilège de faire partie d’eux. Quelles incroyables informations et énergies nous produisons tous! Je suis sûre que cette planète ne sera plus jamais la même. En fait, je ne serai plus jamais la même.

 

Un des événements était la mise à jour de l’Aspectologie avec Adamus, où il a ajouté ses connaissances et sagesse aux premiers messages enregistrés par Tobias en 2008. Même si c'est une de mes écoles préférées du Crimson Circle de tous les temps (je suis même devenue une enseignante), passer par  elle à nouveau avec Adamus a eu un impact énorme et inattendu.


Il y a de nombreuses années Tobias a partagé un peu de profonde sagesse: "Toute l’énergie cherche la résolution." Il y a tellement de couches dans cette simple phrase, qu'il y a dix ans, je m’en suis inspirée pour écrire un livre à ce sujet (qui pourrait effectivement se finir un jour) et c'est de cette vérité de base dont dépend l'école d’Aspectologie.

 

En termes simples, votre âme, votre Je suis autodidacte, a envoyé d’innombrables expressions de lui-même pour acquérir l'expérience, la sagesse et la compréhension au sujet de qui vous êtes.

 

Tobias appelle ces expressions « aspects » et explique comment cela est la façon naturelle d'être un créateur. Cependant, parfois les expressions se coincent dans leur expérience et se séparent de leur créateur. (En passant, si jamais vous sentez un profond désir de rentrer à la maison, vous venez peut-être juste de ressentir le désir douloureux d'un aspect pour les retrouvailles avec Vous.)

 

Ce blocage et séparation sont souvent causés par un traumatisme. Mais cela peut aussi être le résultat de choses comme l'amour, l'engagement, les vœux et la détermination, là où nous avons versé notre passion et énergie de créateur dans quelque chose dans laquelle nous croyions vraiment, désireux de la mettre en place "une fois pour toutes."


Ce fut donc pendant l’Aspectologie que je découvris un bien-aimé aspect, bien entretenu, vieux d’éons, qui était apparemment prêt pour l'intégration. Bien sûr, on ne réalise pas ce qui se passe au début, parce que les aspects se manifestent généralement par des réactions émotionnelles – se sentir blessé, ignoré, en colère, craintif, etc. - mais il ne m'a pas fallu trop longtemps pour le comprendre. Même s’il peut y avoir des moments très difficiles, l’intégration consciente est une partie du travail intérieur le plus gratifiant que l’on puisse faire. Et la clé, pour aller au-delà de la difficulté dans la récompense, est la volonté de vraiment laisser aller ...

Eclabousser.png

 

Nous, les humains aimons nos histoires. Nous voulons comprendre qui, pourquoi, comment, quand, où - et puis nous éclaboussons tout autour d'elles y compris sur nous-mêmes et sur qui veut les entendre. Mais c’est précisément ces histoires qui maintiennent les aspects séparés et bloqués.

Si vous êtes prêts à intégrer quelque chose, l'une des premières choses que vous avez à faire est d'arrêter l'histoire. Vous pourrez y revenir à tout moment, mais si vous êtes sérieux au sujet de l'intégration, c’est le moment pour que cela soit.

 

Oubliez de déterminer ce qui est arrivé ou de comprendre ce qui, en vous, l’a déclenché. Au lieu de cela, respirez profondément et laissez-vous ressentir ce que vous ressentez. Cela n'a pas besoin d'être fixé, traité, examiné ou changé, seulement senti et accepté. La physique naturelle dont Tobias a parlé, le fait que l'énergie cherche la résolution prend soin du reste.

 

C’est exactement comme une autre loi de la physique, celle de l'eau cherchant son propre niveau. Si votre seau d'eau a des ballottements et fait un gâchis autour, il n'y a rien à faire, sauf que cela est. Vous ne devez pas travailler pour être au niveau; il se trouve naturellement quand vous le permettez, et il en est de même des aspects. Si vous essayez de travailler sur vous-même ou votre réaction, l'émotion, etc., cela valide sa séparation et la maintient collée. Mais si vous venez à le laisser être - dans l'acceptation totale, dans l'immobilité souveraine- il va trouver le chemin de la maison.

 

Dans mon expérience, c’est la «procédure» de base de l’intégration des aspects, généralement ceux traumatisés, qui se sentent mal, en colère, peur, etc. Mais qu'en est-il de ceux que vous aimez vraiment? Comment pensez-vous laisser aller des aspects qui ont été crées dans le plus grand amour? C’est devenu ma question quand Adamus a fait un commentaire, en passant, qui a déclenché une avalanche d'émotion.

 

Comme un fait, l'émotion était mon idée que c’était un aspect, parce que l'émotion vient de l'esprit et de ses histoires, alors que le sentiment est tout simplement une expérience sensorielle qui n’a besoin d’aucune explication ou attachement.

 

Me voilà donc, succombant d’émotion, vague après vague, histoire après histoire, flottant dedans, exigeant la reconnaissance. Avec simplement quelques petits mots, Adamus avait réussi à dénicher un aspect qui était plus ancien que ce que je peux me rappeler. Avec le recul, il était évident que plusieurs choses étaient arrivées pour me mettre en place pour ce moment, mais rien ne m’avait préparé pour son énormité.

 

Maladroitement défini, c’était l'aspect que j’ai créé lorsque j’ai quitté ma famille spirituelle pour venir sur Terre. Il a tenu la passion et la détermination pour plonger profondément, pour comprendre tout cela et voir à travers, peu importe ce que c’était. Cet aspect m'a aidé à créer des liens profonds et précieux avec d'autres personnes, et guidé mon chemin, vie après vie. Il portait l'amour et la douleur, les amis et les ennemis, la passion et la déception de tant d'expériences. Il était le fondement sur lequel je m’étais construite.

 

J'avais toujours supposé que ce savoir de moi-même était simplement "qui Je suis." Mais dans ce moment de clarté, je l'ai vu comme l'aspect qu'il était. «Qui Je suis» ne se définit pas par mon amour et la passion et les rêves anciens. Il est tout simplement. Toute autre définition est un aspect.

 

Cet aspect «galaxie» (comme je suis venu à l’appeler en raison de combien d'autres il englobait et emportait) avait été créé et maintenu dans le plus grand amour, engagement et passion. Il a généré tout de ma raison de me lever le matin à ma raison de revenir encore pour une autre vie. Il m'a aidé à continuer quand tout semblait perdu. Il m'a incitée à parler quand même cela coûterait ma vie. Il m'a reconnecté encore et encore en collaboration affectueuse avec d'autres anges humains. Il m'a guidée quand je ne savais pas quel choix faire. Il était ma boussole quand je me sentais perdue et à la dérive. Il est comment je me suis connue! Cette expression contenait d'innombrables histoires de la Terre et au-delà, et je l'ai aimé. Comment pouvais-je le laisser aller?

 

Mais je suis venue trop loin pour être déraillée par une de mes créations, peu importe combien énorme et magnifique elle a été, et cette intégration fut ainsi autorisée.

 

Il a fallu chaque once d'équilibre et d'endurance que je pouvais rassembler pendant que l'aspect examinait ma résolution avec des doutes et des questions sans fin. Sans cela pour me guider, comment vais-je savoir si je suis sur la bonne voie? Comment vais-je savoir quoi faire avec moi-même? Que restera-t-il dans ma vie quand je les laisse tous s’en ailler? Que faire s’il ne reste rien? Les questions ont fait rage indéfiniment, jusqu'à ce qu'enfin je laisse mon Soi prendre en charge. Puis je me suis souvenue ... même si j'ai tout faux... même si je perds tout le monde ... même si l'amour lui-même a disparu... même si je tombe dans le néant absolu ... J’existe toujours.


Ce fut le tournant; le moment où j'ai su que tout irait bien. Aussi grand qu'il était, cet aspect n'était pas plus grand que moi. Il était seulement une expression, un jeu que j'ai joué, une aventure que je m’étais donnée. J’existe toujours, même si cet aspect qui m’a définie et m'a motivée depuis toujours devient un lointain souvenir. Peu importe combien il était difficile de le laisser aller, rien n'a été perdu parce que J’existe toujours. Il peut avoir été le plus long, le plus fou des films que j'ai jamais écrits, créés, avoir tenu le premier rôle et regardé dedans, mais je me suis juste rappelée la sortie de théâtre. Lorsque les rideaux tombent et que tout est fini, J’existe toujours.

 

Au cours des dernières semaines, il y a eu beaucoup de changements. D'une part, un effet secondaire inattendu d'intégration, on sent plus «d’espace» à l'intérieur, là où il y avait beaucoup de bruit. Et cela peut être déconcertant à prime abord. Une autre chose est que d'autres personnes pourraient réagir de manière inattendue. Un parent dont je n'avais pas entendu parler depuis plus de 15 ans m'a contactée la semaine dernière, comme s’il sentait inconsciemment une perturbation dans la force (héréditaire). (En passant, La liberté héréditaire, la nouvelle Classe Nuage, a joué un rôle crucial dans cela aussi bien, mais plus à ce sujet le mois prochain ...) Les gens proches de moi ont soudainement changé la nature même de notre connexion et les relations. Les choses qui semblaient très importantes n’avaient soudainement plus d'importance. Ma tolérance pour la merde est à une baisse record. Je ne cherche plus à accomplir «quelque chose d'important." Toutes sortes de choses se sentent juste ... différentes.

Les changements continuent à se dérouler et il y aura plus à partager, mais le point est : je ne suis pas qui j’ai toujours pensé que j'étais. C’était une création fabuleuse, grande et bien-aimée, mais c’était seulement un rôle que je jouais. (Décidément, je parle de moi type casting!) Je vous invite à envisager d'aller au-delà de vos propres idées de qui vous pensez que vous êtes - même des choses comme «bonne personne, '' pionnier '' rebelle '', Shaumbra '' - parce que peu importe comment familières, bien cultivées et aimées elles sont, elles ne sont pas vous. Elles ne sont que des expressions, des rôles que vous jouez temporairement. Croyez-moi, je sais ce qu'est un gros problème, il est de laisser certains d'entre eux s’en aller, mais à la fin cela n'a pas d'importance. VOUS existez toujours.

 

 

 

Interprétation française de Feolla : feolla.ca@gmail.com

https://quatorze.blog4ever.com



14/09/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi