LA VIE D'UN MAÎTRE - Par Angela Fiebelkorn - Shaumbra Magazine Mai 2018 - L 'Artiste, Les ateliers, , Poésie, Espace Shaumbra, Guidances textes divers, Science et Conscience,

Quatorze

Quatorze

LA VIE D'UN MAÎTRE - Par Angela Fiebelkorn - Shaumbra Magazine Mai 2018

LA VIE D'UN MAÎTRE

 

 Angela Fiebelkorn.png

Par  Angela Fiebelkorn

Shaumbra Magazine Mai 2018

www.crimsoncircle.com

 

 
Que signifie être un Maître Spirituel? En termes simples, c'est votre propre maîtrise de vous-même. Qui ou qu'est-ce que "vous-même"? Vous êtes une combinaison de votre Esprit / Âme / Soi supérieur / divinité qui est une présence énorme et étonnante dans un corps humain qui peut ou pas bien fonctionner toute votre vie pour que vous puissiez vivre une aventure sur la planète Terre.

 

La plupart des gens s'identifient à leur corps humain et pensent que c'est ce qu'ils sont. Les personnes spirituelles disent non, que nous sommes aussi l’Esprit. Je dis que nous devons nous concentrer sur le fait d'être cette " immense présence étonnante dans un corps humain " qui ne nous convient pas si bien - un peu comme une de ces montagnes russes inconfortables dans lesquelles nous nous embarquons pour faire un tour. Et tandis que nous allons dans notre vie de tous les jours, nous devons voir le monde à partir du point de vue d'une «présence énorme et incroyable dans un corps humain» pendant que nous observons et expérimentons le monde qui nous entoure. C'est notre tour. Nous avons payé notre droit d'entrée, obtenu le billet et c'est ce que nous allons faire pendant une centaine d'années. Mais la façon dont nous le faisons dépend de nous.


À l'époque de Tobias, quelque chose qu'il a dit a déclenché une nouvelle pratique spirituelle en moi. Chaque matin au réveil, je prenais une grande respiration et me remplissais d'amour – d’amour pour moi-même et pour ma vie. Alors que je regardais dans le miroir de la salle de bain, je me regardais avec amour, je disais bonjour à mon Soi sur une vague d'amour, et j’invitais mon Esprit à passer la journée avec moi. Tout au long de la journée, je gardais le sentiment d'amour comme principal foyer énergétique. Toute la journée, je parlais à mon Esprit, en lui parlant de mon monde. Sur le chemin du travail - "Oh, regarde ces arbres, comme ils sont beaux! Et ils nous donnent de l'air pur. "J'envoyais de l'amour et des bénédictions aux arbres pour honorer leur travail ici sur la planète. Au travail, un employé venait me voir à propos d'un problème. Pendant que je l'écoutais, je lui envoyais de l'amour et je disais à mon Esprit : « Tu vois, c'est un problème typique pour les humains sur terre. Nous sommes au travail et ils n'aiment pas ce qu'un autre employé fait.» Et c'est ainsi que ma journée se passait. Je faisais ce qui était nécessaire, mais dans mon cœur était l'amour que JE SUIS, et mon Esprit partageait ma journée. Au fil du temps, mon Esprit et moi avions un dialogue sur tout ce que j'avais vécu dans ma journée à travers l'énergie de l'amour. Mes observations de la vie quotidienne sont venues de «derrière le petit mur», parce que je m'identifiais plus à l'Esprit qu'à l'humain et j'ai commencé à tout voir comme des échanges d'énergie. Mon Esprit montrait aimablement l'énergie des situations, j'envoyais de l'amour aux situations dont j'étais témoin, et c'est ainsi que j'allais tous les jours de ma vie.

 

Dix ans plus tard, c'est devenu une habitude profondément enracinée. Je vois automatiquement tout à travers l'objectif de l'amour et je vois l'énergie derrière chaque situation. Ce que je ne "connais" pas dans mon mental, je le "sens" à travers le "Ah", le "Et", et les autres mots que nous utilisons pour ce qui est de notre Esprit et indéfinissable par le mental humain. Alors, à quoi ressemble ma vie maintenant? Les gens m’appellent Happy (Heureuse). Ils me cherchent. Je reçois beaucoup d’embrassades partout où je vais. Je suis en paix. Je suis contente. Je suis productive. Je suis créative. Chaque jour est rempli d'amour, parce que je le choisis. Et, pour moi, c'est cela la maîtrise spirituelle. J'ai maîtrisé la façon dont j'utilise l'énergie. J'ai maîtrisé ma façon de penser. J'ai maîtrisé ce que je me permets de ressentir. J'ai maîtrisé comment je choisis de réagir à chaque situation dans ma vie. J'ai maîtrisé l'idée de mettre mon mental dans l'amour de mon cœur afin qu'il ne dicte pas de réactions dans mon expérience. J'ai maîtrisé laisser la réaction de mon Esprit supplanter toute réaction de mon mental. Mon Esprit vient en premier. Mon humanité vient en second. Et cela se joue parfois de manière intéressante.

 

Je vis à Fort Simpson, dans les Territoires du Nord-Ouest, au Canada. Je rentrais à la maison après Noël et, parce que je vis dans le nord, nous avons eu une forte chute de neige typique pendant environ 4 jours. Les routes étaient toutes enneigées, et comme je vis à 5 heures de la ville la plus proche, sans service cellulaire pour la majeure partie du trajet de 5 heures, j'ai choisi de passer une autre journée à rendre visite à des parents. J’aurais pu verser dans le drame de devoir attendre un autre jour avant de rentrer à la maison; J'aurais pu me plaindre de passer une autre nuit dans un hôtel, mais je suis le Maître de moi-même, et j'ai choisi de vivre cette journée supplémentaire comme du temps libre pour moi et une occasion de rendre visite à ma famille. Grâce à ce choix, ce fut une journée remplie d'amour, de joie et d'aventure.

 

La neige abondante s'est finalement arrêtée et le déblaiement de la route a commencé. C'était glacé et glissant, et je voulais faire le trajet pendant la journée pour des raisons de sécurité. J'ai donc pris la route avec amour et enthousiasme pour l'expérience de la conduite dans le nord du Canada que peu de gens ont l'occasion de vivre. Eh bien, quelque part le long du chemin, j'ai heurté de la glace noire, glissé latéralement sur l'autoroute, fait un virage à 360 degrés et j'ai fini par reculer avec ma voiture dans le fossé rempli de neige. En glissant sur le bord de la route, ma seule pensée humaine était «Oh Merde». Avec un gros «pouf» de neige poudreuse, ma voiture s’était enfoncée profondément dans le fossé et pointait vers la circulation qui arrivait. L’Esprit et moi ne faisions qu’un à ce moment, riant à haute voix.

 

Angela 1.png

Mon humanité voulait vraiment entrer dans la panique et la peur. Cependant, étant le Maître de moi-même, j'ai choisi différemment. Je ne pouvais pas sortir de la voiture si je ne rampais pas à travers la fenêtre. Je ne pouvais pas laisser la voiture en marche parce que le tuyau d'échappement était enterré dans la neige et que le monoxyde de carbone me tuerait. Ai-je mentionné qu'il n'y a pas beaucoup de circulation sur cette autoroute? Eh bien, j'ai attrapé mes couvertures sur la banquette arrière, je me suis bien enveloppée et j'ai vérifié que tous mes vêtements étaient complètement zippés pour retenir le plus de chaleur possible. Pendant tout ce temps, je communiquais avec mon Esprit, mais pas à travers mon mental - mon mental voulait paniquer, alors je l'ai court-circuité. Au lieu de cela, j'ai communiqué à travers ce que Tobias a appelé le  «Ah» et ce qu’Adamus appelle le «Et». J'ai pris quelques respirations profondes et je me suis installée pour attendre qu'un véhicule passe. Mon mental voulait toujours beaucoup paniquer, alors j'ai sorti mon téléphone pour jouer à un jeu afin de le calmer. J'étais également consciente de mon " énorme et incroyable présence froissée dans un corps humain "se moquant de moi-même en jouant à un jeu pour apaiser mon mental.

 
En moins de 20 minutes, j'ai vu un camion au loin arriver dans ma direction. J'ai ouvert la fenêtre et j'ai fait un signe de la main. Il s'est arrêté. J'allais bien. La voiture allait bien. Je n'avais pas de réseau cellulaire.  Il a dit qu'il appellerait une dépanneuse dès qu'il serait à portée de la cellule. L'Esprit travaille de manière étonnante. Le type qui s'est arrêté vivait dans mon village, il était le frère d'un de mes clients, et je connaissais très bien sa femme. C'était exactement ce dont mon mental avait besoin pour rester calme - un visage familier. Et, pendant une heure ou deux alors que j'attendais que la dépanneuse arrive, quelques autres personnes se sont arrêtées et m'ont offert d'attendre dans leur véhicule chaud. En peu de temps, j'étais sortie du fossé, de retour sur l'autoroute et sur le chemin du retour à la maison.

 

Mon moi humain a été très calme tout au long de l'expérience. J'ai pris des photos pour partager l'aventure avec mes amis (qui pensent que je suis courageuse et un peu folle), et je me souviens avoir ri avec mon Esprit de la situation parce que j'ai eu une caméra pour Noël et que toute l'expérience a été enregistrée numériquement. "Bien sûr," je ris de moi-même. . "J'avais une caméra sur le tableau de bord et il fallait que j'ai une expérience pour l'essayer !"

 

Quelques jours plus tard, je me suis réveillée et j'ai dit à mon Esprit: "Je me demande ce que nous apportera aujourd'hui? Je me demande quelle est la température? Mais je sais comment m'habiller. J'espère que ma voiture démarrera. Je veux une tasse de thé. "En vérifiant la température, il faisait - 47C (-52.6 F) avec le refroidissement du vent. J'ai ri et j'ai regardé dehors. Il faisait encore nuit dehors, mais je pouvais voir une atmosphère brumeuse autour des réverbères. J'étais excitée, parce que je n'avais jamais connu le - 47C à Fort Simpson auparavant. A quoi cela ressemble-t-il? Du froid, oui, mais il y a beaucoup de différents types de froid! Froid humide. Froid sec. Froid glacial. Froid mordant. Rien que de penser à tous les différents types de froid, m'a fait rire de moi-même alors que je me préparais pour aller au travail.

 

Bien sûr, ma voiture n’a pas démarré. Je ne l'ai pas blâmée, la pauvre. Elle venait d'entrer dans le fossé quelques jours auparavant et maintenant elle était gelée. J'ai donc ajouté une autre couche de vêtements et je me suis mise à marcher jusqu'au travail.

 

Angela 2.png

J'étais toujours excitée, car je n'avais jamais marché pour aller travailler à - 47 ° C auparavant. J'étais bien habillée et je n’avais pas froid. Le soleil venait de se lever - une lueur rose pâle dans le ciel derrière moi. En marchant, j'étais émerveillée par tous les cristaux de glace suspendus en l'air. ""Wow ! L'air est gelé !""Pensais-je. «Je respire de l'air glacé!» En riant à propos de tout cela avec mon Esprit,  j'étais remplie d'amour pour toute l'expérience. J'ai sorti mon téléphone portable et j'ai commencé à prendre des photos de l'air glacé, souriant et riant comme un touriste qui visiterait la planète Terre pour une expérience étonnante. Alors que le soleil frappait les cristaux de glace suspendus, chacun d’eux brillait de rose tendre et de violet. L'air était vivant et coloré. J'étais tellement remplie d'amour et de joie pour l'expérience que je souriais et riais de bonheur.

 

Bien sûr, j'aurais pu me plaindre de ma voiture. J'aurais pu me plaindre de la météo. J'aurais pu choisir de ne pas voir la beauté autour de moi. J'aurais pu aborder la journée en pleurnichant sur ma vie difficile. J'aurais pu choisir de rester à la maison (beaucoup de gens l'ont fait ce jour-là). Le fait est que j'ai consciemment choisi comment réagir à la situation, et à chaque instant mon expérience est mon choix.


Y a-t-il des bosses sur le chemin de la Maîtrise Spirituelle? Oui. Parfois, mon corps physique peut encore dicter mon expérience, mais j'approche plus facilement cette maîtrise maintenant que jamais auparavant. Je peux vraiment dire: "JE SUIS le Maître de mon énergie. Je suis le Maître de mon expérience. Je suis le Maître de mon mental. Je suis le Maître de mes émotions. JE CHOISIS comment je vais vivre ma vie. "

Mon Esprit mène. Mon humain suit. C'est ce que signifie être un Maître Spirituel.

 


 Angela Fiebelkorn vit actuellement à Fort Simpson, NT, Canada et est semi-retraitée. Elle a commencé à enseigner des cours d'abondance en 1992 et utilise sa vie comme une expérience continue de création consciente avec de nombreux résultats intéressants et parfois amusants. Elle a été directrice d'hôtel, gestionnaire de soins de santé, gestionnaire de projet, conceptrice de site Web, entrepreneure en commerce électronique, musicienne de studio, auteure- compositrice/interprète , enseignante en développement spirituel et personnel, investisseuse en immobilier, comptable, et pionnière du changement sans peur. Angela a découvert les enseignements du Crimson Circle en octobre 2000 et a assisté à de nombreux événements du Crimson Circle.


 

 

Interprétation de Feolla   feolla.ca@gmail.com   http://quatorze.blog4ever.com

 

 

 

 



13/05/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi